06-11-2019

CatalyticAction réalise l’école Jarahieh pour les enfants syriens réfugiés au Liban

CatalyticAction,

Cemal Emden,

Jarahieh ITS, Al-Marj, Lebanon,

Ecole,

Aga Khan Award for Architecture,

Sélectionnée pour le prix Aga Khan 2017-2019, l’école Jarahieh pour les enfants syriens réfugiés au Liban illustre parfaitement l’importance que revêtent l’environnement et le projet architectural dans l’élaboration du sentiment d’appartenance. Cette démarche de conception collaborative a été menée par CatalyticAction.



CatalyticAction réalise l’école Jarahieh pour les enfants syriens réfugiés au Liban

Pour réaliser l’école de Jarahieh à Al-Marj dans un camp de réfugiés syriens au Liban, le cabinet CatalyticAction est parvenu à coordonner un groupe de conception composé non seulement d’acteurs de calibre international mais aussi de particuliers invités à participer au projet depuis sa création jusqu’à sa construction.
CatalyticAction se présente comme un cabinet de conception à but non lucratif opérant au niveau international et en particulier dans les régions les plus vulnérables du Moyen-Orient. Fondé il y a seulement 5 ans par trois jeunes issus d’horizons différents et ayant basé leur activité à Londres, le cabinet intervient dans le cadre de projets « catalysant » à travers l’architecture des changements radicalement positifs de la société. Leur modus operandi se distingue par plusieurs points forts : une conception collaborative, une architecture respectueuse du développement durable et la participation active des groupes sociaux à la construction.
L’élaboration de l’école de Jarahieh pour une communauté de réfugiés syriens à Al-Marj dans la plaine de la Bekaa répond parfaitement à toutes ces valeurs. Comme le documente le cabinet lui-même, le Liban accueille 1 800 000 réfugiés syriens forcés à l’exil en raison de la guerre, soit à peu près un tiers de la population libanaise totale. Plus de 50 % de ces Syriens sont des enfants auxquels le gouvernement libanais n’est pas en mesure de fournir une éducation adéquate : en 2016, Human Rights Watch indiquait que 250 000 enfants syriens en âge d’aller à l’école recensés au Liban étaient déscolarisés.
Pour répondre à cette situation, l’ONG Jusoor et l’organisation à but non lucratif Sawa for Development Aid ont aménagé temporairement une école dans l’une des tentes du camp de Jarahieh créé par l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). Cet endroit, qui accueillait jusqu’à 320 enfants par an, était toutefois inadapté en termes structurels, notamment en raison de l’accumulation de boue sur le terrain quand il pleuvait. Peu éclairé, il était considéré par la population comme un lieu provisoire.
Dans son projet pour cet important édifice scolaire, CatalyticAction a accordé la priorité à la création d’un sentiment d’appartenance de l’ouvrage à la communauté et vice-versa, à la propreté intérieure, à une bonne climatisation ainsi qu’à un éclairage et à une isolation acoustique adaptés aux activités. Des éléments qui vont de soi dans beaucoup d’endroits du monde mais pas à Jarahieh où CatalyticAction a principalement misé sur la solidité, la simplicité des structures, la vitesse de réalisation de l’ouvrage ainsi que sur la facilité de trouver les matériaux auprès de la communauté usagère de l’école. Tout a commencé lors de l’Expo 2015 de Milan grâce à l’installation réalisée par Save the Children Italia d’après un projet d’Argot ou La Maison Mobile qui avait dès le début préconisé l’utilisation concrète de cette structure à des fins de bienfaisance. Le pavillon à ossature en bois a été modifié à cet effet : structure ouverte et perméable, il a été transformé en complexe d’espaces fermés organisés autour d’une cour pour former un village dans le village à Jarahieh. Des panneaux OSB (grandes particules orientées) ainsi qu’un tissu similaire à ceux fournis aux réfugiés par l’HCNUR ont été utilisés pour la préfabrication.
La conception a fait intervenir les habitants de Jarahieh dès les premières phases au fil d’un cheminement jalonné d’exercices d’imagination, de groupes de discussion et d’entretiens auquel ont participé les enfants, les adultes, les enseignants, les parents et les membres des associations. Il a ainsi été possible d’élaborer l’ouvrage de manière collaborative et de modifier le projet pour recourir à la main-d’œuvre et aux compétences locales de manière à soutenir également les petites activités. Il a par exemple été décidé d’utiliser comme isolant thermique et acoustique de la laine de brebis produite et travaillée par les éleveurs de la plaine de la Bekaa , ravis de pouvoir apprendre grâce à CatalyticAction de nouvelles techniques d’exploitation de la laine.
Le recours à des matières pauvres mais adaptées et familières comme le bois et les toiles utilisées pour réaliser les tentes du camp a permis d’instaurer des liens entre les familles et l’école. Au lieu de bâtir un seul grand bâtiment divisé à l’intérieur, le cabinet a imaginé un complexe de salles distinctes organisées autour d’une cour. L’école est à la même échelle que les logements mais grâce aux couvertures uniques qui ressortent à l’horizon et à l’usage de couleur, elle se distingue tout en devenant un point de référence visuel. Afin de personnaliser les classes et de leur donner une identité, le projet a différencié chaque salle en prévoyant des toits en tronc de pyramide caractérisés par des hauteurs et des inclinaisons distinctes.
Dans la mesure où elles diffusent une bonne lumière indirecte dans les espaces grâce à l’inclinaison des murs, des lucarnes ont été placées sur chaque faîte pour résoudre les problèmes d’éclairage intérieur.
Les façades des salles tournées vers les chemins intérieurs ou vers les rues du camp sont ornées de peintures murales réalisées par les habitants dans un double objectif : pédagogique et décoratif. Leur but est d’abolir l’anonymat qui caractérise les rues du camp pour donner naissance, au contraire, à un symbole de fierté communautaire.

Mara Corradi

Architects: CatalyticAction
Client: Jusoor, Sawa for Development & Aid, Save the Children Italy
Location: Jarahieh ITS, Al-Marj, Lebanon
Gross useable floor space: 215 mq
Lot size: 422 mq
Start of work: 2016
Completion of work: 2016
Date construction started: 12th July 2016
Date construction ended: 20th October 2016
Gross floor area (GFA): 422 sqm
Footprint area: 422 sqm
Building height: 5.4 m
Construction costs: 62.000 USD
Number of users: 350
Elevation (m asl): 876

ARUP International provided pro-bono engineering consultancy for this project. Bosch Global (Lebanon branch) supported CatalyticAction by donating power tools, essential for the construction of the school.
International and local field architect interns participated in the process of the school design & construction: Elena Brunete, Maria Javaloyes, Claudia Munoz, Baha Ghassan and Ramona Abdallah.
International and local volunteers participated in the process of the school construction: Stephen Drury, Whard Sleiman, Salam LADC volunteers, Rouba Daham, Fatima Zahra Al Qobbi, Abbas Sbeity, Ramy Hayek, Hicham Mohammed, Orane, Stephanie El Hourany, Claudia Spinelli, Edoardo Conti, etc.

Photographs: © CatalyticAction (01, 07-19), Aga Khan Trust for Culture / Cemal Emden (02-06)

www.catalyticaction.org


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×