12-01-2018

Vudafieri-Saverino Partners DRY Milano projet d'intérieur pour le Food & Beverage

Vudafieri-Saverino Partners,

Michael James Daniele, Nathalie Krag,

Milano,

Cucina, Restaurants & Pizzerias, Wine Bar, Ristoranti, Bars Brasseries,

Interior Design,

C'est au cœur de la vie nocturne milanaise que le cabinet Vudafieri-Saverino Partners signe DRY Milano, le nouvel établissement d'une marque renommée de l'industrie du Food & Beverage.



Vudafieri-Saverino Partners DRY Milano projet d'intérieur pour le Food & Beverage

Avec le nouvel établissement DRY Milano, une pizzeria 2.0 qui propose des cocktails et des pizzas raffinées, le cabinet Vudafieri-Saverino Partners a su repenser le concept du Food & Beverage et l'accueil de la clientèle. Le projet d'intérieur élaboré par les architectes Tiziano Vudafieri et Claudio Saverino, fondateurs du cabinet homonyme, repense dans une ambiance moderne le concept des établissements milanais qui servaient à boire et à manger dans les années 70. À cette époque, les restaurants étaient aussi des bars et boire et manger allaient de pair, une caractéristique qui s'est perdue avec le temps pour laisser place à des établissements et à des menus très spécialisés.

C'est dans l'un des quartiers de la nouvelle vie nocturne milanaise, au coin entre viale Vittorio Veneto et via Manuzio, que se trouve le nouveau DRY Milano. Une double exposition grâce aux treize vitrines et à l'extérieur qui donne sur les remparts de Porta Venezia. Un établissement à deux facettes qui est ouvert midi et soir, contrairement au premier Dry de via Solferino, et qui propose le concept de Food & Beverage en servant des cocktails et des pizzas raffinées. Des dynamiques qui n'ont pas été sources de conflits et qui ont su trouver une solution harmonieuse dans le projet d'intérieur réalisé par le cabinet Vudafieri-Saverino Partners. L'empathie qui existe entre les différentes fonctions de l'espace répond au grand thème du projet : le contact avec les gens, les clients, les serveurs, les cuisiniers et le personnel chargé des préparations. Pour ce faire, les architectes ont décidé d'enlever tous les éventuels filtres entre les personnes qui font la cuisine et celles qui la dégustent, supprimant ainsi la hiérarchie des espaces où les lieux destinés au personnel se distinguent de ceux destinés à la clientèle.

Le confort et la relation entre manger, boire et les échanges des clients sont repensés et proposés sous de nouvelles formes. Ainsi, le four qui est l'élément caractéristique d'une pizzeria n'est pas apparent, et le duo pizza/sport laisse place à des installations vidéo d'art contemporain réalisées par Paola Clerico/Case Chiuse. L'établissement est divisé en deux pièces : l'entrée, la "cocktail-station" avec des tables communes, et la deuxième salle qui accueille le restaurant-pizzeria. Afin de supprimer la hiérarchie dans l'espace, les architectes ont enlevé le comptoir et installé le bar dans l'aile centrale entre deux "cocktail-station". Le bar devient alors le cœur de l'établissement où les clients assistent à la préparation et à la finition de leurs boissons, le concept qui a fait connaître DRY. Le choix des architectes a été de créer une nouvelle géométrie dans l'espace qui oblige les clients à se déplacer en S en suivant un parcours dynamique qui varie en fonction de l'heure, du nombre de personnes présentes et de l'intensité de la lumière.

Les architectes ont également choisi de valoriser l'âme du lieu et les mémoires historiques du bâtiment, qui sont apparues lors de la rénovation, en élaborant un projet d'intérieur dominé par la recherche d'harmonie entre les éléments préexistants et de nouveaux éléments. Ainsi, les murs historiques, qui ont été conservés en partie bruts, dialoguent avec le sol en bois chaleureux. Les matériaux et les solutions conceptuelles auxquels ont eu recours les architectes créent une atmosphère urbaine. Dans les espaces ouverts, par exemple, les tables et les meubles de cuisine juxtaposés deviennent des filtres et intimisent l'ambiance.

Le projet met à l'honneur le laiton, qui a été utilisé pour l'essentiel des finitions des meubles et des luminaires, tout en adoptant des solutions de réutilisation des matériaux. Les tables sont rudimentaires et offrent un usage rare de la céramique, un hommage des architectes à la poésie d'Aldo Cibic. La surface céramique, avec ses bords en laiton rugueux, fait office de table. Quant aux lampadaires, ils sont faits avec de vieilles douilles et des guirlandes lumineuses d'extérieur enroulées autour de simples tiges. Un mélange entre des éléments d'époque et des éléments modernes qui permet de réinterpréter le style du bâtiment en créant un décor contemporain.

(Agnese Bifulco)

Projet : Vudafieri-Saverino Partners www.vudafierisaverino.it
Lieu : Milan, Italie
Photos : Micheal James Daniele, Nathalie Krag


GALLERY

photo by Micheal James Daniele

photo by Micheal James Daniele

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag

photo by Nathalie Krag


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy