23-02-2010

Museum of Kanayama Castle Ruin : Kengo Kuma

Kengo Kuma,

Japon,

Musees,

Pierre, Ciment,

Dans le musée des ruines du château Kanayama au Japon, Kengo Kuma dessine une trame décorative en pierre qui allège les volumes en ciment. La composition géométrique des modules s'applique aux murs extérieurs, aux murs intérieurs, aux plafonds et aux éléments de division des espaces en traçant l'identité de l'architecture.



Museum of Kanayama Castle Ruin : Kengo Kuma

En 2006, la ville japonaise d''Ota, dans la Préfecture de Gunma, a confié la réalisation du centre culturel/ musée consacré au célèbre château de Kanayama, datant de la seconde moitié du quinzième siècle, à Kengo Kuma.
Le touriste est en mesure de percevoir le caractère imposant de la construction d''origine et sa valeur historique rien qu''en se promenant au milieu des ruines des murs et des pavages en pierre de l''ancienne forteresse. Le musée consacré au monument, qui observe et traduit la trame de ses pierres pour s''insérer dans le contexte historique et du paysage, se dresse aujourd''hui au pied du site. L''édifice de Kuma présente une trame bidimensionnelle en pierre, composée de deux mosaïques qui se complètent et se multiplient pour recouvrir entièrement le corps en ciment abritant les collections du musée et toutes les activités qui s''y déroulent. Ce langage essaie de définir les volumes à travers la décoration géométrique des surfaces, l''impact du ciment s''en trouve ainsi réduit car la solution adoptée pour le revêtement offre une vue fragmentée des façades. Les dessins décoratifs sont de deux types, un carrée et l''autre rectangulaire, dont les dimensions ont été étudiées pour pouvoir les transporter à la main : “ enchâssées” dans la structure métallique, les pierres décoratives qui recouvrent les murs créent un rythme dynamique et, quand elles s''étirent au-delà du mur comme à l''entrée Sud, augmentent la sensation de mouvement sur la façade.Le soin des détails, comme module de l''ensemble, organise une maille rigoureusement définie, qui permet d''avoir la maîtrise totale du projet.
Contrairement à certaines expériences du passé, où Kengo Kuma avait utilisé la surface décorée pour instaurer un rapport visuel entre l''architecture et le paysage, en tant qu''écran évocateur vers l''extérieur, la décoration est ici vue uniquement comme un élément distinctif et symbolique. Là où elle s''interrompt, les murs sont entièrement vitrés et les salles d''exposition et les laboratoires du musée donnent librement sur le jardin ou sur la place centrale recouverte de carreaux d''une seule couleur et de gravier.Telle une plante grimpante sur les murs, la décoration s''insinue également à l''intérieur de l''édifice, sur les rambardes des escaliers, le long des murs et sur les plafonds des locaux, où elle dicte le rythme des points de lumière.Kengo Kuma utilise encore une fois un signe conceptuel très fort pour caractériser un édifice, dont la cohérence n''est pas mise en discussion par des excès de propagande.
Mara Corradi

Projet : Kengo Kuma & Associates
Commettant : Ville d''Ota, Préfecture de Gunma
Lieu : Ota, Gunma (Japon)
Projet des structures : Oak Structural Engineering
Surface utile brute : 1 319,45 m²
Surface du lot : 3318,69 m²
Date de démarrage du projet : septembre 2006
Date de début des travaux : octobre 2007
Date de fin des travaux : mai 2009
Structures en béton armé et en acier
Revêtement en pierre
Photos : (c)Takeshi YAMAGISHI

www.kkaa.co.jp


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×