11-06-2021

Salvatore Oddo signe Casa Fevi dans la campagne de Trapani

Salvatore Oddo,

Benedetto Tarantino,

Trapani, Italia,

Ville,

Située au cœur de la campagne sicilienne, Casa Fevi accueille un jeune couple ayant souhaité s’éloigner de la ville. Salvatore Oddo a ainsi réaménagé la partie la moins noble d’un baglio datant du XIXe siècle et se trouvant à proximité de Trapani. La cour, l’enceinte et les matériaux traditionnels cachent un intérieur minimaliste.



Salvatore Oddo signe Casa Fevi dans la campagne de Trapani

Dans le projet de Casa Fevi, le jeune architecte sicilien Salvatore Oddo s’est vu confier la mission de concevoir une habitation pour un couple marié de Trapani ayant décidé de vivre à la campagne sans trop s’éloigner de la ville. La rénovation d’un ancien baglio situé à quelques kilomètres du centre-ville mais entouré des champs d’oliviers, un paysage indissociable du centre de la Sicile, a représenté l’occasion de concrétiser leur volonté.
Un baglio est une ferme dotée d’une cour entourée de murs. Historiquement, le baglio se distingue par deux particularités : une cour sur laquelle donnent toutes les pièces de la maison et qui devient de facto un espace intérieur à part entière et des murs d’enceinte, sans aucune ou avec très peu d’ouvertures, qui protègent la sphère intime de la vie publique. Le baglio est une structure parfaitement à l’image des modes de vie méditerranéens d’antan.
L’ouvrage concerné par ce projet se caractérise par un aspect noble, datant probablement du XIXe siècle. Le complexe architectural se composait à l’origine d’une partie réservée aux propriétaires agrémentée d’une façade décorée de pilastres et de corniches s’étant dégradée en raison de l’abandon et de l’usure du temps. La deuxième partie, qui représente aujourd’hui une unité immobilière séparée de la première, est quant à elle complètement dépouillée et anonyme. À l’époque, elle accueillait sans doute les dépendances agricoles et était utilisée comme hangar voire comme logement pour les gardiens ou les ouvriers agricoles. C’est sur cette partie que Salvatore Oddo est intervenu. Constatant son délabrement total, il a décidé de démolir les toitures endommagées ainsi que des parties de murs sans utilité pour le projet d’habitat du maître d’ouvrage, ceci tout en préservant autant que possible la structure d’origine. Il a ainsi conservé la division en trois corps de bâtiment ainsi que la toiture plate ou à pans inclinés de l’édifice. Les deux volumes côté rue ne comptent qu’un seul étage tandis que le dernier, en retrait, s’élève sur trois niveaux à la fois divisés et réunis par une petite cour. Le jardin, qui dessinait une courbe le long du chemin de terre, redevient une partie intégrante du baglio grâce à une nouvelle clôture en bois, prolongement de la portion construite. La grande porte équipée d'un rideau de fer sur l’extérieur, fruit d’interventions plus récentes, est close afin de revenir à la continuité d’une enceinte compacte. La seule ouverture reste le portail d’origine, reconstruit dans le même bois que la clôture du jardin. Une finition en mortier monochrome recouvrant chaque façade vers la cour et vers l’extérieur permet par ailleurs d’unifier les anciens et les nouveaux murs.

La démolition du mur qui séparait les bâtiments et le jardin a rendu possible l’ouverture d’un passage couvert et vitré sur la cour à l’intérieur du baglio : le métal noir utilisé souligne la non-appartenance de la structure au noyau d’origine. Tous les espaces intérieurs communiquent ainsi à nouveau, comme dans le baglio d’antan. Les maîtres d’ouvrage disposent aujourd’hui de deux cours - celle d’origine, plus intime, et celle conçue dans le jardin avec le même sol en béton et donnant sur les champs d’oliviers.
Partant de l’existant, la redéfinition des ouvertures des façades a été dictée par la conception des nouveaux espaces de vie intérieurs : de vastes pièces à vivre aux rez-de-chaussée des trois bâtiments ainsi que des chambres à coucher et un bureau aux étages de l’édifice situé à l’arrière. La toiture en bois du nouveau couloir vitré fait également office de passerelle permettant d’accéder à la petite terrasse aménagée sur le toit plat de l’un des bâtiments : un passage caché menant à une zone très privée de la maison s’ouvre ainsi depuis la chambre à coucher principale.
Le plus grand charme de l’intervention de Salvatore Oddo réside dans la recherche de points de convergence permanents avec la tradition sicilienne architecturale et résidentielle. L’attention envers les éléments historiques du plan s’allie au choix de couleurs et de matériaux issus de la tradition : les tuiles récupérées ont ainsi été remises sur les toits à pans inclinés en bois tandis que le rose foncé des murs évoque celui de la portion noble adjacente. Quant au fer, au bois et au béton, ils s’inscrivent eux aussi dans la tradition des matériaux utilisés pour les maisons rurales de la région.
À l’intérieur en revanche, Salvatore Oddo a souhaité s’éloigner radicalement du style indissociable des demeures historiques de Sicile. L’ensemble de l’aménagement d’intérieur affiche un style sobre : des meubles contemporains aux lignes épurées, une échelle en métal noir suspendue aux planchers et des balustrades minimalistes ornant de toutes petites fenêtres. Salvatore Oddo a donné vie à une maison dotée de tous les conforts et pensée pour le mode de vie d’aujourd’hui mais condensée dans une architecture héritée de l’histoire.

Mara Corradi

Architetto: Salvatore Oddo
Committenza: Privata
Inizio progetto: luglio 2019
Completamento: dicembre 2020
Superficie: 410 sqm
Impresa esecutrice: Mastrantonio s.r.l.
Strutture: Erregi-Project
Opere in ferro: Metaltech snc
Falegnameria: Fratelli Mauro
Arredamenti: Mulè arredamenti
Forniture: Arrital, Flaminia, Flos, Schüco, Tapis D'Orient
Foto: © Benedetto Tarantino


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature