13-07-2016

Wall house, du cabinet AGi Architects, à Khaldiya, Koweït (ville)

Galerie,

Design,

Design,

Pietra,

Interior Design,

Dans le but de solliciter tous les sens, et non pas seulement la vue, AGi Architects a réalisé le projet de la Wall house à Koweït (ville). Le quartier de Khaldiya se trouve juste à l'extérieur des hauts murs de la Wall house où le regard d'AGi Architects devait forcément être vertical, tourné vers la contemplation du ciel.



Wall house, du cabinet AGi Architects, à Khaldiya, Koweït (ville)

Le cabinet AGi architects a construit une villa austère en pierre dans le quartier de Khaldiya, à Koweït (ville). Wall house est une expérience de valorisation d'autres sens, dans le but précis d'exclure la vue. Peut-être parce que la vue est le sens qui a été le plus utilisé, le plus sollicité par l’architecture, par les grands espaces dessinés par Zaha Hadid à khilkee, les fenêtres étroites et protégées par des grilles qui, au Bangladesh, permettaient aux femmes et aux enfants de regarder de l’intérieur de la maison sans être vus. Dans la Wall house d'AGi architects, le rapport visuel entre architecture et paysage n'est pas consenti. Le projet se concentre par conséquent sur la perception de ce rapport les yeux fermés, en limitant la vision directe du contexte dans lequel l’habitation est insérée.

Sur les quatre côtés, le profil à pointes de la couverture fait penser à une architecture défensive. Nombreuses sont les ouvertures sur l’extérieur, mais presque aucune sur la surface latérale, qui a pour but de valoriser l'échange de regards entre les maisons par exemple, ou depuis la rue. Quatre cours disposées le long du périmètre du bâtiment se développent jusqu'au sommet, à partir du rez-de-chaussée ou des étages supérieurs, et ouvrent ainsi des espaces de contemplation du ciel. Ces cours sont les véritables yeux de la maison: elles constituent des parcours verticaux au long desquels l’homme est forcé à l’observation car les murs qui entourent ces parcours sont anonymes, simplement recouverts d'enduit et dépourvus de décorations. Ces cours ou terrasses, aménagées avec des tables et des sièges de jardin, semblent attendre quelqu'un qui passe son temps en méditation. La grande terrasse qui prolonge le séjour entre en communication avec un jardin situé à l'étage inférieur. Elle est réservée à la mère. Il s'agit cependant d'une communication non visuelle mais uniquement perceptive, liée à des sens tels que l’ouïe ou l’odorat.
Au rez-de-chaussée par exemple, au niveau de l’entrée, un système de protection est utilisé pour abriter un coin salon qui accueille les personnes dès leur arrivée. A la fois brise-soleil et barrière visuelle, il permet de créer un espace qui n'est ni à l'intérieur, car très ouvert, ni à l'extérieur de la maison car il est couvert, exception faite de l’ouverture dans le plafond qui transforme cet espace en patio, d'où il est possible d'écouter les voix du quartier sans être vu.


Chaque pièce peut donner sur ces cours entourées de cloisons vitrées derrière lesquelles poussent des plantes et des fleurs. Une nature domptée et délimitée, propice à la méditation, la présence nostalgique d'une nature extérieure qui n'est peut-être pas toujours aussi accueillante et luxuriante. A l'intérieur, les espaces sont austères, les concessions à la décoration sont très rares, pour la plupart réservées au mobilier et aux objets.

Mara Corradi

Architects: AGi architects (Nasser B. Abulhasan, Joaquin Pérez-Goicoechea)
Project Leaders: Lucía Sánchez Salmón, Hanan Alkouh, Sharifa Al Shalfan
Client: Private
Location: Khaldiya, Kuwait
Structural design: Eng. Macusi
Gross useable floor space: 2,500 sqm
Lot size: mq: 1,000 sqm
Start of work: 2013
Completion of work: 2015
Structure in: Concrete
Facades in: Stone – Pietra Serena and Val d’isere stones
Indoor surfaces: Wood in daughters’ room. Plaster in the rest of the house. And ebony in family living.
Outdoor surfaces: Stone and external plaster
Floors: Pietra Serena stone flooring in public areas.
Wooden floors in bedrooms.
Lighting: Irene Bas
Singular works: Elena Rendeiro in collaboration with AGi architects
(Entrance fence, room divider)
Art pieces: Elena Rendeiro, Alarcón Criado Gallery (Sevilla)
Interior Design: AGi architects
Provided and manufactured by Gunni & Trentino
Photographs: (c) Nelson Garrido - http://www.ngphoto.com.pt/

www.agi-architects.com


GALLERY


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy