24-05-2004

Europark - Salisburgo

Massimiliano Fuksas,

Salzbourg, Autriche, Austria,

Temps libre, Centres commerciaux,

Vitre, Métallurgique,

Localité: Europastrasse 1, A - 5020 Salzburg, Autriche
Maître d'oeuvre Takenaka Europe, Düsseldorf - commettant privé

Auteur du projet: Massimiliano Fuksas
Chefs de chantier: Concetta Schepis et Dietmar Haupt
Assistants: J. Machado, R. Lanning, B. Kaiser, F. Tranfa, J. Woelk, P. Anania, J. Kirimoto, J. Sato, G. Di Gregorio, S. Delisi, A. Viola et E. Fuksas

Directeur des travaux: Ralph Boch et Suzanne Gruner
Etude d'ingénierie: Vasko & Partners
Entreprise SPAR Warenhandels AG, A-Salzburg

Date du projet: 1994 - 1997
Début des travaux: janvier 1994
Fin des travaux: septembre 1997
Surface occupée: 120.000 m²
Matériaux: façades à double revêtement sérigraphié et lucarnes Focchi SpA
Usage prévu: Centre commercial actuel comprenant 80 magasins, parking souterrain de 1200 places et parking sur le toit de 600 places



Europark - Salisburgo Le toit est constitué d'une grande vague légère et transparente, ayant une largeur de 140 m et une longueur de 320 m, tout au long de la façade; réalisée en grillage métallique, la vague est le motif architectural de relief du projet.
Très caractéristique, ce toit est une allusion suggestive à la mer qui n'existe pas en Autriche.
Il sert de parking aux voitures et a beaucoup d'attrait.
La continuité de l'élément contraste avec la disposition dynamique et pleine de tension des volumes se trouvant en dessous, déterminés par la force des "vides" internes, qui ont été réservés aux activités commerciales.

Du côté sud, un jeu raffiné de reflets enrichi par la végétation, entre la grande paroi en verre sérigraphié du centre commercial et le bassin d'eau sillonné de parcours, prouve encore une fois à quel point l'architecte est attentif au traitement de la "lumière" et à l'emploi des "transparences". Massimilano Fuksas a expliqué le lien entre les formes architecturales et les vagues de la mer, élément étranger à la nation autrichienne, en s'inspirant du film Point Break de Katherin Bigelow dans lequel la passion pour le surf représente en réalité la passion pour la liberté d'un homme qui, en essayant de dominer les grandes vagues de l'océan, essaie à tout prix de dominer la nature.

Laura Puliti

www.art.dada.it/fuksas

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature