13-02-2018

Livre : Dans le pli d’un drapé – In the fold of a drape. Atelier d’architecture Vincent Parreira.

AAVP Vincent Parreira,

Luc Boegly,

Parigi,

Libro,

Emmanuelle Borne rencontre Vincent Parreira pour parler des architectures et du modus operandi du cabinet AAVP Architecture tout en laissant de la place à la discussion et au dialogue interne au cabinet.



Livre : Dans le pli d’un drapé – In the fold of a drape. Atelier d’architecture Vincent Parreira.

Nous prenons place et assistons au spectacle de l’architecture du cabinet français AAVP Architecture fondé à Paris en 2000 par l’architecte franco-portugais Vincent Parreira.
La journaliste Emmanuelle Borne rencontre l’architecte Vincent Parreira, et à travers un livre “insolite” elle nous parle des œuvres du cabinet AAVPP Architecture.
En effet, “Dans le pli d’un drapé – In the fold of a drape. Atelier d’architecture Vincent Parreira” n’est pas un livre ou un catalogue d’architecture “classique”. Dans la première partie, à la manière d’une pièce de théâtre, nous assistons silencieux à une table ronde interne au cabinet. Les protagonistes sont l’architecte Vincent Parreira et les collaborateurs de son cabinet, mais aussi le photographe d’architecture Luc Boegly. Les thèmes abordés soulignent le modus operandi du cabinet et la façon de traiter les questions importantes telles que l’ornement ou encore le chemin entre le projet et la construction. C’est à travers les propos tenus par les protagonistes que nous découvrons que les choix conceptuels, qui sont à l’origine de projets comme TINO, L’ATOLL et d’autres, sont le fruit de profondes réflexions internes au cabinet AAVP Architecture et l’expression de concepts-clés de l’architecture.
La deuxième partie du livre présente les œuvres majeures d’AAVP Architecture où les architectures réalisées par le cabinet sont racontées à travers des fiches techniques, des dessins et des photos pleine page. Enfin, le livre se termine par une liste des projets en cours de réalisation.

Le livre commence par un prologue, la rencontre entre l’architecte Vincent Parreira et la journaliste Emmanuelle Borne sur la terrasse d’une brasserie parisienne. Cette première rencontre révèle déjà des éléments et des sujets fondamentaux qui permettent de comprendre les architectures du cabinet AAVP Architecture, et pour souligner ce point chaque scène commence par une citation de Vincent Parreira. Le début de l'ouvrage porte sur les “émotions” que l’œuvre devra susciter pour fuir la banalité. Comme l’indique également le résumé du livre, les termes employés par Vincent Parreira pour qualifier ses architectures renvoient aux sentiments et aux émotions. “Parlons d’amour” dit l’architecte, et en définitive ce livre est également un acte d’amour à l’égard de ses travaux et des collaborateurs qui y ont participé. Ce n’est donc pas un hasard si ses projets ont un nom comme TINO, le groupe scolaire Casarès-Doisneau qui a remporté l’Équerre d’argent 2011. C’est en s’inspirant de ce projet que Vincent Parreira raconte à quel point le lieu est un élément essentiel du projet d’architecture. En effet, face à un nouveau projet les architectes doivent tout d’abord essayer de comprendre l’histoire du cadre. Une recherche poussée qui doit permettre de tout comprendre, y compris les noms des territoires, des villes et l’iconographie même du lieu. Toutes les histoires sont recueillies et étudiées car elles sont importantes et peuvent devenir une source d’inspiration pour le projet.

Vient ensuite l’étape du projet, qui est abordée sans formules toutes faites puisque chaque projet est différent en fonction de son contexte. Le premier “acte” du livre introduit un thème très important qu’est “la peau du bâtiment”. Le projet de la façade constitue un fil rouge qui relie tous les projets d’AAVP Architecture. Dans le deuxième acte, Emmanuelle Borne pose une question très importante : “Et si la construction représentait la “mise à l’épreuve” du projet ?”. Les réflexions qui en découlent mettent en évidence la relation entre les architectes et les ouvriers, le besoin mais aussi la difficulté de communiquer et de faire comprendre l’architecture avant sa réalisation, et enfin la relation avec les usagers. Luc Boegly, célèbre photographe d’architecture qui a signé les clichés de nombreuses œuvres d’AAVP Architecture, détourne l’attention sur son rôle. Le photographe explore l’architecture à travers le corps, un travail qui se rapproche plus de la danse que des arts graphiques. Pour sa part, Vincent Parreira insiste sur le fait que les photos des bâtiments sans meubles et sans personnes sont une nécessité pour les architectes afin de comprendre l’espace qu’ils sont parvenus à créer.

En étant plus sensible aux sujets abordés par le cabinet AAVP Architecture, le lecteur redécouvre dans la deuxième partie du livre les projets réalisés et en cours de réalisation où les principes énoncés s’appliquent pleinement.

(Agnese Bifulco)

Projets d'AAVP Architecture
Titre du livre : Dans le pli d'un drapé - In the fold of a drape. Atelier d'architecture Vincent Parreira
Auteur des textes : Emmanuelle Borne
Éditeur : Archibooks+Sautereau Éditeur
ISBN 978-2-35733-208-9
Images courtesy of AAVP Architecture photo by: Luc Boegly,

www.aavp-architecture.com


GALLERY


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy