22-06-2016

Austin Maynard Architects : That House à Melbourne

Andrew Maynard, Austin Maynard Architects,

Melbourne, Australie,

Housing, Ville,

Design,

La projet That House de Melbourne a représenté pour Austin Maynard Architects l’occasion de réfléchir à la notion d’habitat telle qu’elle est appréhendée par la majeure partie des Australiens. L'ouvrage procède à une réduction de l’espace bâti au profit de la valorisation de l’espace perçu.



Austin Maynard Architects : That House à Melbourne

Avec That House (Melbourne), Austin Maynard Architects propose un modèle architectural de l’habitat dont l’étude se base sur l’observation du problème d’exploitation du sol d’un point de vue anthropologique. En préambule de son projet, Andrew Maynard souligne que la majeure partie des Australiens souhaitent vivre dans des habitations spacieuses, convaincus que la taille signifie bien-être et confort. La longue stabilité économique du pays et la planéité de son relief ont transformé ce désir en réalité si concrète que les maisons australiennes sont en moyenne les plus grandes du monde. Se référant à de récentes enquêtes comportementales, Maynard met en évidence que la consommation abusive de sol - par nature limité - et l’augmentation démographique ont entraîné non seulement la disparition des frontières des zones urbaines (construites en raison de leur dotation de services) mais aussi l’occupation de sol aride, considéré depuis toujours comme inadapté à l’habitat. Dans la mesure où il faut faire face à de plus grandes distances, ce phénomène a fait augmenter les dépenses publiques tout en entraînant une consommation majeure des ressources telles que l’eau ou l’électricité. Les particuliers sont eux aussi touchés du fait de l’augmentation des coûts de transport, d’entretien et de climatisation. Ce modèle de construction a donné naissance à un étalement urbain devenant souvent le théâtre d’actes de délinquance et d’abandon, néfaste aussi bien pour la société que pour l’environnement.

That House n’est pas stricto sensu une petite maison (la parcelle est d’environ 500 m2 et la surface habitable totale de 255 m2). Comme nous l’avons bien compris, c’est une petite maison à l’échelle de Melbourne. L’exercice effectué par l’architecte en termes conceptuels est de donner l’impression – grâce à plusieurs astuces de composition qui valorisent les espaces ainsi que leurs relations réciproques – qu’elle est plus grande.
L'ouvrage occupe une longue portion du terrain, bordé à l’est et à l’ouest par d’autres lots résidentiels. Comme pour les résidences voisines, il a été décidé de construire au milieu de la parcelle et de laisser un espace vert devant et derrière. Cependant, au lieu de construire un bloc monolithique sur plusieurs étages, le projet a fragmenté l’espace d’habitat en trois volumes : deux l'un à côté de l’autre et le troisième superposé à ces derniers dans un mouvement de translation de manière à créer des lieux ne se limitant pas à être alignés mais entretenant de véritables relations réciproques. Bien sûr, la surface habitable est ainsi réduite mais elle gagne toutefois en qualité grâce à l’apparition d’espaces interstitiels pouvant être utilisés en toute liberté. L’invention des terrasses sur le toit des volumes au sol, accessibles depuis les deux chambres à coucher vers le nord et vers le sud, en est un exemple.
Aucun espace ne se ferme vraiment sur lui-même : ils regardent tous vers le reste du monde, qu'il s’agisse du monde intérieur – à travers des pièces dont les fonctions aboutissent les unes dans les autres tout en s’inspirant mutuellement – ou du monde extérieur, qui est toujours apparent grâce aux baies vitrées formant les façades nord et sud.

La maison a été conçue comme une liaison rectiligne entre les deux espaces verts : le jardin à l’entrée et la piscine à l’arrière. Au rez-de-chaussée, un double système de placards en bois d’eucalyptus maculata parcourt les parois internes des façades aveugles tournées vers les habitations adjacentes à l’est et à l’ouest. Ce système définit les fonctions de chaque zone ( cuisine, séjour, garde-manger, bureau, etc.) et, si besoin est, ses parois mobiles et ses plans de travail permettent également d’ouvrir et de fermer les espaces.

Mara Corradi

Architect: Austin Maynard Architects
Project team: Andrew Maynard, Mark Austin, Kathryne Houchin
Site area: 514m2
Floor area: 255m2
Completion date: September 2015
Builder: Sargant Constructions
Landscape Architect: Ben Scott, Garden Design
Engineer: R. Bliem & Associates
Quantity Surveyor: Cost Plan
Building Surveyor: Code Compliance
Pool contractor: Out From The Blue
Structure in timber, steel and concrete block
Windows in steel frame
Store area in Spotted Gum
Stair in powder coated steel
Floors: Spotted Gum timber, stone, polished concrete, carpet
Photographs: © Tess Kelly www.tesskelly.net
www.maynardarchitects.com


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×