02-10-2013

Murakaji: architecture et paysage à Irimote

Projets

Legno, Cemento,

Lauréats de la deuxième édition de Next Landmark, concours international organisé par Floornature, à la recherche des jeunes architectes du monde entier, Shoko et Naoto Murakaji ont réalisé sur l’île d'Irimote, au Japon, une architecture résidentielle qui dialogue avec le paysage. Les matériaux sont choisis avec soin pour répondre aux exigences liées au lieu et à la forme de l’œuvre qui laisse entrer dans le projet la nature environnante.



Murakaji: architecture et paysage à Irimote 
La deuxième édition de Next Landmark, concours international d'architecture organisé par Floornature dans le but de rencontrer de jeunes concepteurs intéressants du monde entier, a récompensé Shoko et Naoto Murakaji (Harunatsu-arch) pour le projet de l’habitation appelée villa 921, située sur l’île d'Irimote, dans la préfecture d'Okinawa (Japon). Ce projet à l’extrême géométrie formelle entend s'adapter pleinement aux changements climatiques et à la présence de la nature environnante, afin de permettre aux propriétaires de vivre en harmonie avec le lieu.
L’île d'Irimote est en effet célèbre pour être en grande partie couverte par une épaisse jungle subtropicale et par des marais de mangroves, ainsi que pour le phénomène fréquent des typhons. Adossée à une légère pente, la nouvelle habitation s'ouvre à la vue sur la nature le long de l’axe est-ouest, dont les perspectives présentent des portes coulissantes avec des cadres en bois et des cloisonnements transparents. L’architecture de 70 m² seulement, sur un niveau, est ainsi beaucoup plus grande et multiplie les espaces grâce à l’extension de la perspective à l’extérieur. A l’intérieur, quelques très grandes pièces: la cuisine, le séjour-salle à manger, la chambre et une salle de bains, selon la tradition japonaise, avec vue sur l’extérieur.
La structure en béton est donc une boîte ouverte, où les murs complètement fermés au nord et au sud et la couverture à deux pans avec un grand avant-toit en saillie servent de protection pendant le passage des typhons et des abondantes pluies tropicales, tout comme contre le soleil très fort. Ces surfaces lisses, non traitées avec des peintures mais laissées visibles, favorisent le drainage de l’eau et l'élimination des vitrages des cristaux de sel qui s'y accumulent. Le sol intérieur en tek se prolonge à l’extérieur sur deux terrasses en cèdre japonais. La géométrie très simple du volume prévoit en outre d'utiliser des filets de protection sur les ouvertures sur toute la hauteur à l?est et à l?ouest, ce qui permet l’ouverture des fenêtres à l’intérieur pour le passage de la lumière et de l’air, en évitant toute sensation d'oppression et en conservant une communication constante avec la nature. De cette façon, il n'a été nécessaire d'installer aucun système de conditionnement d’air, qui aurait été inutilisable pendant les fréquentes coupures de courant électrique dues aux typhons.


Héritiers de la tradition architecturale japonaise, les jeunes Shoko et Naoto Murakaji relisent le projet comme un instrument d'identification au contexte, dans ce cas fortement caractérisé par la verdure. La construction fait partie du paysage car elle est un belvédère d'où l'on peut l'admirer, ainsi qu'un lieu de respect de ce paysage et de sa valorisation.

Mara Corradi

Projet: Harunatsu-arch (Shoko Murakaji, Naoto Murakaji)
Client: Kenji Kunii
Lieu: Okinawa, Iriomote-Jima (Japon)
Projet des structures: Tatsumi Terado Structural Studio
Surface utile brute: 84,24 m²
Début Projet: 2009
Fin des travaux: 2012
Structure en béton
Revêtement en carton-plâtre peint
Sol en tek
Photographies: (c) Kai Nakamura

hn-arch.com


GALLERY


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy