20-04-2010

Restauration des Salines de Salins-les-Bains

SCP Malcotti-Roussey, Thierry Gheza Architecte,

© Nicolas Waltefaugle,

Salins-les-Bains,

Architecture et culture, Musees, Exhibition Center,

Pierre, Bois, Ciment,

Récupération/Restauration,

Restauration des Salines de Salins-les-Bains

En faisant du soin “ artisanal ” des détails architecturaux l'esprit même de l'intervention, la restauration des anciennes Salines de Salins-les-Bains par Malcotti-Roussey et Gheza transforme un site de production abandonné en un monument à l'histoire de l'industrie locale.



Restauration des Salines de Salins-les-Bains

Ferme depuis 1962, le complexe des salines de Salins-les-Bains est un enorme site de production, actif depuis le Moyen-Age, situe justement au centre de la petite ville francaise de la Franche-Comte. Quand le concours pour le restaurer a ete organise en 2006, l'administration municipale avait deja pense de le transformer en un monument a l'histoire de la productivite locale, dans le but d'en retablir l'ancienne centralite symbolique mais aussi urbanistique : recemment inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, le site etait un musee a ciel ouvert de l'histoire locale avant de devenir le Musee du Sel. C'est la raison pour laquelle, dans le projet de Malcotti-Roussey et Gheza, l'objectif de sauvegarder les magasins du sel s'est lie de facon indissoluble a celui servant a montrer leur valeur pour la ville, qui s'est traduit en une restauration visant a conserver l'architecture d'origine en y ajoutant des elements nettement modernes. Suite a l'etude faite par les experts du Laboratoire des Monuments Historiques sur l'etat de conservation des murs, qui conseillait d'eviter toute intervention de revetement pour laisser la possibilite aux murs historiques impregnes de sel de “ respirer ” et de s'assainir, le projet d'exposition voyait le jour de facon autonome par rapport au contexte, en creant un autre conteneur a l'interieur de l'edifice pour l'itineraire du musee et les espaces filtre ou placer les liaisons entre les etages.

Contrairement a l'attitude de conservation sous le signe de la “ fonctionnalite invisible ” qui valorise l'original, l'amenagement de Malcotti-Roussey et Gheza, avec des murs en plaques de ciment de 31 cm d'epaisseur, des planchers en bois et des objets d'ameublement en acier realises avec soin par les artisans et les petites entreprises locales, s'insere dans le contexte avec autant d'impact visuel et de dignite conceptuelle. Cette philosophie de restauration se concretise a l'exterieur en un element d'un attrait irreverencieux : un tout nouveau parallelepipede en porte-a-faux -realise a partir de plaques d'acier Indaten(r) de construction, indique pour la patine de protection superficielle qui le rend particulierement resistant a la corrosion due aux agents atmospheriques- est en effet encastre dans la facade nord.

L'emploi de l'acier renvoie a l'autre edifice, donnant sur le fleuve et construit pour abriter le casino, le restaurant et l'auditorium, ou se dressait autrefois une autre saline, detruite durant la deuxieme guerre mondiale. Charges egalement de cette deuxieme intervention, Malcotti et Roussey ont vu dans le choix du materiau le trait d'union avec le Musee, en realisant une unite superieure entre deux edifices destines a des usages differents : trois des quatre cotes du casino sont en effet constitues d'une double facade, ou la structure interne vitree est protegee par une surface decorative composee de lames d'acier realisees artisanalement, toutes differentes, pliees comme s'il s'agissait de rideaux legers mais en realite rigides, afin d'obtenir un gros contraste avec l'autre edifice, compact et replie sur lui-meme. L'element qui attire l'attention du visiteur du complexe, indispensable a la distribution du parcours de visite et du siege d'exposition temporaire, le bloc encastre dans le Musee du Sel qui contraste avec les anciens murs de pierre desassembles des Salines, temoigne de l'intervention conceptuelle et d'une poetique de la restauration qui vise a transformer l'architecture de patrimoine historique a monument urbain.

Mara Corradi

architectes@scpmalcottiroussey.com

thierryghezaarchitecte.blogspot.com

www.salinesdesalins.com

Progetto: SCP Malcotti-Roussey (Michel Malcotti e Catherine Roussey), Thierry Gheza Architecte

Committente del Museo del Sale: Comune di Salins-les-Bains

Committente del casino, ristorante e auditorium:  Societe d'exploitation du Casino de Salins

Luogo: Salins-les-Bains, Jura (Francia)

Conservazione e direzione scientifica : MTCC, Musees des techniques et cultures comtoises, Salins les Bains

Superficie costruita per il Museo: 668 mq

Superficie edificio esistente del Museo: 1927 mq

Superficie del casino, ristorante e auditorium:  1490 mq

Concorso per il Museo del Sale: 2006

Fine lavori: 2009

Museo del Sale

Pilastri e lastre in calcestruzzo e pietre esistenti restaurate

Rivestimento esterno in acciaio autopatinabile resistente alla corrosione Indaten(r)

Carpenteria metallica, segnaletica e scale interne in acciaio autopatinabile Indaten(r)

Opere di falegnameria: rovere (oliato e verniciato)

Casino, ristorante e sala per gli spettacoli

Facciate filtro in acciaio autopatinabile resistente alla corrosione Indaten(r)

Facciata posteriore in legno di pino

Fotografie: (c) Nicolas Waltefaugle


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×