18-04-2012

Milan et l'Expo : requalification de la Darsena

Milano,

sport, Expo, SPA, Ristoranti, Marche, Paesaggio,

Restructuration,

Le projet de requalification de la Darsena (ancien port fluvial) s'inscrit dans le plan de réaménagement des canaux, avec des pistes cyclables et des parcours piétonniers contigus, dans la zone ouest de Milan. À l'occasion de l'Expo 2015, les voies d'eau relieront Milan au parc et au site de la manifestation, dans le but d'offrir un réseau de mobilité touristique/ sportif durable et un paysage rénové à la ville.



Milan et l'Expo : requalification de la Darsena
En se basant sur le thème de l'exposition “Nourrir la planète, énergie pour la vie”, la municipalité de Milan a décidé de récupérer le système hydrique commercial qui reliait historiquement l'ouest et le centre ville, en faisant de la Darsena avec son ancienne fonction de port le point d'accostage pour l'accès à la ville.
Le projet préliminaire présenté suite au concours organisé en 2004 pour la requalification du site, dont le lauréat est un groupe guidé par l'architecte français Jean-François Bodin comprenant Edoardo Guazzoni, Paolo Rizzatto et Sandro Rossi, a obtenu le feu vert du Conseil municipal en février 2012 et devrait être terminé d'ici 2014. L'intervention concerne la récupération du bassin hydrique datant de la démolition au dix-neuvième siècle des murs érigés durant la domination espagnole, dans une zone délimitée par piazza Cantore, via G. D'Annunzio, piazza XXIV Maggio et le quartier des Navigli.

L'augmentation des espaces verts et la viabilité piétonnière sont les critères qui donneront une nouvelle unité à cette zone, tandis que les ponts, fixes et mobiles, en tant que portes et liaisons, le rétablissement des rives et de l'accès à la Conca di Viarenna (une des anciennes écluses), l'agrandissement des espaces pour les manifestations, le nouveau marché sur la rive nord et tous les jardins botaniques au point d'accostage ouest sont les éléments en mesure de stimuler le rapport entre les habitants, les touristes et l'eau, qui sera reportée dans la Darsena grâce à la liaison entre le canal Villoresi et le Naviglio Grande.
Tout ceci permettra de considérer la Darsena non pas comme un port marchand, telle était son activité entre le dix-neuvième siècle et les trente premières années du vingtième siècle, quand les canaux internes ont été recouverts et que la ville a préféré se convertir au transport sur route, mais plutôt comme un point d'accostage pour le tourisme culturel, qui a rendu la ville célèbre dans le monde entier à partir des années 80. La contemplation d'un paysage redécouvert, d'abord urbain et qui se poursuit dans la campagne à l'ouest, vient ainsi s'ajouter à l'art et au divertissement.


Après avoir sauvegardé les ruines des murs espagnols mis au jour durant les fouilles et l'entrée de la Conca di Viarenna, les seuls vrais vestiges du passé, l'identité de la Darsena reste à construire : inexistante aux yeux des passants qui la longent pour arriver aux Navigli ou pour les voitures qui accélèrent via G. D'Annunzio, c'est un vide urbain détaché du contexte, un peu comme une banlieue anonyme.
Le projet englobe la cassure nette créée par ce lieu dans le centre urbain et intervient pour insérer des fonctions qui n'ont jamais existé, en laissant la ville de Milan actuelle se refléter dans ses eaux retrouvées. S'il est vrai que Milan a besoin d'espace, la Darsena ne pourrait-elle pas devenir un point de référence horizontal ?
Le nouveau plan d'aménagement essaie par conséquent de conférer un sens urbain qui ne soit pas la récupération nostalgique d'un monde fait de lavandières et d'artisans, celui-ci ayant disparu petit à petit après la seconde guerre mondiale, mais le prolongement du centre ville et le lien avec l'âme actuelle des canaux, où pullulent les restaurants et les ateliers d'artistes et d'artisans de notre époque.

Mara Corradi


Projet : Bodin & Associes Architectes (chef de groupe), Edoardo Guazzoni, Paolo Rizzatto et Sandro Rossi
Collaborateurs : Ylenia Franchini, Mattia Frasson, Matteo Turati, Alessandro Lauria et Carlo Lucca
Commettant : Mairie de Milan
Lieu : Milan (Italie)
Projet des structures : D’Apollonia Spa
Projet des installations : Manens Intertecnica s.r.l.
Conseillers : Erre.vi.a srl (Enrico Moretti, Marco Zanetti), Lucia Mainardi
Surface : 55 000 m²
Concours : 2004
Début du projet : 2004
Fin du projet : juillet 2012
Début des travaux : janvier 2013
Fin des travaux : 2014
Photos : (c)Roberto Ronchi

www.edoardoguazzoni.com


GALLERY


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy