09-05-2018

Dominique Coulon : immeuble de bureaux et de logements à Strasbourg

Dominique Coulon associés,

Eugeni Pons, David Romero-Uzeda,

Strasburgo,

Edifici Commerciali, Headquarters,

Dominique Coulon remporte un concours organisé en 2009 par la municipalité de Strasbourg pour l’autoproduction d’un bâtiment durable à usage mixte. Cet ouvrage en forme de tour situé dans le quartier Krutenau accueille aujourd’hui le bureau ainsi que le logement de Dominique Coulon.



Dominique Coulon : immeuble de bureaux et de logements à Strasbourg
Réputé pour l’intérêt qu’il accorde à l’aspect social des projets, Dominique Coulon a participé à une consultation auprès d’architectes lancée en 2009 par la municipalité de Strasbourg qui proposait, en échange de parcelles à prix attractif, la réalisation de bâtiments durables et garantissant la mixité. « 10 terrains pour 10 immeubles durables en autopromotion » : tel était le titre de ce concours qui attirait l’attention sur de petites surfaces désaffectées en raison d’un précédent usage agricole, de démolitions de petites parties jamais reconstruites voire de destructions datant de la guerre et des bombardements. La ville de Strasbourg mettait ainsi à disposition des entités participantes, à un prix réduit, ces « dents creuses » - comme les qualifient les urbanistes français - intéressant peu les promoteurs immobiliers privés actuels. Ces entités n’avaient que deux conditions à respecter : première chose, les bâtiments devaient être exemplaires en matière de performances énergétiques élevées notamment via l’adoption de matériaux non nocifs pour la santé et de systèmes de récupération d’eau. Deuxième chose : les projets devaient être élaborés par des groupes de personnes ou d’entreprises ayant pour intérêt commun de créer des espaces interconnectés et des programmes remplissant différentes fonctions de mise en relation et d’échange. Enfin, la municipalité souhaitait des coûts de construction faibles afin d’obtenir des projets pouvant devenir, de par leurs qualités, des exemples à suivre et à multiplier dans la ville.
Inspirés du Baugruppen allemand, plusieurs projets participatifs et attentifs à l’environnement et au contexte social visant politiquement à favoriser et à normaliser les processus ont vu le jour en France ces 10/15 dernières années : définis par le terme d’autopromotion, ils désignent une autoproduction ou un développement immobilier autogéré.
La solution de Dominique Coulon a été d’intégrer dans une même unité immobilière (une parcelle en angle située au 13, rue de la Tour des Pêcheurs dans le quartier historique de Krutenau) un programme de bureaux et de logements ainsi qu’un jardin potager et une piscine sur la dernière terrasse. Une fois le bâtiment achevé en 2015, l’architecte y a transféré non seulement son bureau, fondé en 1989 et comptant actuellement 21 professionnels, mais aussi son habitation familiale.
Les deux façades donnant sur la rue, habillées de panneaux en bois, se distinguent par une libre succession d’ouvertures vitrées de tailles très différentes. Associé à la couleur, ce choix joue le rôle qui, selon Dominique Coulon, est propre à la bonne architecture, à savoir surprendre et interrompre l’ordinaire pour générer une vision urbaine complexe. Le bâtiment conserve la même échelle que les immeubles adjacents et en imite les formes avec son toit mansardé tout en réduisant le plan du dernier niveau. Le périmètre moindre ainsi que la nouvelle inclinaison des parois donnent naissance à un effet particulier de rotation de l’étage qui confère un certain dynamisme à l’ensemble de l’ouvrage.
Le Raumplan d’Adolph Loos a été adopté pour la composition interne. Il permet de greffer des espaces à double hauteur et des vides sur les étages sous-jacents pour obtenir des parcours offrant des perspectives générales variées et des largeurs distinctes en fonction des usages. Le bâtiment accueille en effet trois étages administratifs (sous-sol, rez-de-chaussée et premier étage), deux étages mixtes - en partie opérationnels et en partie résidentiels - et enfin un quatrième, et un cinquième étage ainsi qu’une terrasse sur le toit réservés aux logements. Cette mixité des fonctions permet à Coulon d’expérimenter des espaces sans solution de continuité, à savoir où la séparation entre cabinet et appartement n’est pas nette et où le même escalier permet de passer indistinctement de l’un à l’autre. Par choix idéologique et comme l’exigeait le concours, les matériaux utilisés sont robustes et rustiques. Les sols en béton ont simplement été polis, les étagères ainsi que les placards sont en bois brut et l’escalier en métal n’est pas traité. La peau extérieure est en mélèze « brûlé », une technique japonaise rendant plus durable le matériau grâce à la brûlure de la première peau.
Les grandes ouvertures vitrées sans rideaux tissent un lien avec le quartier à l’instar des pays du Nord de l’Europe où, comme le souligne Coulon, il est courant d’exposer devant ses fenêtres ses plus beaux et précieux objets, dans un certain sens pour les partager avec l’extérieur et ainsi améliorer le paysage urbain. C’est dans cette perspective que s’inscrit le choix de construire le sous-sol 80 cm sous terre de manière à ce que les projets, avec leurs dessins et leurs maquettes sur les tables du cabinet d’architecture, deviennent pour les passants une sorte de vitrine de la créativité.

Mara Corradi

Architect: Dominique Coulon & associés
(Dominique Coulon, Olivier Nicollas, Benjamin Rocchi, Steve Letho Duclos)
Competition: Benjamin Rocchi
Architects assistants: Javier Gigosos-Ruipérez, Fanny Liénart, Diego Bastos-Romero, Jean Scherer
Construction site supervision: Olivier Nicollas, Javier Gigosos-Ruipérez
Client: Private
Engineer and consultants:
Structural Engineer: Batiserf ingénierie
Electrical Engineer: BET G. Jost
Mechanical Pulmbing Engineer: Solares Bauen
Cost Estimator: E3 Economie
Address: 13 rue de la Tour des pêcheurs, 67 000 Strasbourg
Localisation Google Maps : 48.583007, 7.761438
Surface: 500 sqm
Competition: 10 lots for 10 sustainable buildings, November 2009
Delivery: september 2015
Construction companies :
Structure (CBA), water proofing (CARCERERI), exterior wood joinery (VOLLMER), plastering (KEMS), heating ventialtion (FALIERES), plombing and drainage (FRANK SANITAIRE), electricity (VEIT), interior wood work (KERN), metalworks (SIGWALD), painting (HEINRICH SCHMITT), swimming pool (BALENA)

Photography: © Eugeni Pons, © David Romero-Uzeda

http://coulon-architecte.fr

GALLERY


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×