22-10-2002

Henning Larsen: l'Unibank de Copenhague est sur le point d'être terminée

Sports et bien-être, Bibliothèques, Bar,

Métallique, Vitre, Pierre,

Exposition,

Le siège central de l'Unibank, dessiné par l'architecte Henning Larsen, se trouve au centre de Copenhague, juste devant la nouvelle Bibliothèque: l'édifice présente une structure en forme de peigne qui offre une belle vue au nord sur l'eau et au sud sur la ville.



Henning Larsen: l'Unibank de Copenhague est sur le point d'être terminée Les six grands portails recouverts de cuivre bruni sont splendides à cause de leur aspect élancé et se situent à mi-chemin entre l'abstrait et le symbolisme. N'étant pas alignés les uns par rapport aux autres, ils donnent au regard l'impression d'être comprimés, comme s'ils étaient déformés par un téléobjectif. Les têtes noires, ayant une largeur de seize mètres, contrastent fortement avec le clocher baroque de l'église qui se trouve derrière, tandis que les passerelles vitrées qui relient transversalement les blocs en pointe offrent une double vue sur la mer et sur la ville historique. Quant aux espaces internes, ils sont empreints d'une grande clarté au niveau de la distribution et de la luminosité.

En marchant au bord de l'eau, les portails apparaissent comme des images dynamiques et découpées, où les pans de ciel et de métal se superposent en créant un contraste de zones claires et foncées. Les façades ouest des bâtiments qui donnent sur l'eau contiennent des grandes cages noires, carrées et en saillie qui éclairent la ville de nuit et durant les mois d'hiver; les façades est sont au contraire des enceintes vitrées. On retrouve souvent le thème de la boîte dans les ouvrages de Larsen: il compose souvent des boîtes simples réalisées à partir de matériaux différents, qu'il encastre et fait dépasser l'une de l'autre, avec des portails qui servent de joints et de signaux.Dans le siège de l'Unibank, le thème de la boîte donne l'impression que l'édifice se soulève au-dessus du quai, avec une saillie d'environ quatre-vingt centimètres; l'architecte renforce ainsi l'effet métaphysique du bâtiment qui correspond à l'image que Copenhague donne d'elle-même.

À l'arrière, le long du parcours tortueux de Strandsgade, le complexe architectural assume un aspect plus sobre: après être entrés dans une cour d'honneur, on accède au grande espace sur toute la hauteur de l'entrée. Les façades ne sont plus noires mais blanches de ce côté et recouvertes de pierre calcaire; on ne retrouve plus les volumes carrés en saillie ou les façades continues mais des fenêtres au ras du mur. La ligne de démarcation entre le devant et l'arrière est constituée de ponts transversaux en verre qui relient les différentes dents du peigne.

L'Unibank est un ouvrage aux formes nettes, qui s'insère parfaitement dans le tissu de la ville, en participant à l'identité urbaine grâce à ses espaces, à ses parcours, aux matériaux et à l'agencement; il prouve par ailleurs qu'il est possible de construire des édifices de grandes dimensions dans un contexte urbain très délicat, sans pour autant briser l'harmonie de l'ensemble.

Floriana De Rosa

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature