06-05-2020

FaulknerBrowns signe le Lower Mountjoy Teaching and Learning Centre

FaulknerBrowns Architects,

Jack Hobhouse, David Cadzow, Kristen McCluskie,

Durham, UK,

Architecture et culture, Écoles et universités,

En termes architecturaux, le Lower Mountjoy Teaching and Learning Centre est le miroir d’une méthode pédagogique d’avant-garde adoptée par l’Université de Durham au Royaume-Uni. Le projet de FaulknerBrowns s’articule autour d’une couverture asymétrique ponctuée de lucarnes qui traduit la complexité des espaces intérieurs.



FaulknerBrowns signe le Lower Mountjoy Teaching and Learning Centre

Le cabinet FaulknerBrowns Architects de Newcastle upon Tyne a donné naissance, au sein de l’université de Durham (Royaume-Uni), au projet d’un innovant centre d’enseignement utilisant l’architecture, les espaces et la lumière comme catalyseurs d’énergies pour l’apprentissage. Le Lower Mountjoy Teaching and Learning Centre se trouve au cœur de l’illustre université de Durham dont fait également partie le célèbre château de la ville, qui, de pair avec la cathédrale, a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1986.
La cathédrale devient précisément l’élément de référence du projet de ce nouveau Teaching and Learning Centre, ceci de plusieurs points de vue : emplacement - elle est toute proche - échelle, matériaux de construction et palette de couleurs.
Le premier souci des architectes a été de bien choisir l’endroit où insérer ce bâtiment appelé à jouer le rôle fondamental de cœur logistique des activités du campus au sein d’un site si délicat et si précieux. Cette intégration dans le tissu urbain a pris la forme d’un corps unitaire, reconnaissable mais composé de parties réalisées en blocs combinés représentant les cellules spatiales d’un même système à l’intérieur tandis qu’elles apparaissent distinctes de l’extérieur. La surface de 8000 m² a été divisée en 3 niveaux seulement afin de conserver une étroite relation visuelle et perceptive avec le contexte du terrain. Le but de ce choix est de garantir une continuité entre ce qui se passe à l’extérieur - dans le campus et dans la ville - et ce qui est étudié à l’intérieur.
Situé entre la Bow Durham School et le St. Mary’s College, le Lower Mountjoy Teaching and Learning Centre donne directement sur South Road, l’artère au-delà du fleuve qui mène au site de l’Unesco et au centre de Durham avant de descendre vers le sud. Quel que soit l’endroit depuis lequel on le regarde, l’édifice se présente comme une riche synthèse de détails, notamment les murs revêtus de briques apparentes ou la toiture non plate ponctuée de lucarnes en forme de pyramides tronquées s’inspirant symboliquement des éléments les plus élevés du château et de la cathédrale.
Les processus de conception de FaulknerBrowns Architects, Space Architects et Galliford Try - les cabinets et l’entreprise de construction ayant collaboré à cette intervention - se sont axés sur une nouvelle ligne pédagogique basée sur une approche collaborative introduite en 2017 à l’université de Durham pour une durée de 10 ans. Le nouveau plan directeur du campus a prévu une augmentation considérable du nombre d’étudiants et la nécessité de créer des structures et des espaces communs pour remplacer la compartimentation par faculté et département, une division aujourd’hui obsolète. Dans ce contexte, le nouveau centre d’enseignement et d’apprentissage devait faire office de creuset d’idées et traduire le changement de cap stratégique.
Le projet architectural tel qu’il apparaît aujourd’hui est le résultat des recherches menées indépendamment par le cabinet FaulknerBrowns dans les plus grandes écoles de commerce du monde concernant l’incidence de la conception spatiale sur l’enseignement et l’apprentissage. Le modèle spatial qui en découle prend la forme d’un ensemble de structures entourant une cour - éclairée et éclairante - permettant d’accéder directement au café et aux deux grandes salles de conférence (de 250 et 500 places). On trouve tout autour trois niveaux accueillant des salles de différentes tailles pour les séminaires (classrooms), des salles pour les projets en groupe (collaborative classrooms) et des espaces pensés pour la macro et la micro-collaboration. Le dernier niveau abrite un open space très accueillant prévu pour l’apprentissage dit « de classe inversée » où plusieurs espaces ouverts mais bien définis accueillent « un enseignement ciblé, contemplatif, actif et collaboratif ». À chaque niveau, les fenêtres pleine hauteur quirythment les façades offrent des vues imprenables sur le paysage jusqu’à la cathédrale.
De l’intérieur, ces classes apparaissent comme des espaces distincts mais partageant une même perspective plus ou moins directe sur la cour, animée et lumineuse. De l’extérieur, l’ouvrage se présente en revanche sous la forme de 12 modules ayant une base de 15x18 mètres. Formellement similaires, ils sont tournés à 90 degrés l’un par rapport à l’autre, ce qui confère un grand dynamisme à l’ensemble de la structure. Chaque module se distingue par un toit en pyramide tronquée asymétrique doté d’une lucarne filtrant la lumière directe et surtout indirecte, offrant ainsi aux salles de classe une perspective également de bas en haut. La couverture de la cour fait quant à elle exception : constituée de dalles transparentes et protectrices, elle garantit une diffusion de la lumière à tous les étages.
Vu de loin, le toit du Lower Mountjoy Teaching and Learning Centre se distingue par son profil dynamique qui illustre sa complexité tout en attirant l’attention sur le campus. Vu de l’intérieur, chaque lucarne décline - comme l’écrivent les architectes - une interprétation moderne de la salle de lecture traditionnelle.
Les murs en briques grises rappellent les couleurs et les trames des monuments adjacents du site de l’Unesco. Quant à la couverture en tôle de zinc et au rythme régulier des fenêtres de la façade, ils soulignent le caractère très actuel de l’ouvrage.
Cette modernité explique pourquoi la stratégie pédagogique a été complétée par une stratégie de développement durable du bâtiment : les vitrages de la grande lucarne centrale sont dotés de fines pellicules photovoltaïques permettant de produire de l’énergie renouvelable sur place. Quant à la ventilation naturelle, elle est assurée par les panneaux des fentes jouxtant les fenêtres dont l’ouverture est contrôlée par le système de gestion du bâtiment : l’effet cheminée créé dans la cour évacue l’air chaud à travers les lucarnes de manière à maintenir la fraîcheur des pièces. Réalisée selon la certification BREEAM ‘Excellent’, l’intervention garantit des performances énergétiques EPC « A ».

Mara Corradi

Architects: FaulknerBrowns Architects
Start on site: December 2017
Completion date: September 2019
Gross internal area: 8,250 sqm
Project location: Durham, UK
Client: Durham University
Architects: FaulknerBrowns Architects
Delivery Architects: Space Architects
Main Contractor: Galliford Try
Project Manager / Quantity Surveyor / Cost Consultant: Turner & Townsend
Structural / Civil Engineering (Design Stages): Buro Happold
Structural / Civil Engineering (Delivery Phase): Cundall
Environmental / M&E Engineers (Design Stages): Buro Happold
Environmental / M&E Engineers (Delivery Phase): Cundall
Planning Consultant: DPP
Landscape (Design Stages): Land Use Consultants
Landscape (Delivery Phase): OOBE
BREEAM Assessor: Cundall
Clerk of Works: Hickton (on behalf of Durham University)
Photos by © Jack Hobhouse (01-10, 12, 14,15, 17-19), David Cadzow (11), Kristen McCluskie (13,16), FaulknerBrowns (20-23)


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature