04-09-2020

Public Atelier+FUUZE : Agrandissement de l’école Vřesovice

Public Atelier - Jiří Markevič, FUUZE - Jaroslav Sedlák,

Jakub Skokan, BoysPlayNice , Martin Tůma,

Vřesovice u Prostějova, Czech Republic,

Ecole, Écoles et universités,

Dans le but d’agrandir l’école primaire de Vřesovice u Prostějova en République tchèque, les cabinets Public Atelier et FUUZE récupèrent un presbytère d’époque baroque, l’un des principaux monuments du village. Une architecture vibrante qui met en valeur les parcours et la cour centrale.



Public Atelier+FUUZE : Agrandissement de l’école Vřesovice

Les jeunes cabinets d’architecture Public Atelier et FUUZE ont conçu conjointement l’agrandissement de l’école primaire et maternelle, construite dans un ancien presbytère d’époque baroque à Vřesovice u Prostějova, une petite municipalité de la République tchèque. Le projet se concentre sur l’interconnexion entre architecture baroque et nouvelles réalisations afin de valoriser la cour.
Selon les sources historiques, le bâtiment paroissial, construit en 1689, a été agrandi en 1704 pour prendre sa forme actuelle avec le portique donnant sur la cour et quelques dépendances agricoles. Le réaménagement général du bâtiment, en vue de l’utiliser pour des activités éducatives remonte par contre au milieu des années 90.
Même s’il reste dans le contexte paroissial, ce premier changement d’utilisation prépare le terrain pour la future utilisation laïque de l’architecture historique, qui en 2013 change de propriétaire. Par un accord entre la Curie et la municipalité de Vřesovice u Prostějova, le bâtiment vacant qui occupe 950 mètres carrés devient propriété publique. Pour ce passage, la Curie demande uniquement que le bâtiment soit utilisé et mis en service et que la municipalité en prenne soin et se charge de son entretien. À noter que ce complexe, relié au plus ancien monument de Vřesovice, l’église des Saints Pierre et Paul, et situé à l’entrée de la rue principale traversant le village, dans la partie sud-est, a été considéré pendant des siècles comme le centre géographique de la communauté. La décision de la municipalité de le rénover prenait donc une grande valeur que les jeunes Jiří Markevič (Public Atelier) et Jaroslav Sedlák (FUUZE) ont bien comprise. Avec leur projet, ils ont en effet maintenu et valorisé la position dominante du complexe dans son contexte, en lui offrant une nouvelle utilisation grâce à un design audacieux.
La décision de la municipalité d’installer une nouvelle école primaire donne au bâtiment de la crèche municipale du 18e siècle, situé à l’entrée opposée de Vřesovice, un équilibre parfait. Le projet de Markevič et Sedlák pour la valorisation du presbytère baroque et son agrandissement en vue de permettre les fonctions scolaires aurait préservé les caractéristiques historiques du bâtiment, tout en ajoutant de nouveaux espaces destinés à la mise en valeur de nouvelles méthodes de travail et de vie scolaire, et aurait redonné une place centrale à la cour intérieure.
Pour ce faire, les architectes ont tout d’abord construit la circularité des parcours entre les différents corps de bâtiment qui composent la cour rectangulaire. Appartenant à différentes époques et ayant connu plusieurs usages, plus ou moins nobles, le volume du presbytère et ceux des annexes agricoles et de service n’avaient jamais été directement liés. La création de couloirs couverts et de pièces de liaison a ramené l’attention sur la cour, à son tour récupérée comme jardin, dans le but d'orienter toutes les actions des classes vers la communauté.
Les architectes sont intervenus sur la structure des toits, en récupérant les charpentes du bloc baroque principal, en très mauvais état, et en reconstruisant complètement l’étage supérieur et les toits des annexes entourant la cour. L’aspect historique a été conservé partout à l’extérieur, en utilisant une simple palette de blancs pour les murs crépis, des tuiles rouges plates sur les toits en pente et des éléments hydrauliques en cuivre.
Conformément à la demande d’agrandissement de l’école, les designers ont placé toutes les salles de classe au premier niveau des bâtiments donnant sur la cour, en concevant un nouvel agencement basé sur la communication entre le corps noble principal et les annexes des trois autres côtés de la cour, tandis que les espaces de stockage et de service sont restés aux étages inférieurs. Grâce à l’emplacement du complexe au pied d’une pente légère, les salles de classe situées au sud ont pu donner sur une nouvelle terrasse en bois avec pelouse, d’où il est possible de faire cours avec vue sur l’église Saint-Pierre-et-Paul, qui se dresse précisément au sommet de la colline.
Les connexions manquantes dans les parcours entre les parties reconstruites et le corps historique sont traitées comme des opportunités de modernité basée sur le choix de couleurs, matières et formes.
De l’extérieur, les interventions sont à peine visibles dans l’escalier blanc et dans le nouveau bloc géométrique jaune côté ouest, en contraste avec les enduits historiques récupérés et les toits en pente. L’aspect original du monument a été préservé par rapport au contexte du village, tandis que pour la cour et les façades intérieures les designers ont pu s’exprimer librement. Pour traverser l’entrée sud, il faut passer sous un nouveau portique où de minces piliers peints en vert soutiennent le nouveau premier étage de l’école avec façade de cuivre et un autre couloir aux murs rouges. De l’autre côté de la cour, un nouveau corps de liaison est décomposé en plusieurs parties, toutes différentes et aux couleurs discordantes, qui font ressortir l’ancien par rapport à ce qui vient d’être nouvellement construit.
La couleur et le matériau sont utilisés en contraste pour nous permettre de distinguer, y compris depuis la cour, l’articulation spatiale des espaces intérieurs. De la même manière, les espaces intérieurs présentent un graphisme et un traitement chromatique précis et en accord avec la philosophie des espaces extérieurs.
Bien qu’il s’agisse d’un bâtiment classé comme monument culturel national, la reconstruction a volontairement mis en évidence les éléments nouveaux tout en préservant l’identité historique du complexe et en adaptant le programme interne et de la cour au nouveau cours. L’utilisation de grandes fenêtres et de parois vitrées, juxtaposées à des couleurs fortes en contraste avec les styles historiques, a placé les deux interventions à des niveaux différents, en évitant à l’origine la reconstruction du style ancien.
Cependant, les combinaisons « sans pudeur » entre l’ancien et le contemporain vont au-delà du choix esthétique. Elles expriment un dialogue direct entre les espaces et les utilisateurs et transfèrent le concept d’appropriation du bâtiment historique. Le projet veille donc à ce que les enfants et les enseignants vivent librement dans chaque aile du complexe avec la même attention et la même liberté, en évitant que la présence de l’ancien n’inhibe leurs comportements.

Mara Corradi

Architects: Jiří Markevič (Public Atelier), Jaroslav Sedlák (FUUZE)
Co-author: Zdeněk Opletal (project engineer), Dana Opletalová | project engineer
Location: Vřesovice u Prostějova, Czech Republic
Project year: 2016-2018
Completion year: 2018-2019
Area: reconstructed buildings: 950 sqm
Courtyard: 490 sqm
Classrooms’ terrace: 300 sqm
Client: The Municipality of Vřesovice
Collaborators:
Outdoor improvements: Vendula Markevičová
Graphic design: Radim Lisa + Marie Štindlová
Classrooms, hallways: linoleum
Courtyard: Brick paving, Klinker
Façade: Copper cladding
Terrace: Wood

Photo credits: © Jakub Skokan and Martin Tůma / BoysPlayNice www.boysplaynice.com

www.publicatelier.cz
www.fuuze.cz


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature