04-12-2020

Adam Richards réalise la Nithurst Farm en plein cœur de la campagne anglaise

Adam Richards Architects,

Brotherton Lock,

Upperton, West Sussex GB,

Ville,

Villa conçue par Adam Richards pour sa famille au cœur de la campagne anglaise, Nithurst Farm est un nouveau manifeste de sa poétique architecturale. Expérience surprenante en raison de ses jeux de symétrie et de ses contrastes chromatiques et stylistiques, cette villa a reçu plusieurs prix de la part du RIBA.



Adam Richards réalise la Nithurst Farm en plein cœur de la campagne anglaise

Tomber sur la Nithurst Farm lors d’une promenade dans la campagne anglaise est une expérience quasi onirique. La villa que l’architecte Adam Richards a conçue dans le South Downs National Park (sud de l’Angleterre) pour sa famille et soi-même est une étonnante synthèse d’ouvrages l’ayant personnellement inspiré, depuis l’architecture formelle du Palais de Blenheim de Sir John Vanbrugh dans l’Oxfordshire jusqu’aux scènes du film Stalker du réalisateur russe Tarkovsky en passant par le plan de Villa Barbaro d’Andrea Palladio à Maser.
Revêtue de briques et ponctuée de fenêtres cintrées, cette demeure se distingue dès le premier coup d’œil par ses variations géométriques et par son schéma en gradins sur trois niveaux. Elle représente un véritable creuset de langages architecturaux : classique, classicisme, vernaculaire et brutalisme sans qu’aucune de ces étiquettes ne coïncide exactement avec ce projet qui, comme nous l’avons dit, condense plutôt les influences de l’architecte.
S’élevant sur trois étages et se distinguant par un plan symétrique s’effilant du nord au sud, la villa se caractérise par un accès principal situé sur le côté ouest dans une position discrète et surbaissée. Après quelques marches intérieures, on pénètre dans une somptueuse salle principale de 4,5 mètres de haut agrémentée d’une cuisine en îlot, d’une table à manger et d’une table plus petite pour le déjeuner. La pièce est généreusement éclairée d’en haut par de grandes fenêtres cintrées. La conception de cet espace, ainsi que de toutes les autres pièces de la maison, suscite un émerveillement fruit d’une progression par contrastes : du petit au grand, du brut au somptueux.
Accentuée par les murs convergents, la perspective centrale attire le regard au-delà de la bibliothèque pleine hauteur contre le mur sud devant laquelle trône une sculpture textile modulaire réalisée par les designers Ronan et Erwan Bouroullec en collaboration avec Kvadrat. L’illusion d’optique d’une porte à deux battants s’ouvrant sur un mur est le prélude à une galerie à double sens menant à un salon plus intime. Des espaces de service (une garde-robe, un bureau, un garde-manger et un escalier d’accès au premier étage) se cachent dans les murs de petites pièces rectangulaires, la plupart du temps sans ouvertures sur l’extérieur et rappelant des cellules où trouver un peu d’intimité.
Alors que la cuisine affiche un style industriel avec des murs en béton nu laissant voir les marques des coffrages, un sol en pin huilé blanc, des pierres récupérées et des toiles monochromes, le salon prend quant à lui la forme d’une somptueuse alcôve ornée de tapisseries, de rideaux et de tissus d’ameublement. Le raffinement de l’intérieur contraste avec la nature en perpétuel devenir de l’extérieur qui fait toutefois partie intégrante du décor domestique en s’invitant avec force par les grandes fenêtres au sud et à l’est.
On trouve au premier étage les chambres des enfants et les chambres d’amis ainsi qu’un long escalier central dissimulé par une autre porte à deux battants menant à la chambre à coucher principale au dernier étage. La symétrie de la construction, qui reste constante à tous les niveaux, se répète à nouveau et contribue à mettre en valeur la disposition des passages internes. La distribution circulaire forcée fait ressortir les différences entre les espaces intérieurs et les vues sur le paysage. Les chambres à coucher, disposées en miroir, ainsi que des dressings conduisent à une salle de bains commune donnant au nord sur la campagne à perte de vue.
Concernant la structure, l’extérieur de la villa est réalisé en béton avec un toit en zinc noir et des murs entièrement revêtus de briques. En raison de son profil très singulier en gradins et en longueur, le dernier étage prend la forme d’une sorte de tour, véritable observatoire permettant d’admirer à perte de vue la campagne anglaise. Les arches entrecoupées de petites ouvertures inattendues et l’utilisation de briques évoquent l’architecture classique à tel point que Adam Richards parle de « ruines industrielles enveloppées dans des ruines romaines ». La palette de couleurs des petites briques passant du noir au rouge foncé et au rouge vif traduit quant à elle un esprit plus moderne en rappelant une image en pixels. Les briques plus foncées encadrant les arches font office de trompe l’œil et confèrent une tridimensionnalité à un volume compact et unitaire.
Le projet a remporté le RIBA South East Award 2019, le RIBA South East Building of the Year Award 2019 et le RIBA National Award 2019. Il a aussi figuré parmi les finalistes du RIBA House of the Year et de la Manser Medal.

Mara Corradi

Architect:s Adam Richards Architects www.adamrichards.co.uk
Location: Nithurst Farm, Monument Hill, Upperton, West Sussex GU28 9BA
Site area: 1.1 acres
Internal floor area: 397 sqm
Construction dates: Feb 2017 – Feb 2019
Client: Adam and Jessica Richards
Structural engineer: Structure Workshop
Services engineer: P3R
Main contractor: Garsden Pepper
Photography: © Brotherton Lock


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×
×

Restez en contact avec les protagonistes de l'architecture, Abonnez-vous à la Newsletter Floornature