21-05-2019

Oliv Architekten un second souffle pour les bureaux Peak à Munich

Oliv Architekten,

Edzard Probst,

Munich,

Bureaux,

Réhabilitation,

À Munich, le cabinet Oliv Architekten aborde un sujet important qui s’inscrit dans une conception durable du développement urbain, celui de la revitalisation des bâtiments vides existants. Le PEAK de Munich, le bâtiment en question, est un bâtiment construit dans les années 90 qui a retrouvé un second souffle grâce au mode opératoire que les architectes ont baptisé « Oliv Refining ».



Oliv Architekten un second souffle pour les bureaux Peak à Munich

La désuétude du patrimoine immobilier d’un côté, l’absence de nouvelles zones constructibles de l’autre, mais aussi la nécessité d’améliorer sur le plan énergétique les bâtiments déjà construits en les rendant « écologiques » et économiquement plus viables, autant de sujets qui doivent être traités rapidement et qui trouvent une solution dans la réhabilitation architecturale et le design d’intérieur de bâtiments existants vides ou abandonnés. Le cabinet Oliv Architekten, fondé par les architectes Thomas Sutor et Igor Brnčić à Munich, est spécialisé dans les projets visant à revitaliser des bâtiments existants, qu’il s’agisse de résidences ou de bureaux. Donner un second souffle à des bâtiments vides et abandonnés et les remettre sur le marché immobilier, un sujet primordial dans la société d’aujourd’hui qui s’inscrit dans une conception durable du développement urbain. Le PEAK de Munich, un bâtiment construit dans les années 90, a notamment retrouvé un second souffle grâce aux architectes Thomas Sutor et Igor Brnčić d’Oliv Architekten. Ce qui est devenu le modus operandi du cabinet, baptisé par les architectes « Oliv Refining », est au cœur du projet. Un mode opératoire bien rodé qui leur a valu de nombreux prix, notamment le German Design Award dans la catégorie Excellent Communications Design Architecture qui a été décerné à PEAK en 2018.

Les architectes racontent que le « problème » qui leur a été posé était un bâtiment construit au début des années 90 pour un célèbre groupe d’assurance allemand qui comptait près de 20 000 m² de bureaux, une construction fonctionnelle pour l’époque à laquelle elle a été érigée qui ne présentait toutefois aucune qualité esthétique. Le maître d’ouvrage souhaitait rendre le bâtiment attrayant pour le marché immobilier afin qu’il puisse de nouveau entrer dans un cercle vertueux. C’est avec leur mode opératoire, baptisé « Oliv Refining » en référence au cabinet, que les architectes ont réalisé ce projet. La première phase a donc été de définir d’emblée la forme, l’emplacement et la fonction comme éléments déterminants et interdépendants. Puis, durant les différentes phases de conception, ils ont vérifié la conformité en matière d’innovation et de contexte.

L’ajout de nouveaux éléments tridimensionnels sur la façade a été la première étape permettant d’attribuer de nouvelles fonctions au bâtiment, mais surtout de lui donner une nouvelle identité sans pour autant négliger la performance économique. Ces éléments, visibles de l’extérieur, caractérisent les façades en les habillant et deviennent le symbole des changements en cours. Ce sont des « éléments perturbateurs » qui interrompent la régularité de la façade du bâtiment existant. En encadrant les entrées et les espaces communs, les nouveaux éléments attirent tout de suite l’attention des visiteurs sur les points les plus intéressants tout en les guidant. Enfin, ces éléments deviennent des témoins du changement de l’architecture du bâtiment visibles de l’extérieur, et donc des nouvelles entreprises qu’il accueille. En effet, d’un point de vue fonctionnel, le bâtiment a été réaménagé en unités flexibles. Un cercle vertueux s’est déclenché étant donné que le bâtiment peut désormais être utilisé à diverses fins, ce qui en a fait un point d’attraction dans le quartier, et il a su à son tour attirer de nouveaux usagers. L’aménagement paysager réalisé par le cabinet Pangratz + Keil est venu compléter la restructuration de toute la zone.

(Agnese Bifulco)

Project: PEAK
Location: Munich Germany
Client: BBV Real Estate Fund
Architects: Oliv Architekten (Thomas Sutor, Igor Brnčić) www.oliv-architekten.de
Landscape architects: Pangratz + Keil GbR
Light planning: LUMEN3, Munich, Germany
Floor area: approx. 21,000 m² GFA
Date: 2013 – 2017
Thanks to Kussmann Sacher 

Images courtesy of Oliv Architekten, photo @ Edzard Probst


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×