24-07-2007

Colorium. Düsseldorf. William Alsop. 2000

Will Alsop,

Düsseldorf, Allemagne,

Bureaux, Gratte-ciel,

L'architecte qui a signé la Peckham Library au sud de Londres, en créant une icône qui a triplé le nombre d'utilisateurs, a affronté ici une intervention qui visait à revitaliser une zone dégradée de Düsseldorf.



Colorium. Düsseldorf. William Alsop. 2000 L'architecte et urbaniste britannique William Alsop, qui utilise les couleurs pour faire dialoguer ses ouvrages avec le contexte, a cette fois encore transforme un edifice et un quartier tout entier en un signe distinctif.
Colorium est une tour qui s'eleve sur une hauteur de 62 metres divises en 18 etages. Projetee pour abriter des bureaux, elle a en realite ete concue pour que sa configuration particuliere puisse amorcer un processus de renaissance : esthetique, economique et sociale. Cette tour a ete construite dans la zone de l'ancien port fluvial de Dusseldorf, caracterisee par la presence de plusieurs exemples d'archeologie industrielle et d'edifices en briques ou avec des facades anonymes en acier.
Dans un contexte de ce genre, l'edifice dessine par Alsop apporte un air de nouveaute, non seulement a cause des couleurs mais aussi de sa forme particuliere. Le parallelepipede est en effet surmonte d'une structure rouge qui, s'etendant a l'horizontale, depasse et sort du perimetre de la tour.
La couleur rouge et la lumiere qui l'eclaire la nuit la font ressembler a une enorme lampe. Les lignes et les couleurs definissent une image simple mais immediatement perceptible, en mesure de capturer l'attention des passants mais egalement de ceux qui visitent desormais le vieux port pour admirer ce nouveau symbole de l'architecture contemporaine.
L'absence d'une couleur dominante, entre le jaune, le rouge, le vert, le blanc et le gris, donne un aspect dynamique et ludique aux surfaces de la tour, que les nombreuses fenetres exaltent. Sur le cote, de longues bandes blanches et noires interrompent le collage tres colore, tout en en faisant partie. Le contraste avec le paysage environnant est tres net et volontairement provocateur ; la couleur, enfermee dans des formes regulieres et geometriques, transmet un nouveau concept de ville : moins ordinaire et plus proche du desir des habitants de s'emouvoir ou de s'etonner en admirant un edifice qui abrite tout simplement des bureaux. Cette tour montre a quel point Alsop est conscient que la ville n'est pas seulement un lieu physique mais fait surtout partie integrante de l'imagination de ceux qui y vivent, en absorbant les emotions qu'elle est en mesure de transmettre.

Laura Della Badia

GALLERY


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×