29-05-2007

Madrid. Monument à la mémoire des victimes du 11 mars 2004. Fam Studio. 2007

Studio FAM,

Madrid,

Monument,

Vitre,

Le monument commémoratif projeté par l'agence FAM (Fascinante Aroma a Manzana, c'est-à-dire Arôme fascinant de Pomme) a été inauguré à Madrid exactement trois ans après l'attentat du 11 mars 2004 à la gare d'Atocha, qui a causé la mort tragique de 191 personnes.



Madrid. Monument à la mémoire des victimes du 11 mars 2004. Fam Studio. 2007 Ses membres : Esau Acosta, Mauro Gil-Fournier, Raquel Buj, Miguel Jeanicke et Pedro Colon de Carvajal ont en effet remporte le concours organise par le Conseil municipal et par le Ministere des Travaux publics et de l'Economie. Les propositions presentees en cette occasion, dont beaucoup signees par des architectes de renom international, ont ete presque 300 mais la Mairie de Madrid a prefere Fam, une jeune agence fondee en 2002 a Madrid.
De forme cylindrique et realisee en verre, le monument ressemble a une grande lampe, d'environ 11 metres de haut, 8 metres de diametre et ayant un poids de 160 tonnes. Les architectes ont ete particulierement attentifs au choix des materiaux (verre methacrylique et silicone) qui allegent la structure, en creant un effet de dematerialisation apparente.
12 mille blocs de verre constituent la couche exterieure ; la membrane interieure est au contraire en < Etfe > (Ethylene Tetra Fluor Ethylene), un materiau leger et transparent.Les messages de solidarite que les madrilenes ont ecrit a la famille des victimes sont projetes sur les murs des salles interieures a des moments differents de la journee, en fonction de la lumiere solaire. Une autre salle est entierement isolee sur le plan acoustique : le silence a ete voulu et cree comme condition ideale pour commemorer les victimes.
La transparence du verre permet par contre d'observer le mouvement des gens dans la gare d'Atocha. Cet espace vide et sans sons est le lieu le plus recueilli, intime et suggestif du monument.
La tour/ coupole, qui a coute 5,4 millions d'euros, a ete recouverte d'une grande bache avant son inauguration. Elle est maintenant parfaitement visible au centre d'un rond-point situe juste en face de la gare d'Atocha.
Ce projet a la caracteristique d'etre un monument non seulement a cause de sa forme cylindrique symbolique mais aussi grace a l'atmosphere qu'il est en mesure de creer. Le langage est celui de la transparence, du silence, de la meditation et de l'intimite.
La salle que les architectes ont appele < espace de la representation > le prouve : il s'agit d'un lieu sombre, dont les murs voiles de bleu sont a peine eclaires par les rayons du soleil qui penetrent par la petite fissure du plafond.

Laura Della Badia

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature