21-06-2007

Fondation Martin Bodmer. Mario Botta. Cologny (Genève). 2003

Mario Botta,

Genève, Suisse,

Bibliothèques,

Vitre, Bois,

Une bibliothèque organisée comme un musée : c'est le concept à la base du projet mis au point par Mario Botta pour la fondation Martin Bodmer.



Fondation Martin Bodmer. Mario Botta. Cologny (Genève). 2003 Dans ces espaces, où le collectionneur suisse a regroupé des centaines de manuscrits, d'incunables et de documents bibliographiques précieux au cours de sa vie, le visiteur peut aujourd'hui suivre un parcours qui va de l'origine de l'écriture à l'époque moderne, en passant de la culture grecque à celle du christianisme, du Moyen-Âge à la Renaissance européenne.
A Cologny, non loin de Genève, le siège d'origine se trouvait dans deux villas du début du siècle appartenant à Bodmer et caractérisées par une architecture éclectique. La nécessité d'en agrandir les locaux a amené la Fondation à commander un nouveau projet à l'architecte tessinois Mario Botta en 1998.Sa proposition, réalisée et portée à terme en 2003, consiste en un grand local souterrain s'étendant sur deux niveaux entre les deux villas existantes.On y entre du jardin grâce à une cour surbaissée du côté tourné vers le lac et contigu au mur qui sépare de la route d'accès au village.
L'espace d'exposition ne se note pas de l'extérieur car il a été conçu comme un écrin au sous-sol, en répondant même visiblement au désir de protéger ces documents précieux.
Cinq volumes, qui semblent presque se dématérialiser vu leur transparence, signalent toutefois la présence de la bibliothèque. Il s'agit de parallélépipèdes à plan carré qui s'élèvent sur environ 3,50 mètres. Leur position, à la hauteur de l'axe d'entrée, crée un jeu de reflets, d'ombres et de perspectives qui orientent le regard du visiteur vers le lac. Leur présence est surtout liée à la nécessité d'éclairer les locaux souterrains, ils servent donc à la fois de lucarnes et indiquent les nouveaux espaces d'exposition au visiteur. L'ensemble a un fort impact sur le paysage, en mesure d'en modifier la perception avec un effet de surprise, à cause de sa forme géométrique. À l'intérieur du musée proprement dit, les volumes sont exposés ouverts, posés sur de minces supports métalliques et éclairés par le haut. Leur valeur a demandé une attention toute particulière. Les vitrines sont en fer brut avec des vitres blindées comme autant d'écrins. Les manuscrits, les papyrus et les incunables précieux apparaissent ici comme des bijoux d'un prix inestimable, dans un contexte plein de rappels symboliques où l'atmosphère est très suggestive.

Laura Della Badia

GALLERY


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×