1. Home
  2. Architectes
  3. Interviews
  4. Interview à Sergey Tchoban (Speech)

Interview à Sergey Tchoban (Speech)

Interview à Sergey Tchoban (Speech)<br />

A la lumière des nombreux projets muséaux que vous avez affrontés, parmi lesquels le récent Museum of architectural graphics de Berlin, quel est votre concept de musée du présent et du futur immédiat? Quel est pour vous le rapport entre l’édifice historique comme siège de musée et la nouvelle signification de divertissement culturel?

Le but d’un musée consacré au dessin architectural est de présenter des expositions à thème avec des œuvres originales. La particularité du nouveau projet culturel, qui le rend exemplaire dans le cadre muséal, est qu’il n’exposera pas seulement des dessins provenant de la collection de la Tchoban Foundation, mais il impliquera d’autres organismes et musées, de façon à donner naissance à un échange d’expositions itinérantes. C’est de là que vient également ma conception muséale générale. Le musée doit posséder sa propre collection unique et en même temps attirer des projets d’exposition intéressants d’autres institutions, il doit par conséquent susciter un intérêt propre grâce à la diversité des œuvres exposées. La conception spatiale du musée et de ses volumes doit refléter sa fonction: la variabilité de l’exposition, au moins en partie, et la facilité de déplacement de telle ou telle autre partie de l’exposition. Le concept de projet muséal devrait en refléter les caractéristiques spatiales, ainsi que le projet culturel. 
Quand le contenant est un édifice historique, l’architecture en soi est déjà intéressante, par conséquent notre travail se concentre sur l’aménagement et sur l’éclairage, qui doivent être aussi actuels que possible.

Moscou a récemment approuvé les lignes fondamentales de la requalification de l’Ancien quartier ZIL. Où l’on construisait autrefois tous les poids lourds destinés au marché russe, ainsi que les automobiles pour les dirigeants du Pcus, un nouveau quartier multifonctionnel y verra le jour dans 10-15 ans, avec des habitations, des bureaux, des hôtels, des centres culturels, des zones vertes, des parcours piétons etc. Quelle est l’intervention de Speech dans le cadre de ce projet?

Sur l’ancien quartier ZIL, nous nous sommes occupés d’un masterplan autour du stade de hockey et de la piscine. En gardant présente à l’esprit la fonction sociale du palais des glaces, nous avons proposé un grand espace commun devant sa façade longue, avec de nombreuses entrées, une place qui présente au Nord l’édifice historique à coupole du musée ZIL et qui se termine par un pont qui unit le quartier au parc au Sud.

Quelle valeur l’histoire a-t-elle dans votre poétique conceptuelle? Dans le complexe résidentiel de via Granatny à Moscou, vous vous êtes inspirés des décorations ornementales de A. K. Burov. La transformation de l’édifice bancaire du début du XXe siècle à Saint-Pétersbourg en bâtiment résidentiel est intéressante, elle aussi. A votre avis, l’ancien peut-il encore servir d’exemple au moderne sans créer de contradiction?

Nous recherchons une interaction entre l’expérience de construction, les traditions de l’architecture russe et les objectifs conceptuels contemporains. Le climat russe a ses particularités: il n’y a pas beaucoup de lumière, surtout en hiver, et il faut parfois prendre en considération l’influence de la pollution atmosphérique, de la pluie et de la neige sur les façades. Pour éviter un vieillissement précoce du bâtiment, les maîtres du passé ont utilisé des décorations et des couleurs qui, en cas de lumière faible et de précipitations abondantes, pouvaient mettre en évidence la surface en lui donnant du volume. Un maître comme A. K. Burov a très bien travaillé avec le détail ornemental, c’est pourquoi il nous a semblé intéressant de poursuivre sa recherche.

Racontez-nous ce qu’est le Skolkovo innovation center et pourquoi il était au centre du projet du pavillon russe à la dernière Biennale d’Architecture de Venise.

“Common ground”, le terrain commun, est devenu pour nous également la zone technologique de Skolkovo, une ville du futur avec une image conçue en même temps par des architectes et par des habitants. Dans le pavillon, nous avons voulu faire connaître Skolkovo à travers la divulgation d’informations à différents niveaux à l’aide de panneaux QR: cela a été un procédé intéressant, élaboré par SPEECH Tchoban&Kuzntesov en collaboration avec Grigory Revzin et Konstantin Chernozatonskij, qui a transmis le caractère d’un centre innovant pour la technologie comme veut l’être celui-ci. Les panneaux QR étaient disposés en succession sur la surface intérieure des espaces à rappeler, dont un, la Coupole, a été un des motifs les plus photographiés et publiés de la Biennale.

(Mara Corradi)

http://www.speech.su/

Images courtesy of Speech:
Office building on Leninskiy Prospekt Moscow - ph. Ilia Ivanov, ph. Zakhar Aborkin
Nevsky prospekt St Petersburg - ph. Aleksey Naroditsky
ZIL Project Moscow - 3D Graphic

Images: Russian pavilion 13th International Architecture Exhibition of la Biennale di Venezia – Common Ground
Courtesy: la Biennale di Venezia - ph. Francesco Galli


Autres Articles

27-04-2017

exposition Pierre-Alain Dupraz La Topographie en Architecture - Paris

Le rapport avec la topographie du site est le thème principal des récents projets...

More...

26-04-2017

exposition Project Vitra – Design, Architecture, Communications (1950–2017)

Inaugurée le 25 mars 2017 l'exposition qui raconte plus de soixante ans de...

More...

24-04-2017

Open révèle le projet pour le Pudong Art Museum de Shanghai

Les jeux sont faits mais le projet gagnant pour le Pudong Art Museum de Shanghai n′′a pas...

More...



Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy