21-09-2018

Du marbre italien pour l’Opéra d’Oslo signé Snøhetta

Snøhetta,

Oslo,

Salle, Theatres,

Marbre, Ciment, Métallurgique,

Signé Snøhetta, le bâtiment accueillant l’opéra et le ballet national de Norvège instaure un dialogue avec le fjord via ses étages transparents et son toit en marbre.



Du marbre italien pour l’Opéra d’Oslo signé Snøhetta
Conçu par Snøhetta, l’Opéra d’Oslo se caractérise par un revêtement en marbre de Carrare assorti à d’autres granits norvégiens qui, réunis, donnent naissance à une forme insolite conférant à la fois monumentalité et modernité à l’édifice.
Fruit d’un concours de 2008, l’Opéra devait instaurer un dialogue avec la mer qui lui faisait face sans exagérer sa distance par rapport à l’eau et surtout en s’intégrant parfaitement dans le contexte. Le choix de modeler les plans de passage des différents niveaux selon des lignes directrices linéaires et de transformer ainsi le bâtiment en une continuation du territoire a été une grande réussite, même si le maître d’ouvrage avait demandé un ouvrage monumental illustrant clairement l’importance de l’institution. La danse est en effet un art jeune en Norvège et il fallait par conséquent la mettre en avant par le biais d’un ouvrage à la hauteur. Le geste linéaire reliant la place face à la mer et l’étage supérieur montrant l’intérieur du bâtiment s’est ainsi révélé une excellente idée dans la mesure où, pour le maître d’ouvrage, la monumentalité devait s’exprimer à travers les notions de solidarité, de propriété partagée et d’accès facile et ouvert à tous. C’est la raison pour laquelle la monumentalité verticale classique a été remplacée par une plus grande horizontalité permettant à toutes les personnes à l’extérieur d’accéder à des parties du bâtiment leur étant habituellement inaccessibles, comme le toit ou le foyer.
Le marbre blanc de Carrare, appelé « la façade », se marie avec le granit norvégien « Ice Green » qui borde l’eau tandis que les parties vitrées montrent l’intérieur de l’Opéra, où les artistes s’exercent à leur art. Cette astuce permet de susciter la curiosité des badauds qui s’approchent progressivement pour comprendre ce qui se passe à l’intérieur.
Du point de vue structurel, il faut signaler que l’Opéra repose sur un banc rocheux. Quant aux terre-pleins adjacents, ils présentaient un problème de cotes en raison du tassement du terrain. Des couches de terre et de gravier ainsi qu’une bonne plantation ont apporté une solution, parallèlement à la délimitation des zones de circulation des poids lourds au profit du passage de véhicules plus légers. Une forme curviligne a été adoptée pour l’Opéra afin de satisfaire les exigences acoustiques. Quant au bois, typique de la région, il joue incontestablement un rôle de premier plan.

Fabrizio Orsini

Architect: Snøhetta
Landscape: Bjørvika Infrastructure
City: Oslo

Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×