11-07-2018

Steven Holl signe l’école d’art Glassell à Houston

Steven Holl,

Richard Barnes,

Houston, Texas,

Scuole & Università, Universite, Ecole,

Pour le projet du nouveau siège de l’école d’art Glassell à Houston, Steven Holl s’est confronté aux autres bâtiments du Musée des Beaux-Arts, une véritable citadelle de la culture dont l’expansion a été confiée, au fil du XXe siècle, à Mies van der Rohe, Rafael Moneo et Isamo Nuguchi.



Steven Holl signe l’école d’art Glassell à Houston
Le nouveau siège de l’école d’art Glassell conçu par Steven Holl à Houston n’est que le dernier ouvrage d’une série d’interventions destinées à accueillir des musées ou des expositions ayant commencé dès les années 1920. Faisant partie intégrante du complexe constitué par le Musée des Beaux-Arts, ces projets en cours de réalisation s’inscrivent dans le tout dernier plan directeur signé Steven Holl Architects.
Au moment de sa fondation en 1900, le Musée des Beaux-Arts de Houston était la plus grande institution culturelle du sud-ouest des États-Unis. Le nouveau plan général se déploie aujourd’hui sur 140 000 m2 et donne naissance, en termes de structures et de paysages, à une sorte de citadelle de la culture et de l’éducation en plein cœur de Houston.
La volonté de rassembler et d’exposer un patrimoine encyclopédique allant de l’Antiquité à l’époque moderne a permis au Musée des Beaux-Arts de se targuer non seulement d’œuvres d’art américaines et européennes mais aussi d’objets précolombiens et africains ainsi que de travaux d’arts décoratifs, de design, de sculpture moderne et de photographie. Très étendu, le musée a été construit bâtiment par bâtiment au fil des décennies. Le premier, conçu en 1924 par l’architecte William Ward Watkin rappelle le style néoclassique très en vogue à l’époque. Les constructions reprirent après la Seconde Guerre mondiale avec de nouveaux pavillons notamment le Cullinan Hall et le Brown Pavilion de Ludwig Mies van der Rohe Brown dont les façades continues confirment l’adhésion de Mies au rationalisme.
Dans les années 70, créer un siège pour l’école d’art interne, dont le nombre de membres augmentait d’année en année, devint primordial. La généreuse donation de l’industriel Alfred Glassell Jr. permit ainsi en 1979 la réalisation de l’école d’art Glassell d’après un projet d’Eugene Aubry et de R. Nolen Willis mettant au premier plan le béton et le verre. Le Lillie and Hugh Roy Cullen Sculpture Garden conçu par Isamo Noguchi et l’Audrey Jones Beck Building de Rafael Moneo, dont le volume massif contraste avec le vocabulaire architectural de Mies van der Rohe, firent ensuite leur apparition.
Le dernier projet de Steven Holl pour le nouveau siège de l’école d’art Glassell s’inscrit dans cette même perspective d’autonomie stylistique. Bien qu’il conserve le béton et le verre comme matériaux structuraux primordiaux, le bâtiment est fortement empreint par le langage de l’architecte américain. L’école d’art a joué un grand rôle dès les premières années suivant sa création en 1927. Au fil du temps, elle a consolidé son rôle d’établissement de formation artistique dans la ville en acquérant toujours plus de renommée et de crédibilité, notamment grâce à son programme de résidence. Le bâtiment conçu par Steven Holl réunit les logements pour les artistes et les critiques et les intègre à la Junior School, qui accueille des enfants âgés de 3 à 18 ans, et à la Studio School dédiée à l’enseignement supérieur.
Le projet occupe une surface de 8 700 m2 répartie sur trois niveaux. Le rez-de-chaussée abrite les salles de classe Junior ainsi que de nombreux laboratoires (bijoux, céramiques, sculptures, etc.), la cafétéria, l’auditorium et de vastes espaces d’exposition qui font face à la place extérieure. Quant au deuxième et au troisième étage, on y trouve les cours les plus avancés de la Studio School ainsi que les bureaux. La structure est une alternance de grandes dalles en béton préfabriqué et de verre opaque, dont les angles d’inclinaison rappellent les murs construits par Isamo Noguchi dans son jardin de sculptures. Chaque forme complète les formes voisines pour créer un dynamisme entre les parties, une sorte de danse horizontale s’articulant le long des bandeaux d’étage : un schéma qui permet à la lumière naturelle de pénétrer généreusement et de manière diffuse, notamment pour faciliter la réalisation des travaux pratiques. Le plan en forme de L dessine une place ouverte en continuité avec le Lillie and Hugh Roy Cullen Sculpture Garden agrémenté d’œuvres de Louise Bourgeois, d’Henri Matisse, d’Auguste Rodin et d’Anish Kapoor. Un chemin qui revient ensuite au bâtiment de Steven Holl en remontant sa toiture végétale, inclinée en vue d’accueillir un amphithéâtre. Cette structure massive et imposante se dissout au milieu du L, où le portail d'entrée semble presque céder sur l’intérieur et, en tordant ses formes, faire participer les trois étages jusqu’à la toiture. Avec cet effet de déconstruction, Holl crée l’espace pour un nouvel amphithéâtre, soulignant ainsi l’importance que nous attribuons aujourd’hui au partage dans la pratique artistique.

Mara Corradi

Architect: Steven Holl Architects
Team: Chris McVoy, Olaf Schmidt, Yiqing Zhao, Rychiee Espinosa, Filipe Taboada, Xi Chen, Suk Lee, Maki Matsubayashi, Elise Riley, Christopher Rotman, Alfonso Simeo, Yasmin Vobis
Associate architects: Kendall/Heaton Associates
Structural engineers: Guy Nordenson and Associates; Cardno Haynes Whaley
Lighting consultant: L’Observatoire International
Climate engineers: Transsolar
Facade consultant: Knippers Helbig
Location: 5101 Montrose Boulevard, Houston, Texas
Groundbreaking, construction, and completion: 2015 to 2018
Opening day: May 20, 2018
Photos by © Richard Barnes

www.stevenholl.com

GALLERY


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×