05-11-2019

Le jardin poétique de Junya Ishigami remporte la première édition de l'Obel Award

Junya Ishigami,

Yasuyuki Takagi,

Tochigi, Japan,

Le paysage, Land Art,

Award, Aménagement paysager,

Un nouveau succès pour le jardin poétique imaginé par l'architecte japonais Junya Ishigami. L'Art Biotop «'Water Garden'» remporte la première édition de l'Obel Award, prix international d'architecture institué par la fondation du même nom pour donner de l'importance et sensibiliser l'opinion publique aux projets d'architecture qui contribuent, dans le monde entier, au développement du bien commun.



Le jardin poétique de Junya Ishigami remporte la première édition de l'Obel Award

L'Utzon Center à Aalborg, au Danemark, a accueilli le 22 octobre 2019 la cérémonie de remise des prix de la première édition de l'Obel Award,'remportée par le projet Art Biotop «'Water Garden'» de l'architecte japonais Junya Ishigami. L'Obel Award est un nouveau prix international d'architecture institué par la Henrik Frode Obel Foundation pour donner de l'importance et sensibiliser l'opinion publique aux projets d'architecture qui, dans le monde entier, contribuent au développement du bien commun. Le jury était composé des architectes suivants': Martha Schwartz (fondatrice du cabinet Martha Schwartz Partners, États-Unis, et présidente du jury), Kjetil Trædal Thorsen (co-fondateur du cabinet Snøhetta, Norvège), Louis Becker (design principal et partenaire du cabinet Henning Larsen, Danemark), et par le Dr Wilhelm Vossenkuhl (professeur émérite de philosophie, Allemagne)'; depuis le 22 octobre, l'architecte chinois Xu Tiantian (directeur et fondateur du cabinet DnA, Pékin, Chine) a rejoint le jury.

L'Art Biotop «'Water Garden'» imaginé par le cabinet Junya Ishigami+Associates est un jardin botanique réalisé dans la préfecture de Tochigi, au Japon. L'architecte Junya Ishigami crée un «'paysage construit'» en utilisant comme matériaux de construction les éléments naturels à sa disposition, tels que les arbres et l'eau.
Le jury présidé par l'architecte Martha Schwartz, a souligné comment Junya Ishigami a établi une nouvelle frontière entre architecture, architecture du paysage, art et approche environnementale. Le même architecte japonais a déclaré à plusieurs reprises qu'il recherchait dans ses projets un nouveau point de rencontre entre l'architecture et la nature, travaillant sur les nuances de cette frontière entre naturel et bâti qui est, depuis toujours, source de fascination pour les designers. Le jardin est notoirement une construction artificielle, un paysage modelé et modelable par l'homme, bien qu'il soit composé d'éléments naturels et qu'il s'agisse d'un «'organisme vivant'» qui, au fil du temps, change d'apparence, se développe et se modifie en fonction de ses dynamiques internes. L'Art Biotop Water Garden, c'est tout cela. Il ressemble à une forêt naturelle, mais il s'agit à tous les effets d'un projet architectural conçu de manière programmée et créé à partir de rien. En effet, la région était autrefois occupée par une rizière. En utilisant une technique empruntée à la gestion de l'inondation des rizières, l'architecte Junya Ishigami a créé une série de petits étangs aux formes curvilignes et circulaires. Près de la zone coule un ruisseau, l'architecte a également déterminé la manière dont il s'écoule entre les étangs, afin de créer différents sons grâce aux différentes vitesses de l'eau. 318 arbres ont été transplantés'dans ce marais': ce sont différentes espèces d'arbres déracinés d'un site voisin au jardin où un hôtel est actuellement en cours de construction. Il s'agit donc d'un projet plutôt invasif et manipulateur de la nature, même si c'est pour une bonne cause, néanmoins l'habileté d'Ishigami à travailler avec les émotions et les sensations de l'observateur, ainsi qu'à construire un paysage poétique d'une grande beauté, a donné vie à ce qui se révèle être un véritable chef-d''uvre naturel. Dans son exposé des motifs, le jury a souligné que l'architecte a su «'agir avec imagination, courage et respect. Le projet montre comment nous pouvons interagir avec la nature et y laisser notre empreinte sans la détruire. En ce sens, l'Arte Biotop Water Garden fournit une contribution fondamentale dans le domaine de l'architecture'».

(Agnese Bifulco)

Images courtesy of Henrik Frode Obel Foundation, ph Yasuyuki Takagi (9 - 20)
http://obelaward.org
http://www.jnyi.jp/


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×