03-02-2010

Mirador Viña Seña : le centre dans le paysage

Germán del Sol,

Chili,

Temps libre, Le paysage,

Pierre, Bois,

En projetant le belvédère sur le vignoble chilien Seña célèbre, Germàn del Sol s'éloigne des éloges faciles du vin comme produit de luxe, pour attirer l'attention du visiteur sur l'importance du territoire d'où il est issu.



Mirador Viña Seña : le centre dans le paysage

La construction du Mirador Viña Seña au Chili va au-delà de l'hommage traditionnel du processus de fabrication du vin, en se souciant uniquement du vignoble et du territoire où il est cultivé. Germàn del Sol affirme que, quand on parle d'architecture liée au thème du vin, on pense avant tout à une cave où ont lieu les phases de fermentation du raisin ou au lieu de stockage des tonneaux pour la maturation du vin, généralement situé dans un château ou un édifice imposant, qui à lui seul frappe l'imagination du visiteur.

Son intervention dans la vallée de l'Aconcagua reprend au contraire le modèle architectural de la pergola, sur laquelle on laissait traditionnellement grimper la vigne, et en fait un élément d'identification et symbolique d'un point, celui privilégié d'observation des vignobles Seña. Le Mirador s'insère sur la pente au point d'en faire partie, en en assumant les couleurs et en faisant affleurer les pierres instables de ses sentiers. Quelques volumes longs et bas abritent les toilettes, un lieu de restauration et un parcours où il est possible d'avoir des informations sur l'agriculture biodynamique qui règle les principes de fabrication du vin dans cette vallée. Au-dessus se dressent les pergolas, faites de troncs de bois foncé, qui se confondent de loin avec le noir des murs. Au centre, un escalier en maçonnerie de quelques marches marque le début de la lente promenade qui suit la pente de la vallée, en décrivant une légère courbe du Nord au Sud, qui donne au visiteur le temps d'admirer les différentes âmes du vignoble : les sentiers blancs qui serpentent au milieu des collines, les taches verdoyantes des vignes, les bouquets de platanes et de chênes et les collines d'arbustes autochtones servant de cadre à l'ensemble. Les murets du sentier, peints en blanc au sommet, continuent idéalement sur les allées de terre claire que l'on voit sillonner la vallée à travers les cépages. On peut s'arrêter et s'asseoir sur les murets, sur les parallélépipèdes disséminés ici et là faisant office de bancs ou sur les gros rochers qui sortent du sol sur lequel est construit le Mirador.

À une époque où l'architecture est projetée pour être l'icône du langage de l'architecte, un signe de référence d'elle-même ou l'hymne au caractère éphémère des modes et des expériences, le Mirador de Germàn del Sol est un ouvrage entièrement consacré au paysage, qui devient le porte-parole de son message, en mettant le centre du projet en dehors de l'architecture.
Mara Corradi

Projet : Germán del Sol
Collaborateurs : Alicia León, Francisca Schüler, Carlos Venegas
Commettant : un particulier
Lieu : Ocoa, vallée de l'Aconcagua, Région de Valparaíso (Chili)
Projet des structures : Enzo Valladares
Début des travaux : 2007
Fin des travaux : 2009

www.germandelsol.cl
www.sena.cl


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature