30-12-2008

Cimetière d'Armea (Sanremo), Aldo Amoretti et Marco Calvi, Italie, 2003

Aldo Amoretti,

Sanremo, Liguria,

Églises et cimetières,

Pierre,

Award,

Le Cimetière d'Armea des architectes Amoretti et Calvi est un ouvrage métaphysique, silencieux et solide. Destiné à la prière et au souvenir, ce lieu ravit les sens et mène vers un voyage où l'esthétique est une compagne constante.



Cimetière d'Armea (Sanremo), Aldo Amoretti et Marco Calvi, Italie, 2003 Le Cimetiere d'Armea des architectes Amoretti et Calvi est un ouvrage metaphysique, silencieux et solide. Destine a la priere et au souvenir, ce lieu ravit les sens et mene vers un voyage ou l'esthetique est une compagne constante.
Meme un athee pourrait en etre fascine car il n'a pas ete concu uniquement comme une ville reservee aux morts mais plutot comme un lieu terrestre anime par la vie de ceux qui conservent le souvenir de personnes cheres.
Il pousse en somme a une visite, une promenade ou une exploration, independamment de sa vocation principale. Il se rapproche en ce sens de la tradition des pays nordiques ou les cimetieres sont des endroits faits pour s'arreter, se rencontrer et mediter, de veritables parcs ouverts au public.

La geometrie est a l'honneur dans ce projet : un ensemble de signes traces au sol se recourbent legerement, en decrivant une serie de tombes ordonnees, aux lignes pures, ou le marbre blanc alterne avec la pierre locale. Ces dernieres se regroupent autour du seul element vertical du cimetiere, c'est-a-dire la tour de l'ossuaire.
Si l'on observe le dessin du haut, les tombes semblent se distribuer autour de l'ossuaire comme des courbes de niveau souples qui suivent l'allure du sol.
Leur disposition rappelle les etagements traditionnels du territoire ligure : les tombes deviennent une partie des murs en pierres seches qui se repartissent en decalant pour former des gradins. Celle-ci reproduit egalement la sinuosite des vagues de la mer, non loin du cimetiere.
L'ouvrage d'Amoretti et Calvi se lie en ce sens intimement, profondement et spirituellement avec le territoire et avec sa morphologie.

Les types de sepulture sont donc :
l'espace reserve aux tombes, la tour ossuaire et le cloitre.
L'espace reserve aux tombes est constitue de terrasses qui suivent la topographie naturelle du site : la forme organique derive de la structure orographique.
La tour est faite d'ossuaires individuels, places de facon a former une seule urne collective, protegee par un portail en beton.
L'ossuaire et l'urne cineraire commune se trouvent dans un cloitre, un espace protege et intime.
La verdure a pousse au fil des annees, le cimetiere a ete envahi par les couleurs des fleurs deposees sur les tombes des defunts, en prenant l'aspect d'un lieu vivant, qui continue a respirer et a modifier son image.

En 2003, le Cimetiere d'Armea a remporte l'Emerging Architecture Award AR+D 2003, le prix sponsorise par Buro Happold et Wilkhahn.
L'intervention est une des manifestations de la culture contemporaine conceptuelle les plus interessantes en Ligurie, une terre, comme l'ont explique les architectes, ou il est de plus en plus difficile de trouver des commettants eclaires et prets a experimenter.


Francesca Oddo

Photos d'Aldo Amoretti

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature