26-08-2002

P. Zumthor Pavillon Suisse à l'Expo 2000 de Hanovre

Peter Zumthor,

Projets

Cemento, Legno,

"Tout matériau possède un langage expressif spécifique" : cette célèbre phrase d'Adolf Loos est reconnue par Peter Zumthor comme un principe de base pour son approche de l'architecture, car comme le soutient l'architecte "dans chacune de mes oeuvres, le matériau a dicté ses lois. (...) Les projets naissent d'une idée et cette idée, dans mon cas, est toujours accompagnée d'un matériau. Je ne conçois pas une façon de concevoir dans laquelle on décide d'abord la forme puis les matériaux".



P. Zumthor Pavillon Suisse à l'Expo 2000 de Hanovre Et encore, en référence à sa formation d'ébéniste dans le laboratoire de son père :" J'ai grandi en construisant des choses concrètes. (...) Je suis un menuisier dans ce sens, dans la tentative de connaître le matériau avec lequel je travaille, ses limites, ses potentialités, l'effet que le temps aura sur lui ...".

Dans le cas du Pavillon Suisse de l'Expo 2000 de Hanovre, l'intuition du projet tire son origine d'une image fréquente, habituelle : le simple empilage de planches de bois dans un dépôt quelconque ou dans un entrepôt de menuisier ou de charpentier. Le petit édifice de 3000 m3 est en effet construit avec 45.000 planches de bois non vieilli, assemblées sans colle : les parois - qui ont une hauteur de 9 m - subdivisent l'espace intérieur en suivant une logique labyrinthique et complexe, tandis que les plafonds constitués de poutres de mélèze reposent sur des poutres verticales de pin écossais.
Elles sont maintenues en position par des câbles d'acier reliés à des tirants à ressort au design minimal et élégant, qui " suivent" le bois dans sa nature de matériau changeant et vivant.

A propos des possibilités expressives offertes par ce matériau, Zumthor affirme : "une fois, un confrère espagnol m'a demandé comment j'aurais imaginé une maison de bois. Tout à coup, j'ai eu l'image mentale d'un bloc de bois massif de la grandeur d'une maison, un volume dense fait de bois (...). Une maison comme celle-ci changerait de forme, se dilaterait et se contracterait, augmenterait et diminuerait de hauteur, des phénomènes qui devraient faire partie intégrante du projet".
Pour cette raison, les matériaux utilisés dans ses oeuvres ne subissent pas de traitements pour faire en sorte qu'ils ne changent pas au fil du temps : "Je me soucie beaucoup du vieillissement de mes édifices, qu'ils soient économiques ou à conserver. Le but que je poursuis dans mon architecture, c'est qu'elle dure, qu'elle perdure. J'aime introduire dans mon oeuvre des éléments et des phénomènes naturels qui reflètent le temps qui passe. Par exemple, j'ai construit une église en bois. Comme les fermes traditionnelles, ce bois s'assombrira sous l'effet du soleil et deviendra presque noir sur la façade sud, tandis qu'il deviendra argenté sur la façade nord".

Dans le cas des Thermes de Vals, par exemple, c'est la présence de l'eau qui suggère des effets expressifs inédits.
L'architecte affirme :" l'eau des Thermes de Vals possède la particularité de se teinter de rouge au contact de l'air. Ainsi, à certains endroits, en passant sur le ciment, elle a déposé ses oxydes rougeâtres sur le ciment gris, ce qui crée un très bel effet".
Pour cette raison, lumière, vent et pluie sont libres de pénétrer dans le pavillon d'exposition : le matériau semble ainsi "respirer" avec les éléments naturels, en suivant leur rythme et leur capacité de changement.
L'effet final rappelle celui des temples japonais, des architectures que Zumthor semble aimer tout particulièrement.
L'architecte affirme en effet :"L'espace traditionnel japonais se présente (...) identifié par les événements ou les phénomènes qui se passent en lui : c'est-à-dire qu'il n'acquiert son sens que par rapport au temps qui s'enfuit (...)".

GALLERY


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy