01-05-2019

L’Atelier Branco Arquitetura signe la Maison Bibliothèque de Vinhedo (Brésil)

Atelier Branco Arquitetura,

Gleeson Paulino, Ricardo Bassetti Kaza, Jaqueline Lessa,

Vinhedo, São Paulo, Brazil,

Housing,

La Maison Bibliothèque - comme l’ont baptisée les architectes d’Atelier Branco - est une expérience architecturale élaborée afin de répondre aux besoins précis du client au cœur de la luxuriante forêt atlantique de Vinhedo dans l’État de São Paulo au Brésil. L’ouvrage prend la forme d’une maison où lire et penser.



L’Atelier Branco Arquitetura signe la Maison Bibliothèque de Vinhedo (Brésil)

Les architectes Matteo Arnone et Pep Pons d’Atelier Branco Arquitetura ont réalisé une Maison Bibliothèque à Vinhedo dans l’État de São Paulo au Brésil. Leurs notes indiquent que, dans sa jeunesse, le client avait milité contre la junte militaire brésilienne, qu’il s’était occupé toute sa vie de droits civiques et qu’il enseignait depuis les années 1980 dans une université publique de l’État de São Paulo au Brésil. C’est non loin de là, à Vinhedo, qu’il avait décidé de construire son lieu idéal. Comme le soulignent encore les architectes : il n’imaginait pas vraiment une maison mais plutôt un refuge, un espace personnel où pouvoir avant tout lire et penser.
Les seigneurs de la Renaissance se faisaient construire des demeures en périphérie où se reposer de la vie politique, où accueillir des hôtes illustres et où passer du temps à étudier et à contempler la nature. Le Palais Te à Mantoue en est l’un des plus brillants exemples. Cinq cents ans plus tard, la vie et la société ont radicalement changé mais on retrouve dans la Maison Bibliothèque la volonté assumée du client de s’aménager un espace de vie sans convention lui permettant de se consacrer à son développement personnel. Un besoin que Matteo Arnone et Pep Pons ont interprété en concevant une maison plongée dans la forêt presque au point de s’enfoncer dans la pente du terrain et dans laquelle la composition spatiale ne vise pas seulement à répondre au but recherché mais propose aussi une synthèse, un modèle idéal de bureau pour un amoureux de la lecture. Dans l’esprit des architectes, la Maison Bibliothèque n’est pas une maison pour ceux qui aiment lire, c’est l’essence même d’une maison de lecture.
Occupant une surface de plus de 5 000 m2, le terrain se trouve dans une clairière au sein de la luxuriante forêt atlantique. La maison repose sur une colline dont elle utilise la pente pour créer un espace unique sur trois niveaux qui, au fur et à mesure de la descente, deviennent presque invisibles depuis la route qui borde la maison au sommet. À cet endroit, l’ouvrage présente une plate-forme monumentale en béton armé : 20 mètres de long pour 10 mètres de large et seulement 15 centimètres d’épaisseur qui s’élancent dans le vide. Cette magnifique terrasse panoramique (formellement épurée et sans parapets étant donné qu’elle est entourée par un bassin d’eau d’un mètre de large) constitue en réalité la toiture de la maison, soutenue par huit piliers minces et très simples. Le grand espace unique ainsi créé en dessous, vitré sur toute sa hauteur sur trois côtés et agrémenté de menuiseries en fer ainsi que d’une composition décorative raffinée, évoque le monde des serres ou des pavillons dans les parcs urbains. La symbiose avec la végétation est totale et la nature, en pénétrant indirectement à l’intérieur de l’espace humain, l’isole et le protège également du soleil, contribuant ainsi à concrétiser l’idée initiale de refuge pour la lecture.
L’espace unitaire s’articule sur trois niveaux : trois terrasses grandes ouvertes sur le vide qui offrent une perspective insolite sur la forêt et qui transforment la maison en amphithéâtre. L’entrée à l’intérieur de la maison se fait depuis le sommet de la colline via un étroit escalier en béton. Ce dernier dessine l’axe principal de l’habitation et se poursuit jusqu’à l’extrémité opposée où l’on trouve une porte vitrée donnant accès au jardin. Dehors, le parcours se poursuit sur le côté de la maison en remontant vers le sommet et en fermant le périmètre architectural. Le rectangle parfait du plan est divisé en trois étages identiques comprenant huit piliers espacés de 5,5 mètres dans le sens de la longueur et disposés en miroir par rapport à l’axe de l’escalier. La hauteur des étages varie : 2,35 mètres - la plus petite - à proximité de l’entrée (où l’on trouve une chambre par côté dans un espace plus intime), puis l’espace central accueillant les espaces d’étude et de lecture, et enfin la plus grande, plus de 5 mètres, pour la cuisine et le salon. Au niveau de l’axe transversal, au deuxième étage, deux portes ouvrent un autre accès sur l’extérieur. Les espaces à vivre bénéficient d’une lumière pleine mais indirecte étant donné que la maison est exposée au nord et qu’elle est entourée de végétation.
La plate-forme de la toiture se greffe dans le terrain au sommet de la colline par le biais d’un volume en béton coulé en place comme les autres structures mais complètement fermé sur lui-même, c’est-à-dire sans fenêtres à l’exception des lucarnes. C’est ici qu’ont été encastrés les toilettes. On retrouve également la technique d’encastrement dans la cuisine ouverte où les meubles de cuisine et de rangement sont cachés dans les murs en béton de façon à ne pas altérer le rythme géométrique du plan.
Les architectes ont opté pour des matériaux caractéristiques de la tradition architecturale brésilienne : béton apparent, sols en bois (comme sur la terrasse supérieure constituée de longues planches en bois de Garapeira) et fines menuiseries en fer. Un souci du détail et un éloge de la proportion qui soulignent encore une fois l’importance de l’héritage moderniste.

Mara Corradi

Architects: Atelier Branco Arquitetura
Principals in charge: Matteo Arnone and Pep Pons
Project team: Andreas Schneller, Cristina Plana, Marta Pla, Martina Salvaneschi
Location: Vinhedo, São Paulo, Brazil
Design years: from March 2013 to February 2014
Construction years: from June 2014 to November 2015
Client: Private Residence
Structural engineer: John Biscuola (Biscuola Engieneering)
Foundation engineer: Sergio Ludemann (Ludemann Engieneering)
Systems engineer: João Claudinei Alves (JCF projetos e construções)
Formwork and joinery realization: Edivaldo Lourenço and Eduardo Lourenço
Structural system: In-situ cast concrete, all cast within a single working day
Major materials: cast concrete, steel, glass, and garapeira wood
Site area: 5.500 sqm
Building area: 150 sqm
Total floor area: 200 sqm
Photos by: © Gleeson Paulino (01-06), Jaqueline Lessa (07-08-09), Ricardo Bassetti Kaza (10-16)

http://atelierbranco.com/


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×