10-05-2019

Le cabinet juri troy architects réalise une nouvelle habitation dans un streckhof autrichien

juri troy architects,

Juri Troy,

Weingraben, Austria,

Housing,

Soucieux de conserver le streckhof familial dans le petit village de Weingraben (Autriche), les clients ont demandé au cabinet juri troy architects de concevoir une nouvelle maison, inspirée du bâtiment traditionnel, à côté de l’ouvrage initial. L’ancienne grange a quant à elle été rénovée et transformée en distillerie.



Le cabinet juri troy architects réalise une nouvelle habitation dans un streckhof autrichien

Situé dans le tout petit village autrichien de Weingraben (district d’Oberpullendorf dans l’État du Burgenland), le nouveau bâtiment résidentiel de la famille viennoise Schneider fait partie d’un « streckhof ». Le cabinet juri troy architects a en effet commencé à travailler en septembre 2015 sur ce type de ferme autrichienne traditionnelle, un bâtiment hérité d’une grand-mère que la famille souhaitait préserver autant que possible en raison de l’histoire qui lui était liée.
Comptant un peu plus de 300 âmes, le village de Weingraben, dans le sud-est de l’Autriche, conserve encore aujourd’hui de nombreux exemples de streckhofs. Donnant sur la rue principale et dressés côte à côte au sein de vergers, ils se distinguent par leur façade étroite et leur développement vers l’intérieur. Le streckhof des Schneiders se trouve le long de la Hauptstraße qui mène du sud-est au centre du village. L’ouvrage se présente comme une juxtaposition de bâtiments utilisés autrefois comme entrepôt, grange ou étable. Conservant encore leur aspect traditionnel, avec leurs murs de briques crépis très épais, leurs remplissages en bois et leurs toits à deux pans fortement inclinés, ces volumes se cachent derrière les bâtiments de représentation côté rue. Plus ou moins fonctionnels, ils illustrent aujourd’hui encore la façon dont on vivait et on cultivait la terre il y a plus de 100 ans. Les clients souhaitaient sauvegarder l’édifice d’origine en le restructurant pour y aménager un logement mais le cabinet de Juri Troy leur indiqua que cette solution de reconversion était impossible. Il fut donc décidé de construire plutôt une nouvelle habitation résidentielle à côté de la grange d’origine et de transformer cette dernière en distillerie, perpétuant ainsi une tradition locale très répandue.
La nouvelle maison se trouve au-delà de la grange, ce qui crée ainsi une autre cour, élément de liaison traditionnel entre les bâtiments des fermes. S’adaptant à ce schéma, la maison conserve la même échelle et n’est que légèrement plus élevée afin de mettre en évidence la relation hiérarchique entre les deux. Les principes du nouvel ouvrage sont les mêmes que ceux de l’édifice existant et des autres bâtiments agricoles, que ce soit en termes de matériaux, de structure, de finitions ou de conception des ameublements intérieurs. L’architecte lui-même admet que la plus grande difficulté a été de maintenir un équilibre et une harmonie avec le contexte et de concevoir un bâtiment lui appartenant dès le départ sans contraster avec la matière façonnée par le temps et le climat au fil de nombreuses années et toujours en bon état. Les architectes sont même allés à la recherche d’artisans et de maçons connaissant les techniques de construction traditionnelles locales pour s’assurer que ce fil rouge avec le passé ne soit pas rompu.
Malgré tout, la maison apparaît à première vue différente à bien des égards de la grange rénovée. Tout d’abord, les côtés longs du bâtiment sont devenus les côtés principaux avec une percée de ce qui constituait autrefois les remplissages en bois, aujourd’hui transformés en grands portails. Les fenêtres sont en retrait par rapport au périmètre extérieur de l’édifice, créant ainsi des rebords de 50 cm, soit l’épaisseur des murs (deux pour chaque niveau et de chaque côté). Disposés en miroir par rapport à l’axe longitudinal de la maison, ils réduisent l’espace interne du rez-de-chaussée jusqu’à le transformer en simple passage entre un extérieur et un autre, entre la première et la deuxième cour. Grâce aux grandes baies vitrées coulissantes, l’espace à vivre ne fait qu’un avec le jardin. Cette astuce donne non seulement l’agréable sensation d’être presque assis en plein air mais favorise aussi la ventilation naturelle en été. En configuration fermée, en revanche, les volets pliants fabriqués à la main en bois de sapin évoquent le remplissage typique des granges traditionnelles tout en évitant les échanges thermiques avec l’extérieur.
Conformément à la tradition architecturale, un bloc de bois est inséré dans la structure en brique. Il comprend tous les ameublements du rez-de-chaussée, d’un côté la cuisine et de l’autre le séjour, tous deux dotés d’espaces de rangement et d’outils intégrés aux murs. On trouve au milieu la cage d’escalier, autour de laquelle gravite un élément plat et bas qui se transforme en banc pour la table de la cuisine et en étagères pour les livres dans le séjour.
L’étage supérieur, le grenier et les cloisons sont en bois de sapin massif. Au niveau du seuil de l’escalier, on trouve un espace abritant la bibliothèque et un coin de travail qui donne accès aux chambres sur les côtés. Il convient de noter la hauteur de cette pièce, qui s’élève jusqu’au tympan, où elle atteint 7 mètres. Enfin, une échelle mène à un grenier, situé au-dessus des deux chambres des enfants, avec des sanitaires et une zone de stockage ainsi qu’un espace central utilisé pour le yoga qui offre une vue magnifique sur l’extérieur.
Comme valeur ajoutée, les clients ont voulu que le bâtiment ait un faible impact sur l’environnement : les murs très épais ne nécessitaient pas d’isolation supplémentaire, aucun crépi de résine silicone n’a été utilisé (les murs sont uniquement crépis à base de chaux). Quant au sol, il a été revêtu d’une couche de deux à trois millimètres de caséine d’argile selon une technique traditionnelle.

Mara Corradi

Architects: juri troy architects
Client: Familie Schneider, Wien
Location: Weingraben, Austria
Gross useable floor space: 137 sqm
Lot size: 2356 sqm
Completion of work: 8/2018
Distillery: 20 sqm
Built-up area: 95 sqm
Start of planning: 9/2015
Start of construction: 4/2017
Completion: 8/2018
Planning: juri troy architects
Project management: Georg Marterer (Local construction management)
Assistance: Timea Kos, Angelo Ferrara
Structural consultant: Höhenberger Engineering-ZT-GmbH
Roof: Holzbau KAST GmbH, Gols; Rathmanner GmbH, Neutal
Masonry: Baumeister Pfnier & Co GmbH, Oberpullendorf
Photographs: © Juri Troy

www.juritroy.at


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×