28-10-2002

Peter Tolkin et John Byram:
le Saladang Song de Pasadena, 2001

Appartement, Usines, Sports et bien-être, Pavillons, Restaurants,

Ciment, Vitre,

Le restaurant thaïlandais "Saladang Song", premier projet important réalisé par les architectes Tolkin et Byram en 2001 a été construit dans la ville bien connue de Pasadena, en Californie.



Peter Tolkin et John Byram:<br> le Saladang Song de Pasadena, 2001 Un pavillon qui abrite le restaurant principal, la cuisine et un attique avec l'appartement de la propriétaire est situé au centre d'une pièce de terre rectangulaire, fermée sur trois côtés par de hauts panneaux en ciment. Une cour qui donne sur la rue et qui rappelle la "salle" thaïlandaise, une espèce de lieu de restauration, se trouve entre le pavillon central et la clôture extérieure; il s'agit en effet d'un espace pour déjeuner et se reposer qui permet d'échapper pendant quelques instants à la vie frénétique de la ville.

La distance entre les différents panneaux de la clôture forme une alternance de lumière et d'ombre suggestive, surtout au coucher du soleil et le soir, quand l'intérieur est éclairé: Tolkin a inséré de fines plaques d'acier qui servent de membrane de protection entre un panneau et l'autre. Ces plaques se distinguent par leurs décorations originales qui s'inspirent des tissus thaïlandais car elles représentent des dessins géométriques, des animaux et des scènes de la vie paysanne qui créent un effet à la fois "industriel" et exotique. Ces plaques d'acier, de verre ou de béton sont placées dans une position stratégique afin de créer un rythme agréable et un léger jeu de mouvement le long du mur tout autour, en rendant ce milieu particulièrement relaxant.

Les panneaux en ciment lisse ont été fabriqués sur place et installés directement; ils ont une hauteur de 6,70 mètres et sont soutenus par un support structural situé sous le sol de la cour et du restaurant. Les plaques entre les panneaux, découpées avec des appareils laser ultramodernes, sont de la même hauteur et l'ensemble est entouré d'une clôture régulière. La finition en acier est plutôt simple: elle brille la journée et crée des ombres au fur et à mesure que le soleil se déplace à l'Ouest.

Un petit kiosque, en recul par rapport à la rue latérale et formé lui aussi de panneaux d'acier découpé, se trouve à l'entrée; une fontaine linéaire, encastrée dans le sol du patio et éclairée de façon à ce qu'une faible lumière se reflète sur le mur, a été construite contre le quatrième mur qui délimite le terrain. L'eau, les arbres et la lumière à l'intérieur de la zone clôturée font du patio un endroit agréable et sophistiqué qui contraste avec le conservatisme architectural typique de la ville de Pasadena. Ce lieu de restauration attire l'attention des passants qui peuvent en avoir une vue furtive et attirante, comme celle du coin au nord-est presque dématérialisé à l'endroit où se rejoignent les deux plaques d'acier.

GALLERY


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×