04-01-2019

Extension en ETFE signée AREP pour la gare de Montpellier

Montpellier, France,

Ponts, metro, Stations,

Métallique, Plastique, Métallurgique,

L’extension de la gare de Montpellier au-dessus des voies prend la forme d’une structure ogivale revêtue d’ETFE



Extension en ETFE signée AREP pour la gare de Montpellier  
Rénovée par AREP, la gare de Montpellier Saint-Roch ressemble à un grand bateau retourné et suspendu au-dessus des voies dont la quille serait en acier et en ETFE. La surface de 2661 m2 coiffant l’ancienne gare à façade néoclassique repose sur les fondations existantes dans la mesure où les auvents précédents ont disparu au profit d’une nouvelle plate-forme de correspondance. L’atmosphère néoclassique de la façade a été complètement éclipsée en faveur d’une galerie en acier plus spectaculaire ponctuée d’arcs en ogive peints en blanc, eux aussi en acier. L’effet Crystal Palace qui aurait pu résulter d’arcs plein cintre a été évité en adoptant un langage plus gothique s’harmonisant bien avec le bâtiment déjà existant. L’ouverture de seulement 13,65 m aurait en effet pu être remplie par une multitude d’autres systèmes structurels mais le choix judicieux de construire une structure métallique légère dotée d’arcs à trois articulations d’une hauteur intérieure de 10,40 m et extérieure de 11, 97 m a porté ses fruits. Cette astuce a permis de dissimuler les fenêtres précisément au niveau de la pointe des arcs sans altérer leur forme définitive, qui apparaît toujours très unitaire et compacte malgré la longueur totale de la plate-forme de correspondance : 195 m.
Pour compléter le tout, les architectes ont choisi de l’ETFE sous forme de coussins pressurisés à deux couches. Très utilisés en France, ils ont pour avantage d’être ultra légers, de bien refléter les nuages et, tout aussi utile, de faire pénétrer les rayons UVA. Le contrôle de l’effet de serre est ainsi optimal et les charges structurelles en jeu négligeables, ce qui est positif à 360 degrés notamment en ce qui concerne l’élasticité de la structure.
Il faut enfin noter que les jardins suspendus sur les côtés non seulement améliorent l’attente des passagers parallèlement à la présence de boutiques le long de la galerie mais qu’ils sont également bénéfiques en termes écologiques à tous les niveaux, notamment pour le quartier, qui fait désormais l’objet d’un plan de réhabilitation urbaine qui durera plusieurs années.

Fabrizio Orsini

Client: SNCF Gares & Connexions
Project Management: SNCF Gares & Connexions - AREP / François Bonnefille, Jean-Marie Duthilleul, Etienne Tricaud
Delivery: phase 1 - June 2013 / phase 2 - October 2014 SNCF-AREP /
Photographer: M. Vigneau Architects: J.M. Duthilleul, E. Tricaud

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×