13-02-2020

Countryside, The Future l’exposition d’AMO / Rem Koolhaas au Guggenheim de New York

Rem Koolhhas, OMA,

Pieternel van Velden, Luca Locatelli, Kristopher McKay,

New York, États-Unis,

Musees, Exposition,

Les changements radicaux de grandes régions rurales de la planète posent des questions environnementales, politiques et socioéconomiques urgentes que les architectes ne peuvent esquiver. Bien au contraire, c’est à travers le point de vue d’un architecte et urbaniste comme Rem Koolhaas et d’AMO, le think tank de son cabinet Office for Metropolitan Architecture (AMO), que le Guggenheim Museum de New York a décidé de les aborder en promouvant l’exposition Countryside, The Future.



Countryside, The Future l’exposition d’AMO / Rem Koolhaas au Guggenheim de New York

La table ronde « Going Around in Circles: Disruption, Recycling and Sustainability », organisée à Londres par Iris Ceramica Group en collaboration avec la SOS – School of Sustainability, fondée par Mario Cucinella, a suscité des réflexions intéressantes sur le terme « durabilité » et sur la façon dont la conception peut devenir un outil de transition vers une économie circulaire en y impliquant tous les acteurs du secteur, les architectes mais aussi les entreprises. En seulement quelques années, l’attention internationale sur les questions environnementales s’est traduite par une prise de conscience de la part des architectes et des entreprises sensibles, comme Iris Ceramica Group, qui ont compris qu’il était urgent d’entreprendre quelque chose en apportant des réponses concrètes.
Comme s’ils étaient reliés par un fil rouge, à partir du 20 février le Solomon R. Guggenheim Museum de New York présentera « Countryside, The Future », non pas une simple exposition mais un événement qui est le fruit d’un important travail d’enquête de l’architecte et urbaniste Rem Koolhaas et d’AMO, le think tank de son cabinet Office for Metropolitan Architecture (OMA). « Countryside, The Future » explorera les changements radicaux dans les grandes régions rurales de la planète grâce à une installation immersive, basée sur les recherches menées par AMO, Koolhaas ainsi que des étudiants de la Harvard Graduate School of Design, de l’Académie centrale des beaux-arts de Pékin, de l’Université de Wageningen aux Pays-Bas, et de l’Université de Nairobi.

L’exposition du Guggenheim Museum invite à reconsidérer le problème dans un cadre systémique qui ne se limite pas aux régions urbaines. Ainsi Koolhaas a déclaré : « Au cours des dernières décennies j’ai remarqué que, tandis qu’une grande partie de nos énergies et de notre intelligence s’est concentrée sur les régions urbaines du monde – sous l’influence du réchauffement climatique, de l’économie de marché, des entreprises technologiques américaines, des initiatives africaines et européennes, de la politique chinoise et d’autres forces – la campagne a pratiquement changé du tout au tout ». L’exposition présentera également des études menées par l’architecte et consacrées à la ville contemporaine, objet de célèbres publications telles que Delirious New York (1978), S,M,L,XL (1995) et plus récemment Elements of Architecture (2018). L’attention de Koolhaas se porte désormais sur les territoires ruraux, éloignés, désertiques et sauvages, non occupés par les villes, et qui selon l’architecte constituent la première ligne de transformation.

L’exposition s’articule autour d’une installation multisensorielle aménagée le long de la rampe du Guggenheim Museum. Les sites choisis comme études de cas sont racontés à travers des images, des films, des textes et des objets. Il s’agit de territoires représentatifs des différentes régions du monde et de transformations dramatiques de la campagne. Des transformations déterminées par différentes dynamiques allant de l’expérimentation génétique à la radicalisation politique, du réchauffement climatique aux migrations de masse, sans oublier les choix politiques de subventions et d’incitations fiscales, ou encore l’impact du monde numérique sur le monde physique, à travers l’intelligence artificielle et l’automatisation. Tout contribue à créer un cadre général intéressant, une fresque du monde contemporain qui se joint au sujet « How will we live together? » (comment vivrons-nous ensemble ?) de la 17e Exposition Internationale d’Architecture de la Biennale de Venise 2020. En effet, l’événement italien, organisé par l’architecte Hashim Sarkis, mettra en lumière les questions urgentes et les problématiques environnementales, politiques et socioéconomiques du vivre ensemble.

(Agnese Bifulco)

Title: Countryside, The Future
Organized by Troy Conrad Therrien, Curator of Architecture and Digital Initiatives, Solomon R. Guggenheim Museum, in collaboration with Rem Koolhaas and Samir Bantal, Director of AMO, with Ashley Mendelsohn, Assistant Curator, Architecture and Digital Initiatives, at the Guggenheim.
Key collaborators include Niklas Maak, Stephan Petermann, Irma Boom, Janna Bystrykh, Federico Martelli/Cookies, Clemens Driessen, Lenora Ditzler, Kayoko Ota, Linda Nkatha, Etta Mideva Madete, and Ingo Niermann.
Location: Solomon R. Guggenheim Museum, New York
Date: February 20, 2020 - August 14, 2020

Image courtesy of Solomon R. Guggenheim Museum, New York
01. Image courtesy of OMA
02. New Nature photo by Pieternel van Velden
03. Rigidity Enables Frivolity photo by Luca Locatelli
04. Rem Koolhaas; Troy Conrad Therrien, Curator of Architecture and Digital Initiatives, Solomon R. Guggenheim Museum; Samir Bantal, Director of AMO. Photo by Kristopher McKay © Solomon R. Guggenheim Foundation, 2019.


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature