30-09-2002

Philippe Starck, Ian Schrager's Hotels

Philippe Starck,

Londres,

Sports et bien-être, Hotel, Restaurants, Ville, Bar,

Exposition,

Conscient de la mobilité de la vie contemporaine et du fait que les hôtels sont de plus en plus considérés comme des lieux de culte, Ian Schrager, l'entrepreneur qui a créé des locaux comme le Studio 54 mythique ou le Palladium à New York, s'est adressé à Philippe Starck pour expérimenter les nouvelles tendances de l'hébergement temporaire à l'intérieur de ses hôtels.



Philippe Starck, Ian Schrager's Hotels Dans les hôtels, la présence simultanée d'espaces publics et de locaux privés, la nécessité de se confronter à la standardisation et la personnalisation des espaces sont un domaine d'un intérêt extraordinaire pour la recherche de Starck en matière de projets. Celui-ci a créé de nouveaux archétypes de l'accueil qui sont de véritables antidotes contre le minimalisme et la rigueur de la vie cosmopolite.
Les trouvailles du "génie" français pour créer des espaces insolites et suggestifs sont différentes: on peut manger sur la terrasse en étant entourés d'une série de pots énormes en terre cuite avec des plantes de ficus et de bougainvillée dans le restaurant Asia De Cuba qui se trouve à l'intérieur de l'hôtel Mondrian à Los Angeles (1996).

Le nouveau luxe est dû à la combinaison de pièces différenciées qui offrent des expériences sensorielles suggestives, entre les coloris acides et des objets impensables, au visiteur. C'est le cas de l'hôtel St Martins Lane à Londres (qui date de 1999) où l'on trouve des dents dorées géantes (qui sont en réalité des tabourets) et un écran éclairé par l'arrière montrant l'intérieur d'une boule de poissons rouges.

Dans l'hôtel Sanderson de Londres (construit en l'an 2000 à l'intérieur d'un édifice des années 50), l'entrée - sobre et essentielle à l'extérieur - permet d'accéder à un monde à part: un grand hall avec des coloris acides et pastel mélangés, des fauteuils sensuels en forme de lèvre, une salle de billard entièrement violette, les tables du bar hautes et microscopiques, tout contribue à surprendre constamment le client.
En ce qui concerne les chambres, Starck opte pour des solutions généralement plus sobres en choisissant des tons neutres et un ameublement minimaliste qu'il anime parfois avec des jeux de lumière ou des espaces old fashion comme pour l'hôtel Delano de Miami (1995) où une couche blanche recouvre tous les compléments en les rendant uniformes.

L'éclectisme, l'ironie, la surprise constante due à l'emploi de la lumière et de la couleur, l'utilisation originale des espaces en commun et la chaleur des atmosphères surréelles sont les ingrédients utilisés par Starck pour que la nuit passée dans les hôtels de Schrager soit une expérience inoubliable.

Flores Zanchi

Liaisons:
www.ianschragerhotels.com/home.html
www.philippe-starck.com/index01.html

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature