01-11-2019

PES ARK signe le centre culturel et artistique du détroit de Fuzhou et son revêtement en céramique technique

PES ARK,

Marc Goodwin,

Fuzhou, China,

Salle, Art Center, Theatres,

Céramiques, Vitre, Métallurgique,

Les deux théâtres du centre culturel et artistique du détroit de Fuzhou signés par le cabinet PES ARK sont parés d’un revêtement en céramique décorative blanche et bleue rappelant les céramiques Ming et Qing.



PES ARK signe le centre culturel et artistique du détroit de Fuzhou et son revêtement en céramique technique 
Le centre culturel et artistique du détroit de Fuzhou est un complexe de huit bâtiments habillés de céramique décorative et utilisés chacun en vue d’un usage particulier. Ils abritent des théâtres, des cinémas, des auditoriums, des espaces d’exposition ainsi que d’autres bâtiments utiles pour la ville ainsi que pour le centre lui-même.
S’inspirant des voiles des bateaux qui arrivaient et qui partaient du port de la ville, les édifices du projet ont été conçus comme des vecteurs symboliques à même de raconter l’histoire de Fuzhou, l’une des capitales de la Route de la Soie. En hommage à la production ancestrale de céramiques blanches et bleues, tous les bâtiments comprennent une structure extérieure constituée de bras métalliques espacés de 1,80 m permettant l’insertion d’éléments blancs en céramique décorative sur la façade. D’une longueur de 1,75 m, ces derniers créent, conformément aux intentions des architectes, un effet découpé, léger et dynamique. Véritables cœurs du projet, les deux théâtres se distinguent par l’originalité de leur revêtement en céramique décorative. Le premier se compose de minuscules tesselles en forme de pivoine bleue et bleu ciel assemblées selon un motif hexagonal le long des murs intérieurs arrondis. Le deuxième est constitué par des éléments géométriques blancs évoquant les bichromies caractéristiques des céramiques Ming et Qing qui firent la renommée de la région.
L’idée à la base du projet était de faire connaître au monde d’une part l’origine culturelle de la ville et d’autre part la nature vitrée de la peau la plus profonde des bâtiments. Celle-ci a en effet été réalisée à partir d’éléments assez longs pour exploiter au maximum leur élasticité, bien que limitée. Ces éléments ont été posés via une double courbure obtenue grâce à un revêtement d'étanchéité garantissant l’imperméabilité des extrémités.
Dans la mesure où la céramique décorative se caractérise par une puissante capacité de réverbération et par une faible absorption - deux aspects nécessitant un bon étalonnage au vu de l’usage prévu - de nombreux essais acoustiques ont également été réalisés en laboratoire. Les résultats ont ainsi été appréciables aussi bien pour le théâtre bleu, grâce à ses formes curvilignes et aux pleins et vides créés par les loges, que pour le théâtre blanc en raison de la forme en diamant de ses éléments internes : une excellente illustration de la polyvalence de la céramique qui trouve parfaitement sa place même dans un projet aussi complexe.

Fabrizio Orsini

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×