09-09-2019

Dominique Perrault Architect Cour de justice européenne

Dominique Perrault,

Simon Schmitt, Georges Fessy,

Luxembourg,

Bâtiments publics,

Le nouvel agrandissement de la Cour de justice européenne réalisé par l’architecte Dominique Perrault sera inauguré le 19 septembre. Une collaboration entre l’institution européenne et l’architecte français qui remonte à une vingtaine d’années avec le projet du 4ème agrandissement de la Cour achevé en 2008.



Dominique Perrault Architect Cour de justice européenne

Cela fait maintenant plus de vingt ans que l’architecte français Dominique Perrault, qui a réalisé le 4ème et le 5ème agrandissement de la Cour de justice européenne, fait partie à part entière de l’histoire de cette grande institution européenne.
Le 18 et 19 septembre, une série de rencontres ainsi que l’exposition « Spirit of laws, genius loci: the time of an architectural masterpiece. To build a courthouse for the European Union » viendront accompagner l’inauguration officielle de la troisième tour, avec laquelle s’achève le 5ème agrandissement de la Cour de justice européenne. L’exposition permettra de mettre en avant les dates importantes et les faits marquants qui ont conduit à la constitution de l’Union européenne dès 1951, année durant laquelle fut créée la première des institutions européennes, la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA), qui ne comptait que 6 états membres. La construction du complexe architectural du tribunal a quant à elle commencé en 1973 avec le projet des architectes Jean-Paul Conzémius (Luxembourg), Francis Jamagne et Michel Vander Elst (Belgique). À ce premier bâtiment suivront les trois agrandissements réalisés par les architectes luxembourgeois Bohdan Paczowski et Paul Fritsch, et enfin les projets des vingt dernières années signés par Dominique Perrault, en collaboration avec Gaëlle Lauriot-Prévost, qui accompagnent une Union européenne qui compte désormais 28 états membres. Le cinquième agrandissement de la Cour de justice européenne concerne notamment la tour consacrée aux bureaux des interprètes juridiques avec de nouvelles entrées et de nouveaux espaces publics, dont un belvédère. La partie nord-est du site disposera également d’un « jardin multilingue ». Le nouveau projet s'inscrit dans la continuité des deux premières tours construites lors du quatrième agrandissement. La troisième tour, constituée de deux volumes contigus, semble légèrement tournée par rapport à l’orientation des deux premières. Le premier volume doré rappelle l’aspect des deux tours existantes, tandis que le deuxième en verre émaillé noir évoque le bâtiment en anneau qui entoure le palais de justice. Dans l’ensemble, le projet vient compléter les réalisations des architectes précédents, devenant un marqueur pour tout le quartier tout en remémorant les événements qui sont à l’origine de l’Union européenne.

L’exposition organisée pour l’inauguration officielle de la troisième tour retracera, de 1950 à nos jours, l’histoire de l’architecture de la Cour de justice européenne ainsi que les aménagements urbains du Kirchberg Plateau, quartier situé au nord-est du centre de Luxembourg, capitale de l’État homonyme, et siège de nombreuses institutions tant européennes que nationales. En effet, le cinquième agrandissement de la Cour s’inscrit dans un plan d’urbanisme qui marque également l’évolution du Kirchberg Plateau qui, de quartier des institutions européennes, devient un quartier citadin à part entière, avec des résidences, des rues, des avenues et des espaces publics. Dans l’exposition, les processus urbains et architecturaux qui ont caractérisé le quartier sont également associés aux changements et à la croissance de l’Union européenne. Les problématiques liées au projet architectural ainsi que le fonctionnement et le rôle de cette grande institution européenne sont abordées dans le catalogue qui accompagne l’exposition.

(Agnese Bifulco)

Images courtesy of Dominique Perrault, photo by: Simon Schmitt (1, 5-6), Georges Fessy (2)
www.perraultarchitecture.com
www.gaellelauriotprevost.com

Data Sheet of the 5th Extension:
Date: 2014 (conception), 2016-2019 (construction)
Localisation : Kirchberg Plateau, Luxembourg
Site area : 10.000 m²
Built area : 50.000 m²
Built volume : 181.000 m3
Height of the tower : gilded part : 103m from the gallery level / 27 floors black part : 118m from the gallery level / 30 floors + technical terrace
Client : Ministry of Sustainable Development; Administration of Public Buildings, Luxembourg
Architect : Dominique Perrault, France
Art direction : Gaëlle Lauriot-Prévost, France
Project manager: David Agudo
Project team: Pedro Araujo, Marcello Biffi, Marine Girault, Anaïs Fernon, Lars Plugge, Leia Gorra.
Operational project management: SRA Architects, Paris / Jean Petit Architects, Luxembourg
Civil engineers: Ney & Partners, Luxembourg
Technical support engineers: Felgen et Associes Engineering S.A., Luxembourg
Energy experts: Sorane S.A., Switzerland
Acoustic studies: Betavi Ingénieurs Conseils S.A., Luxembourg
Façades studies: Terrell, France
Technical control board: Secolux S.A., Luxembourg
Safety coordinator: D3 Coordination S.A., Luxembourg
BREEAM certification: Pricewaterhouse Coopers, Luxembourg
Lighting expert: Jean-Paul Lamoureux
Environmental certifications: class AAA, passive level, according to the Grand-Ducal regulations,
«excellent» level according to the BREEAM certification.


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×