08-11-2019

Le cabinet Moy Studio signe Water paths, la nouvelle place de Monemvasia

Elena Zabeli - MoY studio,

Kostas Kostopoulos, Tilemahos Mihalas,

Monemvasia, Grecia,

Carres,

Water paths : c’est ainsi que le cabinet Moy Studio a baptisé sa transformation de la place Chryssafitissa au cœur du village fortifié de Monemvasia dans le Péloponnèse. Dans ce projet, Elena Zabeli a instauré un dialogue ouvert avec le contexte pour métamorphoser une place inutilisée non goudronnée en monument contemporain.



Le cabinet Moy Studio signe Water paths, la nouvelle place de Monemvasia

La place de Monemvasia - une esplanade de pierres finement sillonnée de caniveaux et profondément empreinte de l’histoire du lieu - semble avoir cet aspect depuis toujours. Elle est en fait le fruit d’une intervention baptisée Water paths réalisée en 2015 par Elena Zabeli et son cabinet MoY Studio ayant réussi à métamorphoser cette zone non goudronnée sous-utilisée au cœur de Monemvasia (Grèce) dans le but de repenser l’usage des espaces publics sans altérer leur relation avec le passé.
Le projet est né de la volonté de la municipalité elle-même qui, quelques années auparavant, avait décidé de repenser deux sites publics de premier plan de ce petit village du Péloponnèse. Construit au pied d’un promontoire rocheux et uniquement relié à la côte grecque par une fine bande de terre, Monemvasia est une forteresse d’origine médiévale célèbre pour ses hauts remparts particulièrement bien conservés ainsi que pour son unique porte d’accès à l’est.
Le premier de ces ambitieux projets initiés par la commune était précisément la rénovation de cette porte menant au château et de la placette lui faisant face, utilisée à moitié comme aire de stationnement et à moitié pour la circulation des véhicules. Monemvasia est en effet un village fortifié inaccessible aux véhicules motorisés quels qu’ils soient. Son tissu urbain étroit est creusé dans la montagne et jalonné de ruelles, d’escaliers, d’habitations et de murets - tous en pierres - ainsi que de quelques petites places. La seule exception est la grande esplanade donnant sur la mer, le plus grand espace ouvert du village, qui descend jusqu’aux remparts construits sur la falaise : la place Chryssafitissa. Ici, les maisons les mieux conservées servent de toile de fond au nord tandis que se dressent à l’ouest l’église de Panagia Chryssafitissa et à l’est des vestiges du quartier du château. Deuxième intervention souhaitée par la commune ces dernières années, le projet du cabinet Moy Studio pour cette place a réussi à la transformer en magnifique belvédère tout en dotant le village d’un grand espace public pouvant servir pour les évènements collectifs.
Tandis qu’elle élaborait son projet pour la transformation de l’entrée du château - actuellement en phase d’obtention des permis - Elena Zabeli s’attelait déjà à imaginer l’aspect et les fonctions de la nouvelle place. Elle raconte, avec une extrême précision, que le mardi 17 avril 2012 à 12h37, l’architecte, l’archéologue et le maire adjointse donnèrent rendez-vous pour la première fois place Chryssafitissa afin de discuter de la modification du lieu. Il n’y avait alors que de la terre, de la boue, des mauvaises herbes, des détritus et des tas de pierres mais le paysage - le cadre architectural et la vue sur la mer infinie à l’horizon - suffit à les convaincre qu’ils pouvaient changer la perception de cet espace anonyme pour en faire la place du village.
Une question purement pratique fut le premier problème à résoudre et le point de départ du projet : l’évacuation des eaux de pluie. Le relief de la place incita à tracer à la fois des caniveaux et des lignes de crête sur le sol afin de canaliser l’eau et de l’acheminer vers les orifices de drainage positionnés le long des murs. Il fut ainsi possible d’adapter la place au terrain sans devoir modifier sa pente mais, au contraire, en l’utilisant à des fins pratiques.
Pour ce faire, le cabinet opta pour des matériaux de revêtement traditionnels : de la pierre locale posée directement sur le sol afin d’encourager la pousse de végétation spontanée et de donner à la place un aspect plus naturel pour les parties les plus étendues, du calcaire et des briques pleines pour les caniveaux. Le canal d’évacuation central fut quant à lui réalisé à l’aide d’une mosaïque de galets.
Les lignes d’évacuation de l’eau ont été tracées en zig-zag sans aucune symétrie en suivant simplement la meilleure pente, ce qui a permis de créer un sol homogène sans bouches d’égout et de se conformer à la descente du terrain vers la mer. Les galets rappellent enfin les cours d’eau tout en donnant l’impression visuelle d’un écoulement. Comme le souligne Elena Zabeli, les visiteurs peuvent ainsi marcher sur de douces vagues de pierre interrompues par des ruisseaux de gravier.
Quand on regarde la place aujourd’hui, son aspect et l’impact sur la perspective du village n'ont rien à voir avec le passé même si la pente vers la falaise est restée la même. De plus, aucun élément susceptible de gêner la contemplation de la mer n’a été ajouté, si ce n’est de petites installations visant à mieux faire connaître l’histoire du lieu. Aux quatre coins de la place, des dalles en pierre sur lesquelles ont été gravés des vers du poète Yannis Ritsos ont été posées au ras du sol. Considéré comme l’un des plus grands poètes grecs du XXe siècle, il est né ici, à Monemvasia, le 1er mai 1909. On trouve autour de ces dalles une série de sculptures linéaires en tiges d’acier noir inspirées de la calligraphie byzantine. Et au lieu de bancs, de gros boulets de canon noirs qui ressemblent eux aussi à de petits signes calligraphiques ont été « lancés » au hasard sur la place pour accueillir les passants.
Le Water paths de Moy Studio est un projet contemporain au cœur d’un lieu profondément empreint d’histoire où l’approche architecturale se concentre sur les trames matérielles et sur la relation avec le contexte. Toutes les velléités autoréférentielles ont été abandonnées au profit d’un concept de monument contemporain appréhendé comme une place qui n’ajoute aucun élément au contexte mais qui parvient, au contraire, à faire ressortir le paysage tout en soulignant l’histoire du site et son potentiel en tant que lieu public.

Mara Corradi

Architects: Elena Zabeli - MoY studio
Client: Municipality of Monemvasia
Location: Monemvasia Castle, Chryssafitissa square
Gross useable floor space: 1402 sqm
Lot size: 1402 sqm
Start of work: 2012
Completion of work: 2016
Photographs: © Kostas Kostopoulos (04-23), © Tilemahos Mihalas (drone) (01-03; 24-25)
BIG SEE ARCHITECTURE AWARD 2019, Greece, Landscape and urban space
http://moystudio.gr/en


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×