13-12-2017

Lombardini22 : le centre commercial Sarca (Milan) fait peau neuve

Lombardini22,

Dario Tettamanzi,

Milano,

Centres commerciaux,

Le Centre Sarca, un centre commercial construit dans le cadre de la politique de renouvellement urbain mise en œuvre dans nombre de zones industrielles désaffectées du nord de Milan, a fait peau neuve grâce à Lombardini22. Le cabinet a en effet transformé aussi bien son aspect extérieur qu’intérieur en accordant une attention toute particulière au graphisme.



Lombardini22 : le centre commercial Sarca (Milan) fait peau neuve
Le centre commercial Sarca avait été construit en 2003 dans le cadre de la politique de renouvellement urbain mise en œuvre ces dernières décennies dans les banlieues nord de Milan et notamment dans la ville de Sesto San Giovanni. L’aspect de cet ouvrage dédié au shopping a été entièrement repensé par le nouveau propriétaire, IGD, qui a fait appel au célèbre cabinet milanais Lombardini22 pour réaliser le projet. L’achat du centre Sarca par IGD remonte à 2006, une époque où les grandes structures d’achat souffrirent en Italie d'une désaffection du public. Ce phénomène entraîna une prise de conscience non seulement concernant la transformation des modes de consommation mais aussi l’importance qu’il fallait prêter à l'architecture en tant qu'espace expérimental. Comprendre en quoi l'édifice pouvait séduire le public a représenté un élément crucial dans le changement de cap.
IGD a demandé à Lombardini22 de repenser complètement non seulement l’aspect commercial mais aussi l’aspect structurel et architectural du bâtiment. Le projet a en effet totalement métamorphosé l’apparence du complexe, aussi bien à l’intérieur et à l’extérieur qu’en termes de vision d’ensemble (façades et espaces verts environnants), d’atmosphères, de finitions intérieures et même de définition graphique.
. Le bâtiment a ainsi troqué sa physionomie high tech (caractérisée par des surfaces en métal, en plastique et en verre composées de parties distinctes bien que non indépendantes) pour une nouvelle conception de l'espace commercial comme lieu d'accueil à travers une reconstruction des volumes en unité architecturale particulièrement spectaculaire et distinctive. Une grande attention a été accordée à l’usage des couleurs. Visant à évoquer un imaginaire familier et naturel en fort contraste avec la froideur des tons précédents, leur effet est particulièrement efficace à l’intérieur.
Pour assurer l’unité architecturale de toutes les parties, Lombardini22 a superposé à la structure une façade composée de panneaux verticaux, orientables comme autant de lamelles et générant une séquence discontinue de couleurs en contraste avec l’unité formelle supérieure. Les rouges, les bleus et les blancs - les couleurs des nouvelles façades rythmées verticalement par les panneaux et horizontalement par les rails de la structure - véhiculent une sensation de dynamisme et de modernité sans être froides et rebutantes, comme cela a souvent été le cas par le passé dans ce type de bâtiments. L’amélioration de l'espace architectural s’est aussi traduite par une prise de conscience de la responsabilité de l’ouvrage vis-à-vis du tissu urbain dans lequel il s’insère à travers une série d’interventions sur l’extérieur : réaménagement de la végétation, plantation d'espèces indigènes, construction d'une piste cyclable reliée au circuit présent dans le quartier et installation d’abris à vélo couverts.
Cette ouverture du volume architectural sur la ville, qui fait office de rappel, se poursuit dans l’attention accordée à la réhabilitation des espaces intérieurs, en particulier des trois places plus ou moins ouvertes sur le ciel et plus ou moins naturellement éclairées qui se transforment en véritables lieux de convergence.
Ainsi, les piliers qui deviennent de gigantesques tiges d’arum dessinent un paysage féérique et printanier dans la place A tandis qu’une énorme grappe de raisin (dont chaque grain est une source de lumière opaline) tombe au centre du bassin de la place B, la version automnale de la place A.
La place C, dont le sol rénové donne naissance à des assises, est un lieu de pause et de rencontre. Les revêtements en lattes de bois recyclé du sous-sol, l'alternance de blanc et de vert évoquant la nature, les lumières chaudes intégrées et le graphisme frais et très clair illustrent une philosophie de l’accueil que l’on retrouve dans toutes les autres parties.
Il faut noter que le centre Sarca a obtenu la certification environnementale BREEAM, l’une des normes internationales les plus importantes et les plus reconnues en matière de développement durable des bâtiments. Elle se distingue par l’importance fondamentale qu’elle accorde à l’amélioration globale du bien-être des personnes fréquentant les ouvrages.
.
Mara Corradi

Architects: L22
Client: IGD SIIQ SPA, IGD Management S.r.l.
Brand identity and environmental graphics: CBA
Wayfinding & signage: CBA, Fud brand making factory
Location: Sesto San Giovanni, Milano, Italia
Total surface: 91640 sqm
Area redeveloped: 52,763 sqm
Total GLA after restyling: 34773 sqm
Plaza area: 5670 sqm
Mall area: 2215 sqm
Parking lot lobby area: 2040 sqm
Underground and rooftop parking lots: 10380 sqm
Number of tenants in 2016: One hyper-market and 82 tenants
Centre opening: 2003
Start of restyling work: 2013
Completion of restyling work: December 2015
Photos: Dario Tettamanzi

Energy certification: 
UNI EN ISO 14001
BREEAM

Shortlisted for the MAPIC Awards 2016, Best Redeveloped Shopping Centre

GALLERY


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×