14-04-2021

No Architects réalise un appartement à Dejvice (Prague)

No Architects,

Studio Flusser,

Prague,

Appartement,

Daniela Baráčková et Jakub Filip Novak (No Architects) sont intervenus sur un appartement à Dejvice, le quartier universitaire de Prague. Afin de remédier à une mauvaise distribution des espaces, les architectes ont créé, le long de la façade extérieure, des pièces communicantes mises en valeur par une très belle perspective de 16 mètres.



No Architects réalise un appartement à Dejvice (Prague)

Daniela Baráčková et Jakub Filip Novak ont créé le cabinet No Architects à Prague dans le but de trouver un parfait équilibre créatif entre art et agencement spatial. S’étant rencontrés pendant leurs études à l’Académie des Arts, de l’Architecture et du Design de Prague, les deux architectes ont d’abord effectué des cursus professionnels séparés avant de se réunir pour fonder No Architects.
Le souci du détail caractérisant le projet d’agencement d’intérieur et de création de l’ameublement de l’appartement de Dejvice, récemment rénové, résume parfaitement le modus operandi de Daniela Baráčková et de Jakub Filip Novak.
Occupant un peu plus d’une centaine de mètres carrés, l’appartement ayant fait l’objet de l’intervention se trouve dans un immeuble du début du XXe siècle situé au cœur du quartier de Dejvice, un quartier universitaire foisonnant d’espaces verts. Habité par la bourgeoisie de Prague et encore aujourd’hui particulièrement bien entretenu, Dejvice est un endroit où la ville a réussi à trouver un parfait équilibre entre quête de modernité et sauvegarde de son patrimoine. Au vu du prestige du quartier et dans la mesure où la mauvaise distribution des pièces pénalisait la grande qualité des espaces,
les maîtres d’ouvrage ont opté pour une rénovation totale du logement L’ancien agencement se caractérisait en effet par une enfilade de pièces le long du mur de façade avec une seule ouverture sur la rue et une deuxième rangée d’espaces aveugles. Les pièces bien éclairées, qui ne communiquaient que deux par deux, avaient chacune leurs fonctions propres tandis que les deux pièces aveugles ne pouvaient être utilisées que comme débarras ou cagibi. Au vu de sa grande taille et de son emplacement dans un quartier central et prisé de la capitale, le logement avait été compartimenté et utilisé de manière séparée par des occupants n’ayant aucune interrelation et vivant ainsi dans des espaces étroits malgré l’ampleur disponible a priori. Le premier objectif du projet de Daniela Baráčková et de Jakub Filip Novakde fut donc de créer une unité d’ensemble.
Le cabinet a ainsi transformé une contrainte - la façade rectiligne de pas moins de 16 mètres - en atout majeur, ceci précisément en la mettant en exergue. Pour ce faire, les architectes ont décidé de démolir le mur central qui divisait l’appartement en deux unités distinctes et également d’agrandir les deux portes situées au milieu des autres cloisons : disposant désormais de deux vantaux et non plus d’un seul comme auparavant, elles sont aujourd’hui devenues de véritables portails mettant en valeur le point de passage entre les pièces. Cette solution a permis de faire bénéficier aux quatre pièces d’une seule et même perspective . Les deux pièces centrales accueillent désormais la cuisine et la salle à manger dans un cas, le salon dans l’autre. Quant aux deux pièces les plus externes, elles correspondent maintenant aux chambres : la chambre principale et la chambre pour deux enfants. Alors que ces deux espaces et le salon sont très semblables - symétriques par rapport à l’axe longitudinal et disposant chacun d’une grande fenêtre - le séjour donne sur un balcon jouxté par une petite pièce. Un agencement insolite dont l’origine est incertaine : peut-être une petite salle de bains avec fenêtre comme le laisserait penser le sol carrelé distinct des autres sols. Les architectes ont profité de l’occasion pour mettre également en valeur cet espace hérité de l’ancien appartement et en faire un petit bureau doté d’une porte afin soit de s’isoler du reste du logement soit de continuer à en faire partie. Ce bureau prend la forme d’un coin aménagé comprenant un plateau et un siège conçus sur mesure et dont les murs sont équipés de rayons de bibliothèques.
La chambre principale se réduit pour donner naissance à un dressing communiquant avec la salle de bain. Les anciens sanitaires de l’appartement - qui étaient accessibles à la fois depuis l’entrée et la chambre principale - sont aujourd’hui devenus, en fermant une porte, la salle de bains de la chambre. Dans le hall d’entrée, presque trop grand pour le logement, les architectes ont donné naissance à une deuxième salle de bain dont les murs forment un couloir en coude doté de placards pleine hauteur et menant au séjour.
En face de la porte d’entrée de l’appartement, une niche a été aménagée dans les placards pour ranger les chapeaux et les manteaux tandis qu’un miroir placé en angle donne une impression d’ampleur tout en favorisant la communication. L’utilisation de parquets dans toutes les pièces afin d’assurer la continuité intérieure est particulièrement intéressante. Par ailleurs, la pose en chevrons sublime les espaces tout en annonçant, dès l’entrée, le souci des détails caractérisant tout l’appartement. Cette organisation spatiale permet au vestibule d’isoler physiquement de l’entrée et de l’escalier commun les pièces principales de la maison qui, unies et communicantes, constituent le cœur du logement.
Le projet des décorations et des finitions matérielles reprend le style d’origine de l’immeuble. Les motifs ornant les éléments en MDF couvrant les radiateurs s’inspirent par exemple des motifs de la rampe de l’escalier commun tandis que les formes pointues des montants de porte reprennent les stucs ornementaux des fenêtres et les coussins roses de la tête de lit les lignes des grilles de celles-ci, etc. Les architectes ont opté pour une palette de matières et de couleurs axée sur le bois peint blanc, le plaqué chêne et le laiton complétée par des coussins colorés : bleu dans le salon et rose dans la chambre principale.
Conçus sur mesure, les lits, les bibliothèques, les tables et les placards se distinguent par un style aux lignes précises et raffinées qui constitue le fil rouge de toutes les pièces et confère ainsi au projet l’unité voulue par les architectes dès la démolition du premier mur.

Mara Corradi

Architects: No Architects www.noarchitects.cz
Author: Jakub Filip Novák, Daniela Baráčková, Barbora Jelínek
Location: Prague 6 – Dejvice (Czech Republic)
Project year: 2020
Completion year: 2021
Gross Floor Area: 105 sqm
Usable Floor Area: 100 sqm
Photographer: Studio Flusser, info@studioflusser.com, www.studioflusser.com
Contractor: RekoLux STAV, www.rekolux.cz, Truhlářství Petr Vencl, www.truhlarstvivencl.cz


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature