14-01-2020

Les gratte-ciels de l'année 2019 le rapport annuel du CTBUH

Zaha Hadid Architects, Skidmore, Owings & Merrill LLP, Ateliers Jean Nouvel,

Hufton+Crow, Seth Powers,

Nanjing, Chine, Beijing, Chine, Guangzhou, Chine, Shenzhen, Chine, New York, États-Unis,

Gratte-ciel, Bureaux,

Selon une tradition désormais bien établie, le Council on Tall Buildings and Urban Habitat (CTBUH) a dévoilé son rapport annuel sur les gratte-ciels de plus de 200 m de haut livrés en 2019 aux quatre coins du monde. Parmi les tendances, le Skybridges, un volume horizontal qui s'intègre dans le développement vertical des gratte-ciels.



Les gratte-ciels de l'année 2019 le rapport annuel du CTBUH

Le CTBUH a publié son rapport annuel « CTBUH Year in Review: Tall Trends of 2019 », relatif aux gratte-ciels livrés en 2019. L'année qui vient de s'achever a enregistré un nouveau record avec 126 édifices de 200 m de haut ou plus. Parmi eux, 26 sont les « supertall », les édifices qui culminent à plus de 300 m. En 2018, on recensait 18 édifices présents dans cette catégorie. Désormais, le monde entier dénombre 170 « supertall ». Des témoins manifestes et reconnus de l'évolution des techniques de construction, il suffit de penser qu'en 2000 on en comptait seulement 26. De plus, toujours en 2000, ou plutôt il y a encore 15 ans, les édifices de plus de 500 m de haut n'existaient pas. En revanche, pour l'année 2019, pour la cinquième année consécutive, l'un de ces « géants » de l'architecture a été achevé. Il s'agit du Tianjin CTF Finance Centre ou Tianjin Chow Tai Fook Binhai Center conçu par le cabinet SOM (Skidmore, Owings & Merrill) à Tianjin, en Chine, qui culmine à 530 m de haut. C'est le septième édifice le plus haut du monde et le troisième gratte-ciel le plus haut de la Chine, avec le Guangzhou CTF Finance Centre imaginé par Kohn Pedersen Fox Associates et de même hauteur. Le gratte-ciel de SOM, avec le Leeza Soho conçu par Zaha Hadid Architects à Pékin et le 53W53 ou MoMa Expansion Tower de Jean Nouvel à New York, sont parmi les exemples les plus significatifs de gratte-ciels qui ont exploité des formes insolites pour résoudre les limites physiques imposées par le contexte.
Toujours dans le domaine de la conception, une tendance en augmentation, y compris pour 2019, est celle du Skybridges, un volume horizontal qui s'intègre dans le développement vertical du gratte-ciel et des tours qui le composent. Parmi les exemples significatifs livrés au cours de l'année qui vient de se terminer : Raffles City Chongqing dans la ville chinoise du même nom, le Sky Suites @ KLCC à Kuala Lumpur et le Golden Eagle Tiandi à Nanjing.

Par rapport à 2018, le nombre d'édifices d'au moins 200 m de haut a chuté. Un résultat attendu qui, selon le CTBUH, est dû au fait que de nombreux projets livrés en 2019 ont démarré il y a plus de cinq ans, reflétant ainsi une situation économique liée à la crise de 2008. Ce, malgré le fait que de nombreuses régions du monde ont vu leurs gratte-ciels achevés et que la liste des pays qui possèdent des édifices hauts s'est allongée avec l'entrée de nouveaux pays dans le rapport annuel du CTBUH. De nouveaux gratte-ciels ont par exemple été construits en Algérie à Alger avec la Great Mosque of Algiers de 265 m, ou à Johannesbourg, Afrique du Sud, avec The Leonardo un gratte-ciel de 227 m. En Europe, le Lakhta Center, de 462 m de haut, a été livré à Saint-Pétersbourg. Au Brésil, pays regorgeant déjà d'édifices hauts, un nouveau record local a été enregistré avec l'achèvement de l'Infinity Coast Tower à Balneário Camboriú. Avec ses 235 m de haut, il est le premier gratte-ciel du pays a dépasser les 200 m.
À l'échelle macroscopique, l'Asie est toujours en tête de liste pour ce qui est de la présence des gratte-ciels. En 2019 dans les pays asiatiques, à l'exclusion du Moyen-Orient, 69 % des gratte-ciels ont été achevés, 87 sur 126 livrés dans le monde entier, dont 57 uniquement en Chine (45 % du total). Les États-Unis arrivent en seconde position avec 14 édifices achevés, 11 % du total de 2019. En troisième position, on trouve le Moyen-Orient avec 11 édifices achevés.
Pour les villes, c'est Shenzhen, en Chine, qui se confirme à nouveau comme la ville avec le plus grand nombre de gratte-ciels du monde, battant son record pour la quatrième fois consécutive, avec 15 édifices achevés, représentant 11,9 % du total mondial. Suivie de Dubaï qui se place en seconde position avec neuf édifices achevés.

(Agnese Bifulco)

Images courtesy of CTBUH


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature