13-10-2006

Reversible destiny lofts. Tokyo. Shusaku Arakawa et Madeline Gins. 2005

Loft, Appartement, Sports et bien-être,

Ciment,

Exposition,

Un immeuble de neuf appartements, dessiné par les architectes/ artistes japonais Shusaku Arakawa et Madeline Gins, a été construit à Mitaka, dans la banlieue de Tokyo, avec des critères « originaux », c'est le moins qu'on puisse dire !.



Reversible destiny lofts. Tokyo. Shusaku Arakawa et Madeline Gins. 2005 La proposition d'une < maison a obstacles >, ou chaque element est place et concu pour etre inconfortable, a en effet quelque chose d'invraisemblable. Les Japonais Shusaka et Madeline se sont bases sur la theorie datant des annees 60, selon laquelle le milieu ou nous vivons influence enormement notre style de vie. Rien de nouveau jusqu'ici et l'Architectural Body Research Foundation a elle aussi demande a des professionnels de differentes disciplines de prouver que le fait de garder l'esprit actif ameliore la qualite de la vie.
Les Reversible Destiny Lofts vont toutefois beaucoup plus loin, en compliquant la vie dans un milieu ou tout est illogique, peu pratique, loin de nos habitudes et tout a fait contraire aux lois de l'harmonie.
Chaque appartement est en effet realise dans des blocs de ciment aux formes les plus disparates et qui, pre-assembles, peuvent etre deplaces.De meme, les couleurs vives et en contraste deviennent lassantes a la longue, tandis que les sols inclines et les passages etroits obligent a faire des mouvements de flexion et d'extension, soit sans arret de l'exercice physique.
Inutile de dire que ces appartements sont surtout destines aux personnes agees, dont le declin mental et physique devrait etre entrave, au dire des auteurs du projet, justement par cet etat de < stress >.
On n'y trouve aucun sens de l'espace ni de l'equilibre qui a toujours guide la conception des habitations. Le bleu, le jaune, le rose, le rouge et d'autres couleurs tres vives recouvrent les formes tour a tour carrees ou rondes de l'immeuble, en faisant penser a des boites de jouets.L'interieur comprend une salle a manger entouree d'un mur granuleux, avec une cuisine creuse et un bureau concave.Il y a egalement une veranda mais il faut s'abaisser ou ramper pour y arriver car la porte est petite et etroite.
Ce n'est pas fini : pour vivre dans cette maison, il vaut mieux avoir une bonne memoire parce que les interrupteurs, par exemple, sont places de facon tout a fait illogique, sans aucun rapport entre la piece a eclairer et leur position. Il n'y a pas beaucoup de place non plus pour les meubles, afin de stimuler les habitants a rechercher d'autres solutions.
Termines en octobre 2005, ces appartements etonnent d'autant plus qu'ils coutent le double de ceux normaux : environ 360 mille dollars !Il ne s'agit neanmoins pas de la premiere realisation de ce genre : les deux architectes ont deja dessine il y a une dizaine d'annees un parc a Gifu, toujours au Japon, avec les memes criteres.

Laura Della Badia

GALLERY


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×