20-10-2010

KWK Promes : outrial house à Varsovie

Robert Konieczny,

Juliusz Sokolowski,

Ville, Housing,

Moderne, simultanées,

Ciment, Vitre,

Architecture à contre-courant, la maison Outrial aux alentours de Varsovie est tournée vers le passé et rend hommage de façon très explicite à Le Corbusier, en proposant ses principes de composition et figuratifs dans une habitation au style contemporain.



KWK Promes : outrial house à Varsovie Contrairement a la facon de penser dominante de l'architecture actuelle, ouverte, desireuse de montrer son ame a l'exterieur et caracterisee par des surfaces „parlantes” qui s'imposent sur le contexte, la maison Outrial de KWK Proms, l'agence polonaise de Robert Konieczny, est une architecture repliee sur elle-meme, ou chaque detail de composition a le but de definir et d'ameliorer l'utilisation interne et ou le paysage naturel s'insere pour completer cette fonction.
Situee aux alentours de Varsovie, c'est l'habitation d'un musicien qui se dresse sur un lot au milieu de la foret : a l'horizon sur trois cotes, rien que la campagne et la vegetation et une grande liberte d'interaction avec le contexte sans limites ni problemes d'intimite. Le dialogue avec le paysage etudie par les architectes n'est en fait pas base sur l'elimination des barrieres ni sur le simple dessin d'un edifice transparent mais sur le choix d'une intimite qui prevoit l'insertion de la nature a l'interieur de l'architecture, plutot que le contraire. C'est une lecon du Mouvement Moderne auquel ce projet doit evidemment beaucoup, au point que l'on y decouvre un hommage a de nombreux ouvrages de Le Corbusier apres avoir trouve cette analogie. Le paysage naturel ou la maison Outrial est inseree sert de parcours d'acces a la vision et a l'utilisation du projet, dont le blanc de la brique enduite recherche l'effet de monolithe metaphysique de la villa Savoye.
Le toit-jardin qui recouvre d'un manteau de verdure toute la maison, en donnant l'impression qu'elle a ete creusee dans le sous-sol, est en realite une nature construite comme celle du toit-jardin de Poissy. L'escalier, qui de l'interieur de l'habitation mene sur le toit comme a Poissy, confirme le rapport etroit entre le naturel et l'artificiel, entre l'exterieur et l'interieur. Le parcours en colimacon qui conduit du salon au toit et a son sommet, ou se trouve l'endroit le plus panoramique de la maison, est encore une fois une liaison circulaire.
A l'interieur du rectangle en plan, la courbe de l'escalier vers le toit-jardin se prolonge pour dessiner l'entree principale, en dictant egalement la division des zones jour et nuit. La fracture dans le sol creee par l'escalier est l'occasion pour un mur vitre qui eclaire le salon, dont le prolongement, au contraire plein, presente des coupures regulieres qui forment une porte sur toute la hauteur et des fenetres en bandeau. La geometrie du plan n'impose aucune modularite aux facades, qui sont toutes differentes : avec trois entrees dans le salon sur trois cotes, il n'y a pas de facade principale mais l'architecture demande d'etre contemplee dans son ensemble.

Mara Corradi

Projet : Robert Konieczny- KWK Promes
Architectes associes : architect Marcin Jojko
Projet de l'interieur : Kwk Promes et Dorota Kuc
Projet des structures : Jaroslaw Kaminski
Entreprise de construction : Wieslaw Wadyl
Commettant : un particulier
Lieu : Varsovie (Pologne)
Surface du lot : 1 440 m?
Surface construite : 346 m?
Surface habitable : 180 m?
Date de debut du projet : 2004
Realisation : 2005-2007
Mur vitre : Reynaers
Revetement de sol en ciment
Photos : Juliusz Sokolowski

www.kwkpromes.pl

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×