15-09-2010

Shatotto : maison Meghna au Bangladesh

Rafiq Azam (SHATOTTO Architecture for Green Living),

Bangladesh,

Residences, Housing,

Vert, Ciment,

Malgré la réduction des distances physiques, les Occidentaux ne peuvent pas bien comprendre les rites et les choix en matière d'habitation de ceux qui vivent dans le sud-est asiatique. La maison Meghna à Dhaka est une architecture intégrée dans le contexte qui étonne encore, un exemple de projet qui suit les rites et les choix liés à l'habitation au Bangladesh.



Shatotto : maison Meghna au Bangladesh La maison Meghna, un projet pour l'habitation d'une famille a Dhaka, la capitale du Bangladesh, se base sur le rapport indissoluble entre l'element construit, un ouvrage humain, et l'element naturel. Cette alliance n'a pas lieu lors de la fabrication architecturale, comme c'est le cas en general dans la facon de proceder europeenne, mais reste en puissance dans l'esprit de l'architecte : en effet, comme on peut le lire a la fin de cet ecrit, les habitants de la maison ont ete plutot etonnes de l'aspect “brutaliste” de l'habitation nue, sans la vegetation qui n'en aurait pris possession que par la suite.
La structure en ciment apparent est constituee de grands panneaux, volontairement bruts, sans aucune decoration qui aurait pu influencer, par exemple, le choix de coffrages en bois plus petits. L'etat “naturel” du beton n'est englobe que dans les briques qui recouvrent certains murs exterieurs, dont la surface imparfaite et la couleur rouge vif se conforment a la poetique du “non fini”. Chaque rencontre imprecise entre les materiaux est une invitation a l'action du temps et de la nature qui, absents a l'origine, s'insinuent dans l'architecture pour la completer.
La presence ainsi dominante de la verdure peut etre interpretee comme un choix precis du paysage si l'on songe qu'a Dhaka, une des villes les plus peuplees du monde, seulement 5% du territoire urbain est reserve aux espaces verts, comme l'ecrivent les architectes, et que les complexes residentiels nus a plusieurs etages sont rapidement en train de remplacer les habitations traditionnelles a un etage avec jardin. On lit dans le projet de Shatotto la volonte de recuperer ce type historique, en considerant justement l'edifice a plusieurs etages comme un conteneur a plusieurs niveaux ou coexistent le construit et le naturel, le ciment et le jardin. La maison, repartie sur cinq etages hors sol, chacun reserve a des fonctions precises (locaux techniques au rez-de-chaussee et au sous-sol, pieces de representation et zone jour au premier, zone nuit et zone etude/ distractions au deuxieme, une piscine au quatrieme completee par d'autres services comme le sauna et la salle de sport) presente en effet une distribution “fluide”, rythmee par l'alternance de plans d'eau - des petits bassins ou des grandes piscines – des terrasses, des jardins et des cours, favorisee en outre par le plan en fer a cheval, ou la continuite des parcours est enrichie par la discontinuite des vues. Ce plan d'installation, dont le centre se trouve dans la cour verte, a egalement le but de favoriser le passage des courants provenant de l'Est, en creant une ventilation naturelle correcte grace aux nombreuses ouvertures vitrees et aux terrasses a chaque etage.
Chargee de multiples stimulations, cette maison culmine dans la tranquillite de la grande piscine a demi couverte, d'ou l'on peut admirer les contradictions de la ville, en descendant le ghat pour plonger dans l'eau.
Voici comment M. Kamal, le commettant de la maison, decrit sa facon de la vivre :

" The use of exposed concrete both inside and outside in major walls along with exposed brick initially made my family a bit skeptical and uncomfortable in terms of its mat and raw look of the house. But my architect explained to us the appropriateness of the approach considering the ease of maintenance and the climate of Bangladesh. He also tried hard to make us imagine the house transforming gradually with the growing green that he kept in different levels.
Now after more than a year living in this house, I can see what he meant. Now I enjoy the privacy, movement of air and light, sound of water and obviously the warily messy bouncing green. If I need to be very specific then I will talk about the fourth level music room (gosha ghar) surrounded by the terraces and the gardens attached to the upper level swimming pool, large tree area and the deck by an open sky stair. I like the fluidity. After my daylong exertion when I come back home and sit relaxed or stroll on this calm and quiet area in the midst of chaotic and noisy Dhaka, I become nostalgic to my early days in village and I love it. "

Mara Corradi
 
Projet : Shatotto
Responsable du projet : Rafiq Azam
Architecte associe : Roushn Ul Islam
Collaborateur : Akter Hossen
Commettant : un particulier
Lieu : Dhanmondi, Dhaka (Bangladesh)
Projet des structures : Shamsul Alam and Assaduzzaman
Projet du paysage : Rafiq Azam
Surface utile brute : 1 860 m?
Surface du lot : 1 300 m?
Projet : 2003-2005
Fin des travaux : 2005
Structure en ciment brut apparent et facades en verre
Revetement exterieur en briques rouges
Revetements de sol en marbre de Carrare et acajou Burma
Eclairage : Massive
Ameublement : Moda Casa
Photos : Rafiq Azam et Hassan Saifuddin Chandan

 

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature