14-03-2018

Mecanoo + AYESA signe le palais de justice de Cordoue

Mecanoo, AYESA,

Fernando Alda,

Cordoue, Espagne,

Déjà devenu un symbole, le palais de justice conçu par Mecanoo dans le quartier de l’Arroyo del Moro s’inspire de l’histoire de Cordoue et de la période du Califat. L’ouvrage du cabinet néerlandais Mecanoo prend la forme d’un grand complexe en béton fragmenté agrémenté de patios végétalisés.



Mecanoo + AYESA signe le palais de justice de Cordoue
Un nouveau complexe blanc émerge entre les blocs résidentiels de l’Arroyo del Moro (Cordoue) : le palais de justice conçu par Mecanoo, un imposant édifice contemporain fortement inspiré du passé mauresque. Le cabinet néerlandais a acquis une grande célébrité grâce à des créations comme la bibliothèque de Birmingham en Angleterre ou le Llotja Theatre and Conference Centre de Lleida, toujours en Espagne, un ouvrage où la façade signifiante est traitée comme un outil de communication avec la ville.
Le palais de justice de Cordoue poursuit cette recherche à travers des façades en béton décorées avec des éléments stylistiques arabisants. L’histoire et les traditions de la ville andalouse doivent beaucoup à la domination de la dynastie des Omayyades au Xe siècle après J.-C., époque de la fondation du califat de Cordoue marquant le début d’une grande prospérité économique. Construit sur un lot clos par de hauts blocs de logements donnant sur la Calle Isla Gomera et sur la Calle Isla Formentera, le nouvel ouvrage constitue une proéminence visuelle dans ce quartier de la banlieue nord-est. Les façades opposées à ces immeubles s’ouvrent quant à elles sur des espaces verts, à l’ouest sur un terrain de football et au nord sur les jardins Huerta del Sordillo, avec lesquels le nouveau complexe instaure un dialogue grâce à la palmeraie symbolique qui agrémente la place devant l’entrée principale.
Le béton renforcé de fibres de verre, utilisé pour réaliser les panneaux de revêtement de la structure, est ajouré selon un dessin géométrique représentant des fragments de différentes tailles. Ils constituent parfois des décors parfois des ouvertures vitrées servant de brise-soleil aux salles intérieures. Plus qu'une référence à des monuments spécifiques de la ville, Mecanoo va à la recherche d'un style arabisant à travers des motifs en arabesques indissociables de l’idée que l’on se fait de la culture du Moyen-Orient dans le monde, et en particulier en Europe. Bien que le plan décoratif représente l’aspect représentatif le plus immédiat du message de Mecanoo, le projet acquiert une plus grande envergure, notamment en termes de volume. En effet, le projet a étudié les blocs caractéristiques du tissu urbain de l'Arroyo del Moro - leur compacité mais aussi leur reconnaissabilité - pour élaborer une architecture monumentale et monolithique qu’il a ensuite su effriter pour ouvrir littéralement sa perspective sur le quartier : une « ville dans la ville », comme le définit le cabinet Mecanoo lui-même. Le parallélépipède de plan rectangulaire qui suivait la forme du site a été découpé en de nombreuses parties, ouvrant ainsi des fractures qui se sont transformées en autant de patios mettant en communication l’intérieur et les rues environnantes.
La disposition monolithique initiale donnant l’impression d’un ouvrage unitaire a ainsi été décomposée et animée par les profonds sillons générés par ces cours qui font pénétrer l’air et la lumière en plein cœur du bâtiment. Vu d’en haut, cette structure ne semble pas étrangère au processus de composition par blocs ordonnés ayant caractérisé la croissance de la ville dans cette banlieue. Par ailleurs, le bâtiment à cour est typique de l’architecture méditerranéenne et semble ainsi lui rendre un hommage manifeste.
L’observation des plans des étages fait ressortir une colonne vertébrale centrale qui s’étend dans le sens de la longueur et forme l’axe de circulation auquel se connectent tous les blocs séparés des patios. L’entrée du rez-de-chaussée donne sur la façade nord et sur la place pavée, qui monte légèrement. Elle prend la forme d’un portail monumental, conformément au reste du bâtiment, afin de traduire l’importance de son rôle public.Sa position asymétrique dans la façade invite cependant à entrer et atténue le caractère imposant de l’ouvrage. Au niveau de la place, le tribunal se caractérise par un rez-de-chaussée ouvert abritant les espaces les plus publics, comme les salles d’audience, le registre des mariages et le restaurant. Le sous-sol accueille les archives et les cellules de prison tandis que l’on trouve aux différents étages les bureaux réservés au personnel.

Mara Corradi

Architects: Mecanoo Architecten + AYESA
Size: 48,000 sqm
Project Design: 2006
Project Realisation: 2014 - 2017
Address: Calle Isla Mallorca, Calle Isla Formentera, Calle Isla Gomera, Calle Cantabrico, Córdoba, Spain
Promotor Owner / Developer: Consejería de Justicia e Interior (Junta de Andalucía).
Consultants
AYESA (eficiencia energética)
AYESA (ingeniería de estructuras structural engineer)
AYESA (ingeniería mecánica mechanical engineering)
AYESA (ingeniería eléctrica electrical engineer)
AYESA (iluminación lighting)
AYESA (seguridad frente a incendios fire safety)
AYESA (cubierta y fachada roof and facade)
UTE ISOLUX CORSÁN-COPCISA (contratista contractor)
Photos by: © Fernando Alda

www.mecanoo.nl

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×