10-09-2014

Mazzanti réalise à Carthagène des Indes la nouvelle école Pies Descalzos

El Equipo Mazzanti, Giancarlo Mazzanti, Equipo Mazzanti,

© Fundacion Pies Descalzos,

Colombia,

Ecole,

Bois, Ciment,

El Equipo de Mazzanti, le cabinet de l'architecte colombien Giancarlo Mazzanti a conçu à Carthagène des Indes la nouvelle école Pies Descalzos, un bâtiment visant à promouvoir l'intégration sociale dans le quartier difficile de Lomas del Peyé. L’école Pies Descalzos de Mazzanti à Carthagène des Indes figure parmi les finalistes du concours international Next Landmark 2014 organisé par Floornature.



Mazzanti réalise à Carthagène des Indes la nouvelle école Pies Descalzos

Comptant parmi les finalistes du concours international d’architecture Next Landmark 2014, l’école Pies Descalzos de Carthagène des Indes est le tout dernier ouvrage de l'architecte colombien Giancarlo Mazzanti (El Equipo de Mazzanti). Le projet a pour vocation de se poser comme un point de repère, un jalon dans le quartier difficile et dégradé de Lomas de Peyé.
Giancarlo Mazzanti est connu pour sa conception d'une architecture transcendant la forme tout en donnant naissance à des lieux d’agrégation qu’il définit lui-même comme des moteurs de changement. Aussi bien dans le stade de Medellìn que dans l’école primaire de Timayui ou dans l’école Flor del Campo de Carthagène des Indes, Giancarlo Mazzanti a conçu des espaces qui relient non seulement intérieur et extérieur mais qui conjuguent également fonctionnalité et passage public en vue d’une architecture invitant les passants à entrer ou même seulement à regarder et à se laisser séduire.

Le rapport entre paysage et construction est toujours étudié de manière critique : l’architecture va au-delà du mimétisme et s’oppose à l'image urbaine dans le but, ici, d'accentuer le signe distinctif du bâtiment public en tant que point de repère traçant une nouvelle route figurative. Ce phénomène est complété par la tentative indirecte de mettre un frein à l’expansion urbaine incontrôlée.

Le terrain occupé par l’école appartient à un fonds social appelé Convivienda (Fondo de vivienda de interés social y reforma urbana del distrito de Cartagena) et l’ouvrage a pour vocation non seulement de donner naissance à un bâtiment public à usage scolaire mais aussi de faire partie du patrimoine commun. C’est la raison pour laquelle l’entrée, à laquelle on accède en s’élevant d’un niveau par rapport à la route, donne sur une très grande terrasse qui s’ouvre sur le panorama du Lomas del Peyé tout en offrant un belvédère à la fois aux élèves et aux simples passants. La même idée caractérise la bibliothèque - à la disposition de l’école mais aussi de la communauté - qui possède sa propre entrée et peut rester ouverte même quand les cours sont finis.

Le développement vertical du bâtiment sur plusieurs étages semble poursuivre l’évolution de la colline sur laquelle il repose et former une sorte de petite acropole de la culture dans une zone dépourvue d’autres symboles urbains. Car Lomas del Peyé est en effet dominé par la pauvreté, le déracinement et la pénurie d’accès aux services publics.

Mazzanti utilise l’iconographie de la cabane, de la maison, du lieu protégé qu'il configure en plans hexagonaux de manière à enrichir la possibilité d'ajout de salles, de laboratoires ou d’espaces communs sur l’ensemble du périmètre. Trois hexagones de dimensions diverses se croisent de façon à mettre en commun les espaces des différentes tranches d’âge. Les salles sur deux étages donnent sur une cour couverte par des coupoles en bois qui laissent filtrer l’air et la lumière et permettent aux arbres de pousser.


Le projet s’axe autour de la dichotomie entre concret et impalpable, entre plein et vide : de loin, la structure des coupoles en grille de bois semble massive et visible alors que, de près, elle redevient impalpable, légère, parfois si invisible que l’on peut apercevoir le ciel et les espaces au-delà du bâtiment. La déclinaison du rapport entre la structure du bâtiment - avec ses dalles et ses murs en béton apparent - et les surfaces du périmètre constitué de brise-soleil en bois - dont l'impact visuel est dématérialisé par la densité du maillage - se présente elle aussi de la même façon.

Mara Corradi

Projet : El Equipo de Mazzanti (Giancarlo Mazzanti)
Maître d’ouvrage : Fundacion Pies Descalzos (Shakira)
Lieu : Lomas del Peyé, Cartaghena (Colombie)
Projet des structures : Nicolas Parra (CNI ingenieros)
Surface utile brute : 14 000 m²
Début du projet : 2011
Fin des travaux : 2014
Structure en béton
Parois intérieures en béton apparent
Sols intérieurs en béton peint
Sols extérieurs en pierre
Photographies : © Fundacion Pies Descalzos

www.giancarlomazzanti.com


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×