1. Home
  2. Architectes
  3. Biographie
  4. César Portela

César Portela


Biographie

César Portela (1937) fait ses études à l’École technique supérieure d’architecture de Madrid et de Barcelone, obtenant son diplôme en 1966 et son doctorat deux ans plus tard.
Durant les décennies suivantes, il enseigne et donne des séminaires et des ateliers dans de nombreuses universités et institutions internationales, parmi lesquelles les écoles d’architecture de Pampelune, Nancy, Caracas, Naples, Lisbonne et Weimar.
Parmi ses premiers ouvrages figurent la paroisse de Marín (1968), un prisme audacieux sur une église baroque, et le parc de logements pour les Roms à Campano, Poio (1971-1972), sélectionné pour l’exposition itinérante Architettura e Razionalismo - Aldo Rossi + 21 Arquitectos Españoles (1975-1976).

Son expérience sur les immeubles de logements se poursuit jusqu’au début des années 80 dans de nombreuses communes espagnoles comme Campolongo, Pontecesures et Forcarei.
L’Espagne, notamment la Galice, est le pays ayant le mieux accueilli son architecture riche en éléments de construction issus de l’observation et du respect de l’environnement naturel.
Son idée conceptuelle de l’architecture est claire lorsqu’il déclare : « C’est la construction de l’espace. Ce que la peinture fait avec la couleur, la sculpture avec la forme, la littérature avec les mots, la photographie avec les images, la musique avec le son, le cinéma avec les images et le temps, l’architecture le fait avec l’espace ».

La mer est l’un des lieux préférés de Portela, vedette de bon nombre de ses ouvrages tels que l'aquarium à Vilagarcia de Arousa, Pontevedra (1987), le phare de Punta Nariga (1995), le cimetière de la mer à Finisterre (2000), mais surtout le célèbre musée de la mer de la Galice, conçu avec Aldo Rossi en 1992 et réalisé en l’espace de 10 ans à Vigo.
En plus de recueillir des trouvailles, des fossiles et des vestiges du milieu marin, ce complexe, constitué de deux sections reliées par une passerelle surélevée, est en réalité un observatoire orienté vers la mer. L’espace du musée est délimité par un mur d’enceinte d’un côté et par la mer de l’autre.

Les trous entre les murs de pierre, comme de véritables corniches, permettent d’admirer les paysages marins de la Galice. Le parcours d’exposition forme un continuum harmonieux qui traverse les jardins, les bâtiments, les cours, les places, les promenades, les passerelles, les berges, de la terre ferme à la mer elle-même. Le temps et l’espace sont ainsi enfouis dans l’esprit culturel du musée, sans jamais perdre de vue la mer, la vraie pièce maîtresse du projet.
Le cimetière de la mer de Finisterre (Prix européen Philippe Rotthier en 2002) est également une œuvre très suggestive et très forte, pour un lieu de sépulture qui se mêle à la nature d’un lieu isolé comme le promontoire de Cap Finisterre, lieu de pèlerinage et l’un des points les plus à l’ouest de l’Espagne péninsulaire. Ici, l’œuvre de Portela laisse une trace du passage de l’homme devant l’immensité de l’océan, en s’inscrivant silencieusement « comme l’ont fait la terre, la mer et le ciel au même endroit depuis la nuit des temps ».
Cette volonté de se situer dans l’environnement naturel, en adaptant l’architecture à la topographie de la terre, est également présente dans la Casa del Hombre (également connue sous le nom de Domus Museum) conçue avec Arata Isozaki à La Corogne (1995). Dans ce projet, il s’agissait de la masse rocheuse d’une ancienne carrière abandonnée. La composition architecturale s’appuie sur une série d’espaces dotés de plusieurs fonctionnalités et de différentes configurations formelles telles que le bastion, la place, les marches, les ponts, les arcades, le balcon panoramique, les pergolas et le front de mer. Autant d’éléments très traditionnels, réinterprétés et agencés sous un angle nouveau.

Parmi ses œuvres les plus importantes figure également la gare routière de Cordoue (Prix national d’architecture espagnol en 1999), conçue en 1994 et réalisée en 1998. Encerclée par un mur, en apparence double des deux côtés, dur et austère d’un côté, sensuel et léger de l’autre, cette frontière est en réalité contextuelle, dans la mesure où elle « définit et renferme l’espace et révèle une différence dramatique entre l’extérieur et l’intérieur, récréant son propre monde ».
 
César Portela œuvres et projets célèbres
 
- Terminal Aéroport de Vigo, Vigo (Espagne), 2013
- Bibliothèque et auditorium, Séville (Espagne), 2011
- Musée d’Histoire Naturelle, Saint-Jacques-de-Compostelle (Espagne), 2011
- Rénovation des bâtiments de Plaza de Herreria, Pontevedra (Espagne), 2006
- Palais des Congrès, La Corogne (Espagne), 2005
- Centre gériatrique, Vigo (Espagne), 2005
- Gare, Cadix (Espagne), 2003
- Rénovation des bâtiments et des environs des îles de San Simon et San Antonio, Redondela, Pontevedra (Espagne)
- Parc naturel de la baie, Cadix (Espagne), 2002
- Musée de la mer (avec Aldo Rossi), Alcabre, Vigo (Espagne), 2002
- Cimetière de la mer, Finisterre (Espagne), 2000
- Gare routière, Cordoue (Espagne), 1998
- Centre culturel, Vilalba (Espagne), 1996
- Casa del Hombre ou Domus Museum (avec Arata Isozaki), La Corogne (Espagne), 1995
- Phare, Punta Nariga (Espagne), 1995
- Aquarium, Vilagarcia de Arousa, Pontevedra (Espagne), 1987

Autres Articles: César Portela


Autres Articles

21-09-2021

À Milan, Asti Architetti redessine et requalifie un morceau de ville

Le cabinet Asti Architetti a signé le projet de requalification d'un important bloc...

More...

20-09-2021

Les finalistes du RIBA Stephen Lawrence Prize 2021

Le Royal Institute of British Architects (RIBA) a dévoilé la liste des six projets...

More...

17-09-2021

Les gagnants de la 24e édition d’IIDA / HD Expo Product Design Awards

L’association IIDA vient d’annoncer, en collaboration avec le magazine Hospitality Design, le...

More...



Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature