13-10-2006

Musée M. H. de Young Memorial. Herzog & de Meuron. San Francisco. 2005

Herzog & de Meuron,

San Francisco, Californie, États-Unis,

Musees,

cuivre, Ciment,

Détruit par un tremblement de terre quelques années après son ouverture (1894) et reconstruit en 1921, il a de nouveau été abîmé en 1989.



Musée M. H. de Young Memorial. Herzog & de Meuron. San Francisco. 2005 L'existence difficile du de Young Museum de San Francisco, qui porte le nom de son fondateur l'editeur Michael H. de Young, ferme en l'an 2000, semble s'etre stabilisee en 2005, quand le nouveau batiment realise sur un dessin des architectes suisses Herzog & de Meuron a ete termine.
Les auteurs du projet avaient tout d'abord pense a une structure < diffuse > : une serie de pavillons dissemines dans le Golden Gate Park, qui devaient abriter plusieurs collections representant des cultures differentes. C'est toutefois la seconde hypothese qui a eu le dessus : un seul edifice qui, bien que regroupant des ?uvres venues du monde entier, pouvait rendre justice a leur variete et en meme temps leur procurer un point commun. D'ou l'idee de trois bandes paralleles, au milieu desquelles le parc pouvait penetrer en donnant vie a des cours et a de grands espaces verts entre un bloc et l'autre, avec a la base le desir d'exprimer la possibilite d'une coexistence des cultures et des arts.
Ces trois bandes en effet ne sont pas tout simplement juxtaposees mais interagissent les unes avec les autres en permettant aux visiteurs de profiter de l'espace de facon flexible.
La recherche du contact et de l'eloignement, les liaisons et les interruptions soudaines sont la metaphore de l'echange constant entre les cultures qui restent toutefois definies dans leur identite. Grace a cette solution, il a par ailleurs ete possible de faire interagir le nouvel edifice avec le parc, en instaurant un rapport tres etroit avec la nature.
Le complexe a ete concu comme un lieu ouvert, permeable, en communication avec l'exterieur et donc tourne vers la ville pour inviter les habitants et les touristes a le decouvrir. C'est ce qui explique le choix de la couverture qui s'allonge pour creer une zone ou socialiser, a l'abri du soleil et de la pluie.
L'element le plus frappant est neanmoins la tour dont la forme irreguliere contraste avec la linearite de l'ensemble du projet, en devenant un nouveau symbole dans le contexte urbain. Une terrasse panoramique y offre par ailleurs une vue splendide sur le parc et sur la ville. Perce par endroits, le revetement aux nuances cuivrees de l'edifice cree des jeux de lumiere et d'ombre suggestifs : une solution qui donne beaucoup de vivacite a cette architecture a la personnalite si nette.

Laura Della Badia

GALLERY


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×