07-02-2018

Exposition Aurelio Amendola: Michelangelo affreschi digitali e dintorni Florence

Florence,

Exposition,

Exposition, Livre,

La Galerie von Hessenbeck de Florence accueille 12 clichés michelangélesques du photographe Aurelio Amendola reproduits sur des surfaces matiériques et réalisés grâce à la technique de la fresque numérique.



Exposition Aurelio Amendola: Michelangelo affreschi digitali e dintorni Florence

Depuis le 10 janvier, la Galerie von Hessenbeck de Florence accueille l’exposition “Aurelio Amendola: Michelangelo affreschi digitali e dintorni” (Michel-Ange fresques numériques et autres) conçue par Giannoni&Santoni et réalisée par Alberto Bartalini.
L’exposition propose douze photos des sculptures de Michel-Ange prises par Aurelio Amendola. Ces clichés immortalisés par le photographe d'origine toscane ont été reproduits sur des surfaces matiériques, puis traités, et réalisés grâce à la technique de la fresque numérique par Giannoni&Santoni.
La collection exposée à la galerie von Hessenbeck de Florence fait partie de la série “Affreschi Digitali e Dintorni” et voit le jour grâce à la synergie entre la dimension artistique du photographe Aurelio Amendola, l’expérimentation de l’entreprise Giannoni&Santoni, et les idées pionnières du directeur artistique et architecte Alberto Bartalini.

L’exposition se tient à la Galerie von Hessenbeck située via San Niccolò à Florence, une rue aristocratique au cœur de la ville. San Niccolò est l’une des plus anciennes rues de l’Oltrarno, un quartier qui rappelle l’époque médiévale de Florence avec ses ruelles pavées et ses hauts murs épais datant du XIIIe siècle. C’est donc dans ce lieu, également connu sous le nom de rue de l’argent de par ses ateliers artisanaux, qu’Ian von Hessenbeck a ouvert sa galerie en 2016.
La Galerie von Hessenbeck, qui constitue la Wunderkammer ou la chambre des merveilles personnelle d’Ian von Hessenbeck, est à l’image du galeriste, esthétique et ésotérique.
Un espace au langage contemporain d’environ 200 m² avec de hauts murs laqués noirs créant ainsi une ambiance chaleureuse d’un grand raffinement qui permet d’accueillir des œuvres bouleversantes, comme celles d’Aurelio Amendola.

Né à Pistoia, le photographe de renommée internationale et membre de l’Accademia delle Arti del Disegno de Florence Aurelio Amendola, voit son nom associé à l’art. Son objectif a immortalisé certains des plus grands artistes contemporains, notamment De Chirico, Lichtenstein, Pomodoro, Schifano, Kosuth ou encore Warhol. Une passion pour l’art du XXe siècle qui acquiert également une valeur humaine à travers les fréquentations et les relations amicales que le photographe entretient avec certains artistes. Une relation qui a donné lieu à des œuvres monographiques majeures dédiées à des sculpteurs et à des peintres contemporains tels que Marino Marini, Alberto Burri, Manzù, Fabbri, Ceroli, Vangi et Kounellis.
Amendola est également connu pour ses photos de sculptures, un monde pour lequel il a développé une sensibilité toute particulière en documentant, entre autres, certaines sculptures emblématiques de la Renaissance italienne. Ses clichés des œuvres de Jacopo della Quercia, Michel-Ange et Donatello sont célèbres, tout comme ceux de certains chefs-d’œuvre tels que la chaire de Giovanni Pisano dans l’église de Saint-André à Pistoia, la frise de Giovanni della Robbia à l’Ospedale del Ceppo de Pistoia, l’église Santa Maria della Spina et le baptistère de Pise, mais aussi la basilique Saint-Pierre au Vatican.
Ces dernières années, le photographe a porté une attention toute particulière aux sculptures de Michel-Ange qu’il aime photographier en noir et blanc. Les œuvres d’Amendola sont des clichés bouleversants qui viennent moderniser les figures classiques de Michel-Ange tout en soulignant leur pouvoir plastique et leur réalisation remarquable. Outre ses clichés des œuvres de Michel-Ange, il a collaboré dès le début des années quatre-vingt-dix à l’ouvrage “Un occhio su Michelangelo. Le tombe dei Medici nella Sagrestia nuova di San Lorenzo a Firenze dopo il restauro” qui a remporté le prix “Oscar Goldoni” en 1995. Il a ensuite participé à des expositions photographiques comme celle de 2007 au musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg et illustré de nouveaux livres comme “Wonderful, Michelangelo: La Dotta Mano” publié en 2008 à tirage limité chez les éditions FMR.

Les 12 œuvres d’Aurelio Amendola proposées par l’exposition “Aurelio Amendola: Michelangelo affreschi digitali e dintorni” ont été réalisées par Giannoni&Santoni sur des supports en ciment, en or, en oxyde de fer, en fibres, ou encore sur des diapositives afin d’en accentuer considérablement l’élégance et la sensualité. Deux installations/réinterprétations de la “Pietà” de Michel-Ange viennent compléter l’exposition : l’une est réalisée en polystyrène sur une échelle de 1:1 et l’autre, en marbre, est conçue par Gualtiero Vanelli, un académicien de l’Accademia delle Arti del Disegno de Florence.

(Agnese Bifulco)

Titre : “Aurelio Amendola: Michelangelo, Affreschi Digitali e Dintorni
Réalisation : Alberto Bartalini
Lieu : Galerie von Hessenbeck, Via San Niccolò 101r – Florence, Italie
Images courtesy of Giannoni&Santoni

www.aurelioamendola.it
www.giannonisantoni.com


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×