14-05-2018

Deux expositions, Junya Ishigami à Paris et Bruno Zevi à Rome

Bruno Zevi, Junya Ishigami,

Giovanni Emilio Galanello, Luc Boegly, Jean Baptiste Le Mercier,

Parigi, Roma,

Exposition,

Exposition,

Nous avons choisi deux expositions d'architecture différentes l'une de l'autre : un jeune architecte et un grand intellectuel qui, par son engagement critique, civil mais aussi politique, a apporté une contribution essentielle à l'architecture internationale tout au long du XXe siècle.



Deux expositions, Junya Ishigami à Paris et Bruno Zevi à Rome

Junya Ishigami. Freeing Architecture
30 mars – 10 juin 2018
Jusqu'au 10 juin, à Paris, la “FondationCartier pour l'art contemporain” présente la première exposition personnelle d'un jeune et fascinant architecte japonais : Junya Ishigami. L'exposition intitulée Freeing Architecture est la première que la Fondation Cartier, dont l'objectif est de promouvoir l'art contemporain dans toutes ses formes, consacre à l'architecture.
Junya Ishigami, architecte japonais, Lion d'Or pour la Carrière à la 12e Biennale d'Architecture de Venise de 2010, organisée par Kazuyo Sejima appartient à une jeune génération d'architectes japonais qui a émergé dans les années 2000 et à laquelle le MoMA de New York a récemment consacré une exposition d'ampleur.

Dans l'œuvre de l'architecte japonais, le paysage tient une place prépondérante. L'environnement alentour fait partie intégrante de chacun de ses projets. Les exemples les plus évidents sont le lac artificiel réalisé à Rizhao en Chine et le déplacement de plus de trois cents arbres dans la forêt de Tochigi au Japon. L'exposition conçue comme un projet d'architecture prend possession de l'édifice iconique conçu par Jean Nouvel pour la Fondation Cartier et du jardin de Lothar Baumgarten qui l'entoure. En suivant un parcours sinueux, les visiteurs découvrent dans chaque salle d'exposition un paysage différent et de nouvelles perspectives sur les œuvres de l'architecte, regroupées par « affinités électives ». En tout, une vingtaine d'architectures réalisées en Asie et en Europe sont présentées à travers des vidéos et des dessins qui documentent les différentes phases de conception et de construction, mais surtout avec des modèles de grandes dimensions. Il ne s'agit pas de modèles d'étude conceptuelle, mais d'objets spécialement réalisés pour l'exposition qui, dans les espaces ouverts et dépourvus de murs de la Fondation Cartier, créent tour à tour des atmosphères solennelles, oniriques, enjouées ou calmes.
On trouve une grande variété d'œuvres : écoles, église, musée, maison, parc, restaurant etc., qui montre la richesse et la complexité du travail de l'architecte japonais Junya Ishigami. Des œuvres qui, derrière leur simplicité et leur approche poétique, cachent de véritables défis techniques et des réflexions sur le rôle de l'homme dans l'architecture.

www.fondationcartier.com
Photos : © junya.ishigami+associates, © Luc Boegly, © Giovanni Emilio Galanello, © Jean-Baptiste Le Mercier

Gli Architetti di Zevi
Storia e controstoria dell’architettura italiana 1944-2000

(Les Architectes de Zevi, Histoire et contre-histoire de l'architecture italienne 1944-2000) 25 avril – 16 septembre 2018

À Rome, pour célébrer le centenaire de la naissance de Bruno Zevi, le Maxxi consacre une exposition à ce grand théoricien et historien de l'architecture qui, par son travail multiforme et son engagement critique, civil et politique a apporté une contribution essentielle à l'architecture internationale tout au long du XXe siècle.

À travers le matériel issu des archives du Maxxi Architettura, de la Fondation Bruno Zevi et d'autres grandes institutions nationales italiennes et privées, l'exposition présente un riche corpus d'exposition constitué de publications et de documents audios et vidéos réalisés par le célèbre chercheur, ainsi que les projets de 38 architectes parmi lesquels : Carlo Scarpa, Pier Luigi Nervi, Franco Albini, Maurizio Sacripanti, Piero Sartogo et Renzo Piano, que Bruno Zevi choisit de soutenir et de promouvoir. C'est d'ailleurs Bruno Zevi lui-même qui raconta son activité multiforme à travers des documents audios ou des mots écrits. L'installation recrée en effet un cabinet spacieux meublé de tables et de bibliothèques , où la présence du chercheur est palpable à travers les citations les plus connues et les photos sur les murs, mais aussi avec les vidéos, livres et revues qui racontent ses différents intérêts. Sur les tables reposent des dessins, des maquettes et du matériel visuel relatifs aux projets des 38 architectes impliqués.
Le parcours de la visite s'articule autour de trois niveaux de narration principaux : le premier est une biographie illustrée du chercheur, reconstruite à travers ses paroles et ses actions. S'ensuit une sélection de projets et d'architectes qu'il a publiés et commentés. Enfin, la troisième section concerne son activité de communicateur de l'architecture et commissaire de célèbres expositions comme celles de 1964 sur Michel-Ange, avec Paolo Portoghesi à Rome, et sur Brunelleschi Anti-classico (Brunelleschi Anti-classique) à Florence .

www.maxxi.art
Photos : © Maxxi.
Bruno Zevi: Photo Elisabetta Catalano


GALLERY


Il nostro sito web utilizza i cookie per assicurarti la migliore esperienza di navigazione.
Se desideri maggiori informazioni sui cookie e su come controllarne l’abilitazione con le impostazioni del browser accedi alla nostra
Cookie Policy

×