12-04-2017

Mirko Franzoso : centre associatif de défense de l’identité communautaire à Caltron

Mirko Franzoso,

Torino,

Projets

contemporaneo,

Lauréat du prix international Next Landmark 2016, le centre associatif de Carlton réalisé par l’architecte Mirko Franzoso adhère profondément au lieu tout en transcendant les éléments de style traditionnels.



Mirko Franzoso : centre associatif de défense de l’identité communautaire à Caltron 
Primé « jeune talent de l’architecture italienne 2016 », Mirko Franzoso, originaire de Trente, a construit le nouveau centre associatif de Caltron, un hameau du village italien de Cles. Une proximité géographique et sentimentale qui représente la clé de compréhension de la spontanéité architecturale de son projet le plus récent et auquel il est le plus attaché.
L’ouvrage n’est pas le fruit d’une mission directe : Mirko Franzoso a en effet remporté un appel à projets réservé aux architectes de moins de 35 ans lancé par la municipalité de Cles en vue de la conception d'un espace public dédié à l’identité communautaire. L’attachement au lieu et aux traditions à l’origine de l’intérêt culturel mais aussi civique des habitants est encore bien vivant dans les villages des Alpes. Souvent toutefois, soit il n’existe pas d’espaces appropriés pour célébrer ce sentiment soit les structures, vétustes et peu adaptées à l'accueil, symbolisent un passé en voie d’obsolescence.
Le cœur du travail de Mirko Franzoso a consisté à faire la synthèse entre les éléments identitaires d’un paysage connu dans le monde entier - le Trentin et le Val di Non avec son haut plateau aux douces pentes, ses vergers de pommiers dessinant les terrains et les toits inclinés caractéristiques de ses habitations - et les exigences liées à la vie contemporaine d'une communauté nécessitant, pour se rencontrer, de grands espaces, aérés, confortables et modulaires.
Le site choisi est lui aussi stratégique : à la lisière des habitations, là où commencent les vergers de pommiers, les sentiers et la végétation entourant la zone urbanisée. Le centre associatif forme un trait d’union avec tout ceci, illustrant ainsi l’indissociable lien existant entre l’histoire des hommes et le paysage, entre leurs ouvrages et la nature. La structure du bâtiment ne pouvait qu’être en bois. De manière surprenante cependant, le bois utilisé n’est pas local, comme le précise Mirko Franzoso, mais un mélèze provenant d’Autriche. Il n’a pas été traité de manière à ce qu’au fil des années il puisse foncer jusqu’à devenir noir et ainsi se fondre avec les structures les plus anciennes et avec la couleur du terrain. Mirko Franzoso a conçu avec ce bois de mélèze un ouvrage monolithique à toiture inclinée, conformément à la tradition. L’inclinaison est toutefois peu prononcée, expression de la place qu’il accorde à un langage plus international et contemporain. Autre signe de modernité, l’insertion de vitrage dans les larges façades transparentes du rez-de-chaussée et du premier étage donnant sur la vallée à l’est. L’ouvrage transcende ainsi sa simple fonction de protection face à un climat difficile pour devenir un belvédère et un espace d’accueil tournés vers le paysage, les gens, le monde.
Le bloc compact en bois et en verre est soutenu par une base en béton lavé dont les murs revêtus de porphyre suivent l’évolution du terrain. Le bâtiment compte trois étages - dont un partiellement souterrain - et chacun d’eux dispose d’un accès direct. Au niveau de l’entrée principale est, une première surface de piliers et de revêtement en bois fait place à une peau vitrée créant un interstice de protection au milieu. La façade principale est ainsi ponctuée par une trame de piliers faisant également office de brise-soleil puis par une succession de menuiseries internes allégeant l’impact des autres côtés de l’ouvrage, qui dessinent une véritable boîte en bois. Un élément de composition rappelant l'imaginaire de la forêt, indissociable de la culture du lieu.
La distribution interne respecte les exigences précises de la municipalité de Cles : deux grandes pièces au rez-de-chaussée et au premier étage permettent l’organisation d’évènements publics d’intérêt culturel. Le dernier étage, sous les pans du toit et doté d’un pilier central, est complètement ouvert. Dans la mesure où il surplombe les toits de Caltron, il offre une perspective inédite sur le paysage du Val di Non.

Mara Corradi

Architects: Mirko Franzoso
Client: City of Cles
Completion: 2015
Location: Cles, Trento (Italy)
Gross building area: 440 sqm
Total surface: 1120 sqm
Construction: Mak costruzioni Lavis TN
Reinforced concrete frame: Paolo Leonardi - Cles TN
Pro-engineering: Claudio Cristoforetti - Trento
Electrical wiring: Giorgio Rollandini - Cles TN
Surveying: Valter Visintainer - Cles TN
On-site safety: Valter Visintainer - Cles TN
Head of proceedings: Paola Dallago - Cles TN
Woodworker: F.lli Borghesi Cles TN
Technical lighting and lighting supplies: Luce e design Trento
Heating and hydraulic work: Girardi termosanitari Cles TN
Ironmonger: Officina del design Cles TN
Electrician: Elettroteam Taio TN
Earthmoving: Zanoscavi Tuenno TN
Timber frame
Larch pillars
Photos by: © Mariano Dallago - Turin

www.mirkofranzoso.it

GALLERY


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy