22-08-2002

Les ambassades des pays nordiques, Berlin
Berger + Parkkinen

Le paysage, Galerie, Salle, Sports et bien-être,

Bois,

Les cinq pays nordiques - Danemark, Islande, Finlande, Norvège et Suède - ont décidé de construire leurs ambassades sur le même site, près du Tiergarten, à Berlin.



Les ambassades des pays nordiques, Berlin<br />
Berger + Parkkinen 
Cette décision souligne le concept de 'commun' en donnant une image unie et forte à cinq pays qui, d'habitude, ont un impact relativement modéré. On renonce à l'individualité pour l'union, un pas ultérieur vers la globalisation.

Le schéma de base a une forme solide, un "plein" qui a été creusé dans un jeu de pleins et de creux. Les traces de la forme originale sont bien évidentes, car les édifices suivent attentivement le périmètre extérieur, une bande de cuivre les rattache aux points creux. Comme une peau, cette bande tourne autour des structures internes et donne au complexe un aspect uniforme en conférant un impact fort sur le plan paysagiste. La subdivision s'effectue tout en nuances et les six édifices du centre se transforment ainsi en un landmark en plein coeur de Berlin, en adoptant une plus grande échelle improbable.
Les vides répartis dans le complexe sont le résultat du 'creusement', ils sont nécessaires non seulement pour la définition et la fonction de chaque ambassade, mais surtout comme invitation à la communication entre elles. Ces vides, définis par les façades des édifices, semblent créer une tension suspendue qui rappelle l'état originel du "plein".

FELLESHUS - "maison pour tous"
L'entrée de ce complexe a été conçue comme une structure d'accueil pour les membres des ambassades, ainsi que comme un point de ralliement des visiteurs et des habitants de Berlin. Comme point d'échange culturel et d'information, cet édifice, qui est le plus visité du complexe, offre diverses possibilités d'activités culturelles : auditorium, salles de conférences, galeries d'exposition et salles de repas.
La volumétrie du Felleshus est caractérisée par une façade en bois qui, relativement fermée, est en contraste avec les espaces ouverts de l'intérieur de l'édifice.

La ceinture qui entoure les six édifices est un élément autonome qui confère une continuité, une fluidité qui s'écoule parfois librement, sans toucher aucune structure. Les tôles de cuivre sont montées sur une structure d'acier qui a l'inclinaison nécessaire afin de contrôler la quantité de lumière, de vent, et la vue.
3.850 tôles constituent cette ceinture, sur une longueur totale de 226 mètres.

L'architecture qui, à l'extérieur, s'amalgame avec le paysage, est à l'intérieur bien claire et définie. Elle représente la tension entre la nature et la culture raffinée. Le sol de la place, au centre du complexe, a un revêtement d'origine norvégienne ou suédoise. Toutes les entrées sont quant à elles mises en évidence par un revêtement de sol en bois qui semble être un seuil entre l'espace urbain et la structure interne.
L'eau, comme un symbole de l'océan qui relie les pays nordiques, pénètre dans le complexe dans des formes géométriques, en coupant également la ceinture de cuivre, comme pour donner la possibilité à toutes les ambassades de se "réfléchir" ... dans l'eau.

Shira Brand

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×